Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 19:47

placedit.jpg

Si vous voulez divorcer dans une fontaine, c'est possible.

Repost 0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 00:00

Knowledge is power. Power corrupts. Study hard. Be evil.La phrase (fort bateau, je vous l'accorde, mais néanmoins amusante) flotte depuis un bon moment dans le cyberspace sans qu'il soit possible d'en déterminer l'origine. J'étais satisfaite de l'ensemble jusqu'à ce que j'entreprenne d'encrer le crayonné au stylo à bille dudémon, alternativement baveux et sec.

Dans un monde parfait, j'apprendrais à me servir correctement des logiciels de graphisme, j'aurais moins d'encre sur les doigts, et le résultat serait un peu moins comme cette image-ci, et un peu plus comme celles-là.

Repost 0
Published by Abie - dans Cribouillages
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 00:34

Il n'est jamais trop tard pour apprendre, et toutes les occasions sont bonnes.
Par exemple, ma capacité à me ridiculiser en public a fini par m'apporter une information intéressante : quand on se cogne, et qu'on se retrouve subséquemment avec un bleu douloureux, ce n'est plus le coup qui fait mal, mais bien le bleu.
Les quinze hectolitres de sang qui se sont répandus voilà dix jours dans mon genou m'ont donné l'occasion de vérifier la chose tout au long de leur migration progressive et colorée jusqu'à ma cheville : en vérité je vous le dis, la loi de la gravitation est dure, mais c'est la loi.
La question qui se pose maintenant, et qui vous mettra sans doute sur les charbons ardents : à ce train-là, dans trois jours la marée pourpre aura atteint la plante de mon pied.

Et alors, comment serai-je censée marcher, au juste ?

Repost 0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 16:30

Quand je vous dis que je suis un génie incompris...
J'ai essayé l'autre jour d'expliquer à un ami ma dernière théorie sur les relations amoureuses. D'après ce que j'en comprends, l'approche prédictive la plus pertinente est de considérer qu'il s'agit d'une chaîne de Markov avec un seul bord absorbant, c'est-à-dire un processus probabiliste qui a la particularité d'être sans mémoire, et qui ne se stabilise qu'à sa disparition (pas de happily ever after).
Eh bien j'ai été taxée de dogmatisme et de psychorigidité.

Alors qu'il est tout de même plus crédible que je sois juste un peu sociopathe : je conçois que les émotions fassent penser des choses fausses, mais pas qu'on se laisse aller à les dire publiquement, a fortiori en exigeant que le reste du monde éteigne son esprit critique pour ce genre de bullshit.


Ou alors, j'avais juste la grippe.

 


Addendum :

J'admets que j'ai pu me laisser aller dans l'article ci-dessus à un peu de  contrarianism (voire metacontrarianism, mais la différence est parfois subtile).

Je ne nie pas que qu'attendre le deuxième rendez-vous est recommandé avant d'émettre un pronostic sur la durée d'une relation amoureuse, ni qu'une rupture a des conséquences différentes après trois mois ou trois ans. Il y a bien sûr, en moyenne, des « âges critiques », rythmés par l'année scolaire jusqu'à un certain âge, par d'autres contingences au-delà.

Bien sûr, la copine qui vous raconte des anecdotes plus désespérantes à chaque fois que vous allez prendre un café est plus près de larguer son mec que trois mois auparavant.

 

Ce que je récuse, c'est l'idée que la probabilité de la fin d'une relation est simplement inversement proportionnelle à sa durée au temps t. J'ai parlé des chaînes de Markov parce que l'usage d'un temps discret permet de faire abstraction des indices continus, comme la dégradation progressive d'une relation ; je pense sincèrement que la probabilité qu'un couple soit encore ensemble un an après la prédiction est totalement indépendante de la longueur de la relation au moment où elle est formulée.

Pour parler en termes médicaux, le taux de survie à un an est indépendant de l'âge du patient. Le taux est cependant extrêmement dépendant de la personnalité du patient, bien sûr...


Repost 0
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 00:00

L'autre jour dans le Noctambus Noctilien, j'ai eu cette révélation : il faut absolument écrire un article très sérieux portant sur «Catachrèse et remotivation de la figurativité linguistique dans les productions à narrativité marginale».

Bizarrement j'ai essuyé un refus de toutes les personnes à qui je l'ai proposé (deux). Mais qu'ont-ils donc contre les films pornographiques ?

(Oui j'ai décidé que les films pornos étaient des «productions à narrativité marginale», parce que d'après ce que j'ai compris c'est le vrai point commun qui se retrouve dans tous les genres...)

Repost 0
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 00:06

Un de mes innombrables correspondants de par l'Hexagone (et le mooooonde !) m'envoie ceci de Clermont-Ferrand :

 

Ovni_Clermont-Ferrand.jpg

Merci à lui, d'autant que cela m'encourage à faire le post 100% Invaders avec les photos qui s'accumulent sur mon disque dur.

Repost 0
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 19:16

Parmi les tics linguistiques étatiques, j'ai toujours été étonnée par l'affection immodérée des régimes socialistes pour les abréviations syllabiques. Le procédé est simple : au lieu de prendre les premières lettres de chaque mot pour en faire un sigle plus ou moins facilement prononçable comme on le pratique en français ou en anglais, il s'agit de concaténer les premières syllabes.
(Je laisse bien sûr de côté le cas des langues idéogrammatiques, chez qui les premières «lettres» et les premières syllabes sont confondues.)

Dans les exemples les plus connus on peut citer le Komintern ou le Komsomol, mais il y a a bien d'autres, dont voici les premiers qui ne viennent à l'esprit

 

kolkhoze (kollektivnoïé khostaïstvo) ferme collective, URSS
sovkhoze (sovietnoïé khostaïstvo) ferme soviétique, URSS
Komsomol (Kommounistitcheskiï Soïouz Molodioji) Union des jeunesses communistes, URSS

Komintern (Kommunistitcheskiy Internatsional) Internationale communiste, URSS

Goulag (Glavnoïe Oupravlenie Laguereï Direction principale des camps, URSS

Agitprop (otdel agitatsii i propagandy) Département pour l'agitation et la propagande, URSS

Stasi (Staatssicherheit) Sécurité d'état, RDA
Vopo (Volks polizist) Policier du peuple, RDA

 

 Bien sûr, le procédé n'a rien de spécifiquement communiste et il y a de vieilles traditions d'abréviations de ce type, par exemple en Allemagne (hors-RDA) il y a la Schupo (Schutzpolizei, police de protection), plus sinistrement la Gestapo (Geheime Staats-Polizei, police secrète d'état), ainsi que les Stalags (camp de prisonniers de guerre) et Oflags (camps d'officiers).

 

Mais personne n'a poussé l'enthousiasme aussi loin que les Russes, au point qu'il existe même une anekdoti (blague) d'époque  qui s'en moque. La voici, telle que racontée par Mr V. :

Rakovski arrive au Kremlin et se fait accueillir par Lénine d'un retentissant «Dourak !» (idiot). Surpris, il demande à Lénine ce qu'il a fait pour mériter l'insulte, et le «génial continuateur de Marx» répond : - N'est-ce pas comme ça que l'on parle, maintenant ? Je te disais juste "Bonjour, Rakovski !"».

En effet, Dobroe outro (bon matin) Rakovski donne Dourak.

Glacé et sophistiqué, n'est-il pas ?


Et ça ne s'arrête pas là : parmi les palanquées de nouveaux prénoms comme Granit, Mir ou Elektron chargés d'effacer les traces des prénoms traditionnels (pour la plupart néo- ou vétérotestamentaires, donc suspects) on trouve ces magnifiques slogans :

Artaka f l'Académie de l'artillerie
Arvil m l'armée de Vladimir Illitch Lénine
Dalis m vivent Lénine et Staline
Damir m vive la paix
Dazdraperma f  vive le 1er Mai
Dazvsemir m vive la révolution mondiale
Delej m l'œuvre de Lénine vit
Diner m Dinera f  l'enfant de la nouvelle ère
Dognat-Peregnat m rattraper et dépasser (référence au slogan «Rattraper et dépasser l'Amérique»)
Donera f la fille de la nouvelle ère
Dotnara f la fille du peuple travailleur
Elem m Engels, LEnine, Marx
Erlen m Erlena f  l'ère de Lénine
Guertrouda f le héros du travail
Iaslenik m  je suis avec Lénine et Kroupskaïa
Idlen m  les idées de Lénine
Iounnata f jeune naturaliste
Istmat m le matérialisme historique
Izil m exécute les préceptes de Lénine
Jeldora f le chemin de fer
Kid m  l'idéal communiste
Kim m, Kima f International de la Jeunesse communiste
Koukoutsapol m le maïs est la reine des champs
Krarmia f l'Armée Rouge
Lagchmivara f le campement de Chmidt en Arctique (un scientifique et explorateur qui avait été bloqué sur la banquise)
Lapanalda f  le campement des Papanintsy (du nom de Papanine) sur la banquise)
Last m le tireur letton
Ledat m (LEv DAvidovitch Trotski)
Ledroud m Lénine est l'ami des enfants
Lelud m Lénine aime les enfants
Lemira f Lénine, la révolution mondiale
Lenara f l'armée de Lénine
Lenguenmir m Lénine est le génie du monde
Leninid m les idées de Lénine
Leninir m Lénine et la révolution
Lenior m (LENIn I Oktiabrskaïa Revolutsia) Lénine et la révolution d'octobre
Leniz m les préceptes de Lénine
Lenora f Lénine est notre arme
Lenta f l'armée des travailleurs de Lénine
Lentroch m (LENin, TROtski, CHaoumian)
Leoundiej m Lénine est mort, mais son œuvre vit
Les m (LEnin, Stalin) Lénine, Staline
Lestak m Lénine, Staline, communisme
Lorierik m Lénine, révolution d'octobre, industrialisation, électrification, radiofication et communisme
Lounio m Lénine est mort, mais ses idées restent
Louïdji m, Louïdja f Lénine est mort, mais ses idées vivent
Lublen m aime Lénine
Maenlest m Marx, Engels, Lénine, Staline
Marksen m, Marksena f Marx, Engels
Marklen m, Marlen m Marx, Lénine
Melor m Marx, Engels, Lénine, révolution d'octobre
Miouda f journée internationale de la jeunesse
Ninel  f Lénine à l'envers. Ce prénom a été utilisé plus longtemps que les autres, peut-être à cause du verlan !
Niserkha f (NIkita SERgueïevitch KHrouchtchev)
Novomir m le monde nouveau
Odvara f l'armée spéciale de l'Extrême-Orient'
Oïouchminalda f Otto Ioulievitch Chmidt sur la banquise
Orletos m révolution d'octobre, Lénine et travail sont la base du socialisme
Ouriourvkos m houra, Ioura est dans l'espace (il s'agit de Iouri Gagarine)
Papir m la pyramide du parti
Persostrat m le premier stratostat soviétique
Piatvtchet m le plan quinquennal en quatre ans
Plinta f le parti de Lénine et l'armée des travailleurs du peuple
Pofistal m le vainqueur du fascisme Iossif Staline
Polza f souviens-toi des préceptes de Lénine
Pores m souviens-toi des résolutions des congrès (il s'agit des congrès du parti communiste)
Pravlen m la vérité de Lénine
Pridespar m salut aux délégués du congrès du parti
Rada f la démocratie du peuple
Raïtia f la typographie du district
Rem m, Remir m révolution, électrification, paix
Revmark m le marxisme révolutionnaire
Revmira f la révolution du monde
Revold m le mouvement révolutionnaire
Rim m révolution et paix
Roblen m né pour être léniniste
Selsoviet  m le soviet du village
Silen m la force de Lénine
Spermaïa f bonne fête du 1er mai
Stator m  Staline triomphe
Statrazav m usine de tracteurs Staline
Taklis m la tactique de Lénine et Staline
Tchelnaldina f, Tchelusnaldina f  Tcheluskine sur la banquise (du nom du navire de Chmidt déjà cité)
Tomik m marxisme et communisme triomphent
Tomil m le triomphe de Marx et Lénine
Trolen m (TROtski, LENin)
Trolezin m (TROtski, LEnin, ZINoviev)
Vaterpejekosma f  Valentina Terechkova - la première femme cosmonaute
Vektor m  le grand communisme triomphe
Velior m  la grande révolution d'octobre
Velira f  le grand ouvrier
Veor m  la grande révolution d'octobre
Vidlen m  les grandes idées de Lénine
Vilen m  Vladimir Ilitch Lénine
Vilor m, Vilora f Vladimir Ilitch Lénine est l'organisateur de la révolution
Vilorik m  Vladimir Ilitch Lénine est le libérateur des ouvriers et des paysans
Vilur m  Vladimir Ilitch aime sa patrie
Vinoun m   Vladimir Ilitch ne mourra jamais
Vist m  la grande force historique du travail
Vladlen m, Vladlena f Vladimir Lénine
 
Vladilen m, Vladilena f  Vladimir Lénine
Volen m  la volonté de Lénine
Vors m  le tireur de Vorochilov
Vykraznar m  le drapeau rouge de la révolution, hissez haut!


Il y a aussi Polza (Pomni Leninskie Zavety, «souviens-toi des préceptes de Lénine») et  Trolenzi de Trotski Lenine Zinoviev, prénom de deux héros de Larcenet dans son roman graphique Blast (qui a l'air très bien, je l'ai ajouté à ma très longue to-read liste).


Franchement, je préfère encore m'appeler Tracteur ou Aimant que Le-Plan-quinquennal-en-quatre-ans ou Spermaïa ! Mais certains ne manque pas d'une certaine classe dans le ridicule héroïque : je n'appelle plus Mr V. que Dognat-Peregnat , et j'envisage de prendre Iounnata comme prénom...
On remarquera aussi l'habileté dans la construction de noms crédibles, proches voire identiques à ceux déjà en usage déjà utilisés (Marlen, Kim, Louïdji~Luigi, Lenora, Vektor, etc.).

Allez donc lire la liste entière, ça en vaut la peine (malgré l'absence regrettable de l'inénarrable Sacoévanzeti, en l'honneur des éponymes Nicola et Bart...)

Du coup, j'ai cherché  des exemples d'abréviation syllabique un peu partout : j'ai par exemple mis à contribution celles de mes taupes dont les tunnels pass(ai)ent sous le rideau de fer, et j'ai obtenu comme réponse :

 

Tu vas à ton frigo, tu ouvres le congel, tu prends une bouteille de Wyborowa, et tu remarques qu'elle est produite par Polmos (POLski MOnopol Spirytusowy).  De joie, tu prends une bonne rasade.
Quand j'étais petit, il y avait un seul fromage bleu en Pologne, le Rokpol. 

 

(Je rassure tout de suite ma mère : non, je n'ai pas de vodka dans mon frigo.)

Ces exemples polonais rejoignent l'usage assez courant, même dans les langues peu enclines à l'abréviation syllabique pour  deux choses bien précises : les administrations d'une part,

Minefi, ministère des finances

Mindef, ministère de la défense

Courly, ancien nom de la Communauté urbaine de Lyon

et d'autre part les entreprises  (ou les marques), qui préfèrent, de façon bien compréhensible, un nom à peu près prononçable :

Haribo, basé sur le nom et la ville du fondateur HAns RIegel BOnn

Matmut, Mutuelle d'Assurance des Travailleurs MUTutualistes

(La Société générale est diversement abrégé Socgen ou Sogé, mais ce n'est pas une utilisation officielle)

 

En anglais, on a les LibDem (libéraux démocrates), et on pourrait sans doute inclure les expressions comme pop rock, brit pop, etc. Plus sérieusement, et plus internationalement,  on me souffle : CalTech (Université technologique de Californie) et RADAR (Radio Detection And Ranging).

 

La politique française fournit : radsoc (radicaux socialistes),  agitprop volé au russe, Modem (Mouvement démocrate, mais le modem informatique marche : modulateur démodulateur).

On trouve quelques occurrences  qui relèvent de la terminologie administrative, mais leur étymologie n'est pas perçue par le commun des mortels : avant de me lancer dans la rédaction de cet article, j'ignorais par exemple complètement que le plan Orsec signifie «Organisation des Secours » ...
Il y aussi le jagon technique :

  • - la biomol, la biostat, la biodev (biologie moléculaire, statistique et du développement respectivement) en sciences de la vie ;
  • - les matap (maths appliquées), la géodiff (géométrie différentielle), les équadiff (équations différentielles) en maths ; 
  • - la mécaflu (mécanique des fluides) en physique, voire la phy-chi pour les cours de lycée...

(Ajoutons également les jumeaux terribles math-sup et math-spé, ainsi que leur petit frère maintenant disparu, math-élem, anciennement la classe de terminale scientifique : il va falloir que je me renseigne sur la date de disparition du terme, d'ailleurs).


Mais on ne peut pas vraiment dire que ces mots appartiennent au lexique de la vie de tous les jours. Le seul mot d'usage courant que j'ai pu trouver sent bon la poussière de craie, la règle à calcul et les Disparus de Saint-Agil : c'est le surgé, surveillant général de lycée.

Ce site fort intéressant, me donne également le tout aussi suranné margis, pour maréchal des logis.

J'imagine que les déformations argotiques de noms propres sont assez courantes, comme pour le Boul'Mich' (Boulevard Saint-Michel), mais c'est le seul exemple qui me vienne à l'esprit.

 En dehors de ça, je ne vois guère que le prénom antillais désuet Fetnat pour Fête Nationale, donné aux enfants né le 14 juillet, fête nationale notée Fêt.Nat. sur les calendrier.

Heureusement, on me souffle : les Batdaf (bataillons d'Afrique).



Estimés lecteurs, je fais donc appel à vous : connaissez-vous d'autres mots français construits avec ce procédé ?

 


 

NB : On me fait remarquer que novlangue remplit les critères de construction et d'usage courant, et pour cause ! Orwell a remarquablement réussi à rendre l'oppression intellectuelle issue du muselage du langage par le Miniver (Ministère de la Vérité) dans sa dystopie communiste.

 

Remerciements : Flo, Julo, V., Chewie, Lucie, Tororo, Bitox et Cyril. (Et puis mon papa pour math-élèm.)

 

Modifié le 29 et le 30/08 pour tenir compte des suggestions.


Repost 0
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 21:54

Voici un t-shirt que j'ai fait il y a environ six mois, un peu n'importe comment, avec les couleurs qui me restaient, et le résultat m'a au départ déplu. Il y a un problème de contraste (le texte devrait être en blanc) et la peinture jaune est bien moins couvrante que la marque à laquelle j'étais habituée, sans parler des soucis de calage.


pattern.jpg

 

C'est dommage parce que j'aime beaucoup l'idée du motif, que j'ai volée à la  Imaginary Foundation, une boutique de t-shirts souvent fabuleux qui constitue une mine appréciable quand arrive la saison des anniversaires.

Et puis finalement, en retombant dessus, je me suis dit que çça n'était pas si dramatique que ça... Il faudra que je refasse une essai quand j'en trouverai le temps.

Repost 0
Published by Abie - dans Stencils
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 19:58

Dans le style du Makura no sōshi (ou Pillow Book, pour mes co-amateurs d'Ewan McGregor), voici enfin la liste des éruptions cutanées infantiles : ça fait fort longtemps que je me demande ce que ma mère voulait dire quand elle parlait de « quatrième mal rouge ».


C'est au XIXe siècle qu'ont été étudiées 6 éruptions cutanées différentes qui apparaissaient chez les jeunes enfants. La rubéole scarlatiforme a été la quatrième de ces 6 maladies a être étudiée et nommée. Pour information, la première maladie est la rougeole, la deuxième maladie est la rubéole, la troisième maladie est la scarlatine, la cinquième maladie est le mégalérythème épidémique et la sixième maladie est la pseudo-rubéole ou exanthème subit ou critique ou fièvre de 3 jours des jeunes enfants ou roséole infantile.
Pour la description de cette quatrième maladie qui est une association de rubéole et de scarlatine, voir les définitions de ces deux maladies.

© Dolisi

 

Ceci dit, j'ai l'impression que Wikipédia donne un ordre différent, avec un échange entre scarlatine et rubéole :

1 : Rougeole  

2 : Scarlatine

3 : Rubéole

4 : Maladie de Dukes (ou rubéole scarlatiforme)

5 : Érythème infectieux aigu

6 : Roséole infantile

S'il y a un médecin dans l'avion, je veux bien une clarification.


Et malheureusement, la raison pour laquelle je me suis finalement mise en chasse de cette liste est que j'ai entendu les nouvelles d'enfants morts de la coqueluche pour cause de défaut délibéré de vaccination en Californie, un écho aux épidémies anglaises de rougeole dues aux scandaleuses allégations du Dr. Wakefield.

Le drame étant, bien sûr, que non seulement cela fait payer aux enfants les choix de leurs parents (très chrétien, remarquez : Deut 5:9), mais cela met aussi en danger les enfants trop jeunes ou trop malades pour être vaccinés, qui seraient normalement protégés par l'immunité de groupe. On peut donc ajouter à cette liste de choses dont les enfants se passeraient bien un numéro 7 : la stupidité criminelle.

 

 

Je vous assure que la prochaine fois que j'entend quelqu'un demander à quoi sert le vaccin contre la polio, puisque plus personne ne l'a, je vous jure que je m'énerve. Et s'ils y tiennent vraiment, je peux même ramener mon père : il l'a eu, lui, la polio.

Et si l'argument anecdotique de la gambette de mon papa ne suffit pas à vous convaincre, je vous invite à jeter un œil à ce décompte des cas, parfois fatals, de maladies qui auraient pu être évitées depuis le début de la panique les-vaccins-rendent-autistes : on en est à 617 morts (pour les seuls États-Unis).

 

La programmation de ce blog reprendra son niveau de légèreté usuel dès que la météo parisenne daignera nous concéder un temps ne serait-ce que vaguement printanier, merci de votre patience, et long live Ben Goldacre.

Repost 0
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 00:11

Ingrédients :

  • une belle journée d'été
  • un pointe de gourmandise
  • un banc près d'une allée passante

Munissez-vous d'une pâtisserie exagérément appétissante achetée au coin de la rue, ou chez Hédiard, à votre choix : permettez-moi de suggérer quelque chose de bien riche comme un opéra, un royal, ou une religieuse. Ça marche aussi, mais moins bien, avec les biscuits (comme les macarons) même très bons, parce qu'ils accrochent moins la lumière, voyez-vous.
Un bonus est prévu s'il y a des décorations à la crème.

Installez-vous innocemment sur votre banc vert pour faire dinette, et entreprenez de vous tartiner consciencieusement les doigts et le museau de chocolat (en évitant les yeux, parce que ça pique un peu).
Une fois les premières vagues de félicité gustative passées, prenez soudain conscience du fait que les joggers indifférents qui passent régulièrement vous lancent tous le même regard : quelque part entre la fascination, la stupeur et la douleur.
Constatez que les coups d'œil désespérés se poursuivent même après que vous ayvez sommairement décrassé votre museau et fait un effort pour manger proprement.

C'est à ce moment-là qu'on m'a rappelé un détail qui donnait la clé du manège : sécrétion picomolaire d'insuline.
C'était une anecdote d'une mienne prof qui avait une façon bien à elle d'expliquer les mécanismes physiologiques de régulation de la glycémie.
Elle nous avait exposé la difficulté de mettre en branle les mécanismes de lipolyse dans le cadre d'un régime, et la fragilité du processus : selon elle, un arrêt devant une vitrine de boulangerie, dans un accès de concupiscence gastronomique, suffisait à bloquer momentanément le mécanisme de réduction des graisses, et ce, même en faisant l'effort de volonté surhumain de ne pas acheter cette religieuse si délicieusement appétissante. Pourquoi ? Tout simplement parce que le cerveau, en présence d'un stimulus alimentaire1, a tendance à lancer le processus de digestion et en l'occurrence de stockage du sucre et des graisses censés bientôt entrer dans l'organisme, grâce à la sécrétion d'insuline...

En fouillant un peu j'ai même trouvé une étude qui mesurait la sécrétion d'insuline de sujets mis devant un plat, et dont la conclusion est :
Our study demonstrated a positive correlation between (1) the reflex insulin release, (2) body weight and (3) a conscious effort to maintain current body weight.

Donc non seulement ma gourmandise leur a fait envie sur un plan purement gustatif, mais j'ai bloqué leur perte de poids à hauteur de leur volonté de tenir leur régime. La vie est vraiment injuste.

Du terrorisme, vous dis-je !

 


1 : Ce n'est que l'un des nombreux facteurs, parmi lesquels on peut citer l'horaire (quand on a une vie bien réglée) ou des signaux mécaniques comme la mastication.

Repost 0

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao