Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 15:24

Il y a deux semaines j'ai eu le plaisir de visiter le musée de La Piscine à Roubaix, une entreprise éminemment agréable, particulièrement par temps de canicule. Entendons-nous bien : il ne s'agit pas d'un musée sur la piscine, mais d'un musée d'arts (beaux, mais aussi décoratifs) situé dans une ancienne piscine construite dans les année 20, une vraie merveille d'architecture utilitaire de l'époque.

 

J'y ai trouvé pas mal de choses à mon goût, et je suis en particulier restée en arrêt devant un écran de cheminée en fer forgé très réussi, et ce qui ne gâche rien très adapté à une mise en pochoir. J'ai donc retourné les intertubes pour y trouver la photo que je n'avais pas pu prendre :

 

PantheresJacquesNam.jpg

 

Ça s'appelle Les Panthères, du sculpteur et dessinateur Jacques Nam, et ça m'a tapé dans l'œil (aïe).

Du coup, je me suis usé les yeux (décidément) et les doigts, et après avoir fouillé mes armoires pour trouver des supports adaptés, ça a donné ça pour Mr. V. :

 

tigres2.jpg

Vieux T-shirt usé

 

Et puis pour moi :

 

tigres1

Débardeur Tati, poils blancs courtesy of mon chat.

 

Les photos sont pourries, mais je n'en écris pas moins ces mots revêtue du plus beau t-shirt du monde, titre qu'il gardera jusqu'à ce qu'une nouvelle idée du genre me traverse la tête, suivant l'inexorable loi du cool de Pénélope Jolicœur.

 

Pour ceux qui se demandent comment je m'y prends, ce n'est vraiment pas sorcier. Voici une photo du pochoir après usage :


tigres3.jpg

Transparent découpé au couteau Xacto

(un cutter marche aussi, mais ça a tué mes scalpels),

peinture acrylique de base étalée au rouleau en mousse.

 

Comme vous le voyez, ça ne demande qu'un investissement négligeable et c'est très amusant.


 


Remerciements : le gang du Nord pour le passage à Roubaix, Mr. V. pour sa veste, son avis constructif et son t-shirt,  LucOlivier pour la photo, Gimp pour le redressage de perspective, et dermiste pour la compagnie pendant la découpe.

 


Tiens, avant d'oublier : à la Piscine, j'ai aussi eu une révélation sur une idée de beau livre, toute simple, jolie, et en plus susceptible de se vendre. Je la donne à l'éditeur qui en veut.


Une dernière note : comme on me le demande, je répond que oui, je prends les commandes !

Repost 0
Published by Abie - dans Stencils
commenter cet article
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 15:59

C'est l'été, les photos prennent la poussière dans ma carte SD et j'ai une flemme homérique de m'en occuper.

Heureusement, mes envoyés spéciaux en Avignon (on est culturel ou on ne l'est pas) m'envoient ces deux jolies pépites : la première en technicolor

 

zebre.jpg

Et la deuxième sur une autre problématique du noir et blanc :

 

BlackPowerSalute.jpg

Merci à F. et C. pour leur peine et, en attendant la suite, rose et jasmin sur vos chemins.

Repost 0
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 01:22

Je viens de remettre la main sur la commande magique qui permet d'extraire des bouts de fichier vidéo sans avoir à vous prendre la tête. J'en profite donc pour vous présenter deux perles tirées de films d'un intérêt très limité.


D'abord, pour les fans du bon docteur, voici ce qui constitue sans doutes les seules images jamais tournées de Cuddy en plein rendez-vous galant avec Taub. Un Taub avec des cheveux ! Tout simplement parce que ça date de 1997...

 

 

 

 

Et ensuite, pour me faire pardonner de ne pas vous avoir encore parlé du mullet de Kieffer Sutherland comme je l'avais promis, je vous donne le passage particulièrement WTF du film The Lost Boys, qui vous donne une idée de l'atmosphère générale du truc : les années quatre-vingts dans toute leur splendeur, un héros choisi parce qu'il a volé sa mâchoire à Jim Morrisson, un sidekick qui ressemble à un Zack Morris de douze ans, la bonnasse de service avec un mètre-cube de tifs, et surtout le morceau de saxophone le plus hilarant de toute l'histoire du cinéma.

 

 

 

IL ne reste plus qu'à convaincre les saxophonistes de ma connaissance de se mettre aux UV et au bodybuilding...   

 

Repost 0
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 12:53

Rue Dieu, 10e arrondissement (je vous assure que je n'invente pas).

 

Libredequoi.jpg

Je n'ai pas réussi à identifier l'artiste qui signe "mei".

Repost 0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 12:20

Quai de Jemmapes (10e), sur la passerelle du pont tournant en face de l'Hôtel du Nord.


croix.jpg


J'aime décidément bien les mosaïques.

Repost 0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 11:02

She's not the Queen from the stories

She doesn't pace peaceful places

And the way that her foot arches

Is but the least of her worries


She met a judge that wore a ring
Together they sang lullabies
She felt the sting of the parting
And a few scales fell from her eyes

And though many willful children
Stomp the alley of her garden
Balkis listens to the singing


But nobody will call her wise
Till the feet of the butterflies
Sound to her louder than lightning.

Repost 0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 01:48

Je change de façon de dépiler, dans l'espoir que ce sera plus efficace, et je vais donc donner des images plus récentes. Voici une photo prise ce vendredi Quai de Valmy à la hauteur du pont tournant de la rue de Lancry (10e).

 

chienspetits.jpg

Cliquez pour voir toute la meute.

 

 

Ce n'est pas la première fois que je vois des animaux en fourrure dans le coin, mais je n'en avais encore jamais vu autant. Leur durée de vie est en générale assez faible, sans doute parce qu'il est plus facile (et plus tentant) de tirer sur un bout de fausse fourrure que de recouvrir un pochoir...


PS : Pourquoi "du Mexique" me direz-vous ? Parce que le seul mode de fonctionnement de mon cerveau semble être celui de l'association libre.

Repost 0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 13:18

 

J'ai entre les mains un recueil de nouvelles de William Golding, un petit paperback d'une trentaine d'années (prix net : 1,50£ indique la quatrième de couverture) mais bien conservé par une soigneuse platification de la couverture, acheté chez un bouquiniste compiégnois pour quelques bouchées de pain.


Le titre est : Free Fall.

Juste au-dessous, dans une écriture énergique quoiqu'un peu datée, on lit :


This memento will have

meaning on that terrible

certain day when you

have forgotten who wrote

it, and possibly ceased

to care. -

XXX.

6·10·82


Je ne saurais dire pourquoi, mais cette dédicace me glace.

 

Edit : La première pensée qui m'a traversée l'esprit a été : et le propriétaire a refilé ce livre à un bouquiniste ?! Renseignements pris, il appert qu'il s'agissait de toute une bibliothèque anglophone (une pleine cagette, me dit-on). Peut-être le destinataire de la dédice a-t-il effectivement conservé le livre toute sa vie, finalement.

Si j'en avais le talent et l'imagination, j'écrirais un roman sur l'histoire d'amour aussi grandiose qu'impossible qui entoura ce livre, et le fac-similé de la page de garde, en guise de conclusion, mettrait les larmes aux yeux du lecteur.

Repost 0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 03:07

adlib2.jpg

Yeah, I know.

Repost 0
Published by Abie - dans Cribouillages
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 18:07

Quand ils ne surveillent pas des princesses, on peut trouver les dragons en train de se confronter à une base de défense anti-aérienne, vétéran de la guerre contre les monstres d'outre-espace.

 

dragon1-copie-1

 

dragon2

 

Le père des dragons, qui sont en fait des serpents à plumes, s'appelle Oré.

Temps et lieu du cliché sont enfouis dans mes limbes hémisphériques, et conspirent pour y rester.

Repost 0

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao