Jeudi 13 mars 2014 4 13 /03 /Mars /2014 14:58

Aujourd'hui 13 mars, c'est la Journée mondiale contre l'endométriose, une maladie extrêmement douloureuse qui touche une femme sur dix.

À cette occasion le dessinateur Martin Vidberg a collaboré avec sa femme pour faire une petite bande dessinée témoignage. 

EndometrioseVidberg.gif

 

Cette histoire a suffisemment tourné sur les réseaux sociaux pour que mon propre frère m'envoie le lien, et laissez-moi vous dire que connaissant sa nosophobie notoire vis-à-vis des maladies viscérales, a fortiori gynécologiques, ça veut dire quelque chose. Je me suis donc retrouvée à lui faire une réponse-fleuve, et ça a fini par ressembler à un article de blog.

Ouvre tes esgourdes, frangin, et garde en tête que toute cette colère n'est pas liée à mon histoire, même s'il m'est plus simple de donner des exemples personnels : là-dessus, ta sœur a plutôt eu de la chance. Et pourtant ça a suffi à t'horrifier. Alors pense aux autres.

 

Comme l'explique la BD, la question de l'endométriose fait partie d'un tableau plus large. 

Le problème plus général touche à l'ensemble des troubles menstruels : on n'en parle pas, parce que c'est honteux (une fille ça ne pète déjà pas, alors saigner...) et ce n'est pas gratifiant (pas de solution miracle) et puis, hein c'est pas comme pour les seins, on ne peut pas faire de campagnes « drôles » sur la nécessité de sauver ce qui fait bander.
Sur la question des douleurs menstruelles, une partie des généralistes et des gynécos ne semble pas se soucier de soin, et apparemment tout ce qu'on peut espérer est qu'ils prennent un jour leur retraite.
Prenons une gamine qui commence à avoir ses règles. Si ça lui fait :
  • un peu mal : on lui dit que c'est normal
  • assez mal : on lui dit que c'est normal
  • très mal / elle vomit / s'évanouit : on lui donne du Spasfon.
Oh joie.
Un traitement.
Quelque chose contre la douleur, prescrit par le médecin : c'est forcément bien, non ?
Ben non.
Le Spasfon est efficace contre les douleurs spasmodiques digestives. Pour la sphère gynéco, ça ne vaut franchement pas grand chose, même les recommandations de la HAS le disent !
Aucune recommandation ne préconise l’utilisation d’antispasmodiques lors d’une douleur pelvienne (...) Le rapport efficacité/effets indésirables de ces spécialités est faible. Il existe des alternatives thérapeutiques à ces spécialités, notamment les antalgiques de palier I (AINS, paracétamol). Le service médical rendu est faible.

Du coup, si la gamine a encore mal après ce placebo, c'est sûrement juste parce qu'elle est stressée hein ?

(Trouve-moi une ado qui n'est pas au moins un peu stressée).

Mais bon sang de bon dieu, quand bien même ce serait le cas, est-ce une raison de ne pas traiter la douleur somatique ?

La dysménorrhée touche entre la moitié et deux tiers des jeunes filles. Tous les mois, ou une fois sur deux. Celles qui ont de la chance voient leurs douleurs régresser avec le temps, ou la pilule.

Quid des autres ?

Mais même pour celles-là, ce n'est pas fini pour autant, après il y a la dysménorrhée un peu différente des femmes plus agées  : mastodynies (je ne suis pas près de me mettre au jogging), migraines atroces...

Le message général, c'est qu'on doit se résigner.

Il a fallu que je vomisse de mal de crâne devant une copine médecin pour qu'elle me dise que ce n'était pas "normal" (même si peut-être courant) et qu'elle aille m'acheter de la codéine au milieu de la nuit.  Quand elle m'a donné le tube, j'en aurais chialé de soulagement. 

Le seul truc qui avait marché, avant ça, c'était un suppositoire belladone-codéine, acheté en catastrophe par mon copain à la pharmacie (sans ordonnance, la pharmacienne a dû avoir pitié) lors d'une de mes pires crises, parce que SOS Médecins ne se déplace pas pour de simples douleurs menstruelles. Ce médicament a depuis été retiré du marché.

Il y a aussi d'autres conséquences médicales à répéter à des filles qui se tordent douleur que c'est normal, ou pas grave, ou dans leur tête.

Il y a quelques mois, j'ai eu une pyélonéphrite (tu sais, le truc qui est censé te faire douiller ta race) pas exactement piquée des vers blancs.

Si j'ai mis trois jours à la signaler, c'est qu'elle me faisait au final moins mal que beaucoup de mes règles, et que même moi avec ma grande gueule j'ai intégré l'idée  que si ça ne fait que mal, c'est sûrement normal.

Pourtant, par tempérement, j'aurais plutôt tendance à m'écouter un poil trop, alors ça me fait franchement frémir pour les autres, les pas diplômées, les timides, les gamines... 

Bon sang, il y a des retards significatifs de traitement de l'appendicite pour ces mêmes raisons !

Si on traitait correctement les douleurs gynécologiques (en particulier chez les jeunes filles, qui sont les plus touchées et les moins à même de taper du poing sur le bureau du médecin), on remarquerait celles qui sont réfractaires au traitement, et au lieu de les traiter de folles on pourrait soigner leur abomination d'endométriose avant qu'elle ne leur troue les intestins.

 
Bordel.

 

Disclaimer :

Je sais que le métier de médecin est tout sauf facile, mais je trouve qu'il y a une différence entre ne pas être au point sur le traitement d'un syndrome improbable et s'enferrer dans des pratiques paternalistes à la limite du mensonge.

Il faut dire qu'en tant que corporation, les gynécologues français ont une furieuse tendance à camper sur leurs positions en dépit de toutes les données disponibles (cf. la pose de stérilet chez les nullipares).

 


 

Allez, anecdote bonus :

Quand je me suis fait poser un stérilet, j'ai dégobillé tripes et boyaux pendant environ une demi-heure, et il m'a fallu une demi-heure de plus pour tenir assise. On va dire que le retour en métro a été compliqué. Commentaire des professionnelles de santé (assistantes ? infirmières ?) « Mais, pourquoi n'avez-vous pas quelqu'un pour vous raccompagner ? »

Parce que semble-t-il que le degré de douleur post-procédure n'est pas une information pertinente, et que personne ne m'avait prévenue...

Par Abie - Publié dans : Diatribes
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Mercredi 16 octobre 2013 3 16 /10 /Oct /2013 13:00

Avec mon stock de motifs animaux, je peux maintenant dégainer plus vite que mon ombre pour les cadeaux de naissance. La dernière victime en date : ma camarade ès pratchettophilie et névroses, l'excellente Dr. Le Bagage.

 

chatstencil.jpg

Les attentifs reconnaîtrons un pochoir découpé l'an dernier.

 

Décidément, Twitter permet de bien jolies rencontres...

Par Abie - Publié dans : Stencils
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Mercredi 11 septembre 2013 3 11 /09 /Sep /2013 00:44

Je viens de lire sur Twitter l'annonce du décès de Jean Véronis.

Je prie pour une erreur, mais considérant qu'il s'agit du compte Twitter de quelqu'un avec qui il a collaboré, je ne me berce que peu d'illusions.

 

Je me dois donc de lui rendre un petit hommage, sur le blog qu'il m'a fait l'insigne honneur de lire et de commenter à une époque lointaine dont je crois me souvenir, sans réussir à y croire, que nous étions tous plus jeunes et plus beaux. Je ne suis pas la mieux placée pour présenter ses travaux en traitement automatisé du langage, mais je peux témoigner qu'il a beaucoup fait pour la connaissance et la reconnaissance de son champ disciplinaire auprès du grand public, en particulier sur son blog.

 

arbre-nov2006.png

Son ouverture d'esprit se manifestait dans sa capacité à utiliser des techniques issues d'autres disciplines, et je me souviens qu'il avait réchauffé mon petit cœur de biologiste en utilisant très tôt des méthodes issues de la phylogénie moléculaire pour classer des corpus. Il a ainsi construit des arbres de proximité des candidats à la présidentielle de 2007 en se basant sur leur traitement par la presse. Il a aussi traité le corpus des discours présidentiels de Sarkozy, montrant qu'on pouvait utiliser cette méthode pour identifier la "plume" d'un discours.

 

Et si je finis par exploiter toutes les ressources de R que j'ai bookmarquées ces temps-ci, ce sera indubitablement grâce à lui.

 

http://www.veronis.fr/blog-images/arbre-sarkozy-plumes.jpg

 

Que la terre lui soit légère.

 

Mise à jour : C'est hélas confirmé

 

Revue de Presse : 

Slate Disparition à l'âge de 58 ans du chercheur en linguistique et informatique Jean Véronis

Rue 89 Le Web français pleure la disparition de Jean Véronis

Arrêt sur image Mort du linguiste Jean Véronis. Notre émission de 2007 (avec vidéo)

Et, plus significatif et plus touchant, l'hommage d'Oliver Ertzscheid sur Affordance.info.


 

 

NB : À défaut d'une catégorie "RIP", je classe ce billet dans la catégorie "Enthousiasmes", parce que c'est ce que m'a toujours nspiré Jean Véronis.

Par Abie - Publié dans : Enthousiasmes
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Lundi 8 juillet 2013 1 08 /07 /Juil /2013 04:37

Vu dans le métro ce soir :

Une jeune femme asiatique, parlant un moment ce que j'ai pensé être du chinois au téléphone, avec une robe vieux rose sans manches plutôt jolie agrémentée de fleufleurs et décorations, et des aisselles non épilées.

Les lèvres pincées des femmes autour d'elle.

 

Un jeune homme en vêtements de sport, sortant manifestement d'une séance d'exercice, assis son sac entre les jambes.

Écrit sur sa cuisse, dans son sens de lecture : CONFORT IS THE ENEMY

Par Abie - Publié dans : Brèves du jour
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Mercredi 22 mai 2013 3 22 /05 /Mai /2013 04:53

I ache for blacks and whites entire,

As the shadows cast on a skull;

Soon muddied are the purest waters,

The sharpest blade is first to dull.

Since you get less for the same price,

Some things should never be done twice.

Par Abie - Publié dans : Lignes inégales
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Samedi 18 mai 2013 6 18 /05 /Mai /2013 20:34

J'ai fait un tee-shirt idiot pour l'anniversaire d'un copain. Ça faisait longtemps, du coup ça m'a fait plaisir de tenter des trucs différents (les couleurs en particuliers).

 

loveconquersall.jpg

 

Ouaip. C'est bien un paresseux qui fait un câlin à un lama.  

Deal with it.


Par Abie - Publié dans : Stencils
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Dimanche 28 avril 2013 7 28 /04 /Avr /2013 15:18


J'ai découvert les originalité des noms puritains en lisant Les Chroniques d'Alvin le Faiseur d'Orson Scott Card, situées dans un dix-neuvième siècle américain rêvé. Parmi les nombreux frères du héros (il est septième fils d'un septième fils), j'avais beaucoup ri des deux jumeaux baptisés Wastenot et Wantnot, d'après le dicton Waste not, want not (l'économie protège du besoin). Mais ce n'était que le début...     

Un des personnages sympathiques, tout frais débarqué d'Angleterre, s'appelle Verily, de son nom complet Verily I say unto you, Unless You become As A Little Child Ye Shall In No Wise Enter Into The Kingdom of Heaven (Matt 18:3). C'est le digne fils de Arise And Come Forth, dit Arise, et de He Wept (verset le plus court des évangiles) dite Wept.

Dans un registre nettement plus humoristique, la famille Carter du Disque-Monde de l'indispensable Terry Patchett a bien donné des noms de vertus à ses filles (Hope, Chastity, Prudence et Charity) mais s'est raté sur les garçons, pensant qu'il fallait leur donner des nom de péchés. On se retrouve donc avec cette joyeuse fratrie :

  • Bestiality Carter
  • Anger Carter
  • Jealousy Carter
  • Covetousness Carter
  • Deviousness Carter
  • et enfin Catastrophe Carter.

Ce qu'on s'amuse !   


Du coup quand il y a un ou deux lustres je suis tombée sur Curiosities of Puritan nomenclature, de Charles W. Bardsley, je me suis fait un point d'honneur de l'acheter, et je n'ai pas regretté. Vous pouvez le lire par vous-même chez l'excellent Public Domain Review, mais un simple coup d'œil à l'index suffit à désopiler la rate.

 

Par exemple, il y a les prénoms de vertu. En soit, rien de très extraordinaire : Hope et Faith sont toujours donnés, quoique la troisième vertu théologale (charité) soit moins populaire. Même en français, un prénom comme Clémence ou Clément ne choque personne. Mais là on les retrouve poussé à un point qui m'a fait repenser à la Farseer Trilogy de Robin Hobb ( Cycle de l'Assassin Royal) avec ses personnages appellés Verity, Chastity, Shrewd, Serenity, Celerity, Sacrifice, Dutiful, Swift, etc.

 

Tororo, fidèle d'entre les fidèles lecteurs, me signale en commentaire que cette mode n'avait pas échappé à Victor Hugo. Il écrit en effet dans Cromwell, acte I scène IX :

 

LAMBERT soupirant
Dites leur d'approcher. Quels sont vos noms, mes frères ?

UN DES NOUVEAUX CONJURÉS
Quoi-que-puissent-tramer-ceux-qui-vous-sont-contraires-
Louez-Dieu Pimpleton.

UN SECOND
Mort-au-péché Palmer.

UN TROISIÈME
Vis-pour-ressusciter-Jéroboam d'Emer.

LORD ROCHESTER bas à lord Roseberry
Que disent-ils ?

LORD ROSEBERRY, bas à lord Rochester
Ils ont l'habitude risible
D'entortiller leur nom d'un verset de la Bible.

 

Ceci est à rapprocher du très historique Praise-God Barebone, qui a donné son nom au Parlement des Barebones.

 

[La suite au prochain numéro]


Par Abie - Publié dans : Lectures
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Mercredi 10 avril 2013 3 10 /04 /Avr /2013 18:01

Il y a une dizaine d'années, j'avais acheté sur un coup de tête à un relieur oxonien un sachet de chutes de cuir.  Ce n'est qu'il y a deux semaines que je l'ai enfin ressorti. Après (peu de) réflexion, j'en ai fait ceci :

 

marquepage.jpg

 

(La découpe en haut  permet d'y glisser la page)

 

Laissez-moi vous dire que le cuir repoussé sans aucun outils, c'est un peu sportif. Du coup, je me suis retrouvée à taper avec entrain (et un maillet en bois) sur un critérium parfaitement innocent, par exemple. Good times.

 

J'ai également commis des bracelets tressés, comme celui-ci :


bracelet

 

Ça n'a l'air de rien mais je vous jure que c'est un mirace de topologie, car les extémités du bracelet ne sont jamais coupées...

Je renvoie les curieux à ce tutorial fort bien fait et je vous encourage, vous aussi, à faire les fous avec des bouts de cuir. Huhu.

Par Abie - Publié dans : Enthousiasmes
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Mardi 19 mars 2013 2 19 /03 /Mars /2013 15:23

J'ai résisté longtemps à la mode des abbréviations systématiques, que ce soit sur IRC (oui je suis vieille), en chat ou par texto.

Mais avec ma pratique des mails lapidaires et du micro-blogging en 140 caractères, j'ai fini par tomber dans les acronymes anglophones les plus abscons. Je ne parle pas de LOL ou de ROTFL, que je pratique peu, ni même de RTFM, que je suis rarement en position d'asséner à qui que ce soit, mais leur nombre a enflé sans que je m'en rendre bien compte.

 

Alors quand l'une de mes geeks de référence me dit qu'elle ne capte pas tout, je me dis que, jargon classique de forum ou pas, il est temps d'agir.

Du coup voici une petite liste, et la résolution d'en limiter l'usage...

  • ICYMI, In case you missed it : Au cas où tu ne l'aurais pas vu.
  • TIL(T), Thing I learned (today) : (Aujourd'hui), j'ai appris que...
  • FYI, For your information : Pour info.
  • FWIW, For what it's worth : Je dis ça, je dis rien / Ça vaut ce que ça vaut.
  • HTH, Hope this helps : En espérant que ça t'aide.
  • IM(H)O, In my (humble) opinion : À mon (humble) avis.
  • QOTD, Quote of the day : Brève du jour. Aussi adapté en WOTD (Mot du jour) par ma manie lexicographique.

Et si vous vous trouvez face à un acronyme qui vous échapper, deux approches possibles :

Chercher sa signification, par exemple sur ce site dédié :

Ou tout simplement inventer votre propre définition !

 

(Le titre fait référence à tl;dr.)

 

Par Abie - Publié dans : Élucubrations
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Samedi 16 mars 2013 6 16 /03 /Mars /2013 21:43

 

Non, rassurez-vous, je ne vais pas vous parler de Pokémons (et la peste soit du pote qui est responsable du fait que je connaisse le cri de guerre de Pikachu).

Pica pica (L.), c'est la pie de nos contrées, corvidé aussi gracieux que bavard. C'est aussi l'animal fétiche d'une de mes amies un peu sorcière : je me suis donc mis en tête de lui en offrir une pour son anniversaire. Mais les peluches ressemblante, ce n'est quand même pas facile quand il s'agit d'oiseaux...

Les sourcils froncés et l'air farouche, je me suis plongée dans les sédiments accumulés avec les années sur mon étagère peinture-pochoirs-et-autres, et j'en ai tiré :
 

- une boite en contre-plaqué
- un pot de gesso vieux de six ans qui a eu la courtoisie de rester liquide (enfin, aussi liquide qu'un gesso peut l'être)
- du vernis-colle au moins aussi vieux, jamais utilisé.
- des feutres offerts par mes zythologues préférés.
 

 

Voici le résultat d'une longue réflexion et de beaucoup de tirage de langue :

 

20130316_211813.jpg

 

(Encore une fois, photo de téléphone à la lumière artificielle.

Un jour j'apprendrai à redresser les couleurs dans Gimp. Un jour.)


20130316_211850.jpg

 

Le motif est dessiné à la main d'après un dessin original de la remarquable (et malheureusement retraitée) Foftychel.

Je ne suis pas trop mécontente, et un jour il faudra que je fasse une tentative en linogravure : c'est un sujet qui s'y prête si bien...

 

http://www.hidephotography.com/pic/Bence.Mate.HidePhotography.com.Pica.pica.Magpie.Szarka2.jpg

© Bence Mace

Par Abie - Publié dans : Cribouillages
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo ab Chao

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés