Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 00:00
Dans la grande guerre du goût entre gourmets et gourmands, dégusteurs et dévoreurs, qualité et quantité, j'ai longtemps appartenu à la deuxième armée, et je suivais de bon appétit son étendard où l'on pouvais lire en lettres d'un beau jaune beurre : Le Gras, c'est la Vie.
Mais les atavismes familiaux ne sont pas (toujours) des fatalités et après tout, la gastronomie est l'acquired taste par excellence, sans quoi tout le monde se nourrirait de biberons de lait sucré.

Je me suis donc mise à apprécier réellement les choses subtiles, mais j'ai encore tendance à me tenir du côté de la fourchette plutôt que de la lèche-frite, et je laisse usuellement les discours et les démonstrations culinaires à ceux de mes amis qui en font leur passion,  voire leur métier.

Mais pour une fois, je vais vous donner une recette. Ne vous imaginez pas une seule seconde qu'elle est de moi : je l'ai trouvée dans une plaquette de chocolat Menier (Évitez les contrefaçons !), mais le rapport bonnitude sur complication est  tellement favorable que j'ai décidé de la mettre ici, en réponse à ceux qui me l'ont demandée...
Voici donc :

la Chococrème à la menthe

Et quand je dit crème, on est en fait à la limite le la ganache.

Il vous faut :
- 200g de bon chocolat dessert, pas trop amer
- 40 cl de crème liquide (deux briquettes, dont une mise au frais à l'avance)
- deux brins de menthe
- un sachet de sucre vanillé (ou simplement un peu de sucre)
- trois neurones en état de marche, pas plus

1) vous portez 20 cl (une briquette) de crème à ébullition dans une casserole avec les feuilles de menthe
2) Vous la retirez du feu dès qu'elle bout, et vous laissez infuser 5 minutes.
3) Retirez les feuilles de menthe, et cassez dans la crème encore chaude la plaquette de chocolat.
4) Pendant que le chocolat fond, prenez la briquette restante, fraîche, et montez une Chantilly avec le sucre*.
5) Incorporez ensuite la Chantilly au mélange crème-chocolat que vous avez homogénéisé en une ganache bien lisse.
6) Versez dans un moule à manqué (à démouler à l'eau chaude) d'après M. Menier, ou dans des petits raviers (pour ne pas tout manger d'un coup) d'après moi.
7) Et hop , au frigo pour au moins 3 heures, et c'est bon !
Je veux dire : vraiment bon...

* Pour les incultes comme moi, dont c'était la première Chantilly maison, ça veut dire battre la crème au batteur à oeufs, jusqu'à ce qu'elle soit épaissie au maximum. Le sucre s'ajoute vers la fin. S'il fait chaud, ou que vous la montez à la main, prenez un récipient froid : ça réduit le risque de baratter du beurre...

La recette est plus légère que certaines mousses très fortes en chocolat, peut s'adapter à d'autres parfums (mmm j'ai de la coriandre dans mon frigo....), et présente en outre l'avantage de convenir aux personnes qui supportent mal les oeufs.
Dites-moi si vous en faites et si le résultat vous plaît...

Repost 0
Published by Abie - dans Enthousiasmes
commenter cet article
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 00:00
Samedi soir, je tends deux bières à une amie, et pars en quête d'un limonadier.

Oh, ça devrait aller pour le décapsuleur : j'ai un allemand...

Ce qui fut immédiatement suivi d'une élégante démonstration. Et il se vexe si on le traite de couteau suisse ?

Repost 0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 10:17
Comme je suis d'humeur optimiste, j'arrive à trouver quelque chose de réjouissant dans la candidature de Sarah Palin au poste de vie-présidente des États-Unis : les jeux de mots qui vont avec.

Vous voulez des exemples ? Citons la chanson de Roy Zimmermann "Sarah pale in comparison" (Sarah ne tient pas la comparaison).
Ou encore le terme de Palinologie, qui est repris un peu partout : que ce soit volontaire ou non, c'est une excellente  blague de biologiste sur la palynologie.
Pour une femme politique venant d'Alaska, c'est finalement logique de faire penser à une science très utilisée pour l'étude des glaciations du Quaternaire...

Repost 0
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 15:22
Je viens de recevoir un commentaire fort intéressant sur l'article Évolution googlienne : Korben m'y fait remarquer que ma traduction de la phrase générée aléatoirement est discutable. Discutons donc, et commençons par reprendre la phrase d'origine :

feel the wrath of salivating mushroom eating frog aliens with microwave ovens.

Le débat porte sur la partie salivating mushroom eating frog aliens.
Ma traduction propose qu'il s'agit d'un
salivating mushroom (champignon salivant) qui se trouve être en pleine action de eating frog aliens (manger des extraterrestres grenouilles).
Korben remarque que pour permettre une telle interprétation il faudrait un article, défini ou non :
the wrath of the salivating mushroom,
ou alors la marque d'un pluriel :
the wrath of salivating mushrooms.

Mais alors, en l'absence de l'un et de l'autre que traduire ? Korben propose de redécouper la phrase comme il suit :

the wrath of [salivating [mushroom eating] frog aliens] with microwave ovens
Il s'agirait donc cette fois d'extraterrestres grenouilles, salivants et mangeurs de champignon.
Pour que la phrase soit complètement correcte grammaticalement, il ne manque alors qu'un trait d'union pour former l'adjectif
mushroom-eating, ce qui esr bien plus acceptable que le mystère de l'article dans la version précédente.

Je m'en vais donc de ce pas corriger mon billet, et je remercie mon commentateur pour sa vigilance !
Alors que devant la silence de ces dernières semaines je commençais à m'interroger sur la pertinance de laisser les commentaires ouverts, me voici confortée dans mon choix...



Repost 0
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 23:54
C'est fou comme ça peut faire du bien de se racheter une vie sociale, de temps en temps, surtout  quand l'estomac n'est pas oublié...
Bien sûr, ça implique de passer un temps appréciable loin de son ordinateur, mais ça permet aussi de se rappeller qu'on connaît au final pas mal de blogueurs, et qu'il n'y a pas de raison que je ne m'en vante pas avec la plus grande absence de vergogne. Hé oui, je suis comme ça.

J'ajoute donc à ma liste de liens :

- celui du remarquable photoblog de voyage
The Pita Project, qui chroniqueune odyssée romantique en Grèce avec te très zoulies zimages...

- celui du Grand Ancien Blog de Flaoua, qu'une petite frisée toute excitée m'a présenté il y a... quelque chose comme cinq ans en m'expliquant qu'elle avit trouvé la femme de sa vie.

- et le blog cuisine de la même, qui porte, très justement, le doux nom de Culinopathe..

Ce point d'information fait, notre programmation régulière devrait reprendre sous peu, promis promis ( personne ne peut voir mes doigts croisés dans mon dos, hein ?)




Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 12:00
On trouve de tout sur Internet.
Même des affirmations aussi originales que : feel the wrath of salivating mushroom eating frog aliens with microwave ovens.
Hein ? « Subis l'ire de champignon salivant en train de manger des grenouilles extraterrestres avec des fours micro-ondes » ?
Edit 16/09 :
Ou plutôt : « Subis l'ire des extraterrestres grenouilles salivants et mangeurs de champignon avec des fours micro-ondes »

Je l'ai lue sur le site Chest of Books, qui propose un certain nombre de livres libres de droits, dont  l' improbable 55 Ways to Have Fun With Google, auusi téléchargeable gratuitement en pdf.
L'auteur, un geekissime bloggeur nommé Philip Lanssen  a mis en place un système de génération automatique de pages web en fonction du nombre de visites venues d'une recherche Google. Allez lire toute cette histoire fort intéressante de ce qu'il appelle des Memecodes (désolée, c'est en anglais).

Juste une petite remarque : il qualifie ce type de texte agrammatical, généré aléatoirement à partir d'un dictionnaire de mots, de jabberwockyish, or le poème Jabberwocky de Lewis Carroll est au contraire un texte grammaticalement correct, au vocabulaire inventé. Ce n'est pas la même chose !
Pour apprécier le poème, on peut le lire ou l'écouter.

Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 12:00
Un globe trotter de mes amis a profité de l'été pour aller explorer le Costa Rica. Et il me faut bien admettre que je suis

Agalychnis callidryas, la rainette aux yeux rouges.

très,

Lézard Anolis (Norops limifrons)

très,

Une cigale
mais alors très jalouse.

Vous aussi, allez donc baver quelques litres de bile envieuse sur les magnifiques dendrobates de son album photo...

(Toutes les images © C. Langlois)

Repost 0
Published by Abie - dans Macrocosmos
commenter cet article
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 12:00
Avec la lâcheté qui me caractérise, au lieu de vous faire un petit article rien que pour vous, je vais d'abord vous envoyer lire la derniere bd de Tu mourras moins bête, sur les organes vestigiaux. Ceci fait (car vous lisez vite), je peux donc reprendre, in extenso et sans les fôttes d'orthographe, le commentaire que j'y ai laissé :

Encore une bd très réussie, mais si je peux me permettre de pinailler, «à force de vivre dans le noir [les yeux] se sont atrophiés», c'est une formulation assez malheureuse : elle encourage à penser que l'évolution existe à l'échelle de l'individu, ce qui est faux. L'individu s'adapte, mais pas son patrimoine génétique, qu'il transmet à sa descendance, et qui lui ne bouge pas (en général).

Il se trouve que la taupe actuelle ne développe jamais ses yeux, bien que son ancêtre ait eu un système visuel fonctionnel.
Pourquoi? Probablement parce que développer des yeux se serait fait aux dépens de ressources plus utiles en vie souterraines (le museau, mettons) ou qu'avoir des paupières ouvertes augmentait la mortalité par infection ou bien parasitose.

Dans le même ordre d'idée, pour reprendre l'exemple de Boulet, un raptor peut agiter des bras tant qu'il veut, mais si ça ne l'aide pas à faire plus de gosses que celui qui se tient tranquille, ça ne risque pas de se répendre dans la population.
De la même façon, les geeks ne sont pas exactement la partie la plus fertile de la population, et compter en binaire ne va pas particulièrement les aider à pécho, donc pour l'évolution de l'espèce, c'est mal parti...
Si l'adaptation du mode de pensée humain aux ordinateurs se fait vraiment, il est à chercher dans l'adaptation du cerveau au cours du développement individuel de chaque enfant, exposé de plus en plus tôt à l'informatique.

Ceci dit, le coup de l'organe qui s'avère très utile à la suite d'un changement de milieu, par exemple la nageoire musclée avec des os dedans qui devient une grave bonne idée pour avancer sur terre, c'est une idée bien développée en biologie de l'évolution : c'est le concept d'exaptation.

Pour plus de détails sur la perte des yeux, avec l'exemple des poissons aveugle qui vivent dans les rivières souterraines :
How cavefish lost its eyes et Development of cavefish eyes, par PZ Myers (en anglais).

Toujours en anglais, je recommande la bande dessinée sérieusement déjantée de Jay Hosler, The Sandwalk Adventures, où Darwin lui-même nous explique sa théorie. Enfin, pas à nous, à un petit arthropode parasite de son sourcil gauche. Si, Si...
Ça se trouve sur Amazon, mais s'il y a des curieux, je veux bien prêter mon exemplaire en échange d'un carambar.

Allez j'arrête ici mon blablatage !

Mais comme je suis bonne et que je n'aime pas mégoter, je vous donne en bonus une critique très positive de la bd en question, et puis gratuitement, parce que vous m'êtes sympathiques, une image de la couverture pour vous faire une idée.
Et à demain, si vous l' voulez bien !
Repost 0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 12:00
C'est la rentrée, et son grand ménage : j'ai dépoussiéré ma liste de liens, et j'y ai rajouté des petits nouveaux, ce que j'aurais du faire depuis un bon moment.
J'ai  rayé le blog des Chicou-Chicou, arrêtés, et plus triste encore j'ai enlevé le lien vers Giornale Nuovo, qui m'a fait découvrir tant de belles choses pendant ses cinq ans d'existence. Pour le remplacer, j'ajoute BibliOdyssey, qui... éh bien comme son nom l'indique.
J'ai eu le plaisir de voir qu'après presque un an de silence the Joker and the Thief sont repartis de plus belle, et bien décidés à nous donner leur avis sur la campagne américaine en cours. Ceux-là restent donc, sans doute pour longtemps !
Enfin, j'ai ajouté quelques liens : l'expérience citée dans l'article précédent, Tibo Soulcié
évoqué il ya peu, et puis Fièvres, que j'aime décidément bien.

Amusez-vous bien, mais faites attention à ne pas vous salir, et restez polis.


Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 12:00
À l'instigation d'une amie, j'ai participé à une tentative de blog collectif, en essayant d'y adopter un style différent de celui que je pratique ici. L'expérience aura été de courte durée, mais  cela peut toujours vous faire de la lecture pour un après-midi pluvieux :

Implosion imminente


et


Ô qui dira les tomes de la ville ?



Tout commentaire comme d'habitude bienvenu.


Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao