Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 16:29

En lisant un article intéressant consacré par le site Culture visuelle aux images récemment ajoutées aux paquets de cigarettes dans le but de décourager les fumeurs, je suis tombée sur un exemple nettement plus ancien de propagande médicale illustrée : l'un de ces grands tableaux destinés aux salles de classe, avec leurs jolies couleurs verdâtres pour le foie cirrhotique*.


02galtierboissiere

Tableau d'anti-alcoolisme du Dr Galtier-Boissière, tableaux muraux Armand Colin, 1900.

 

Mais plus que les illustrations anatomiques, attendues au vu du sujet, ce sont les colonnes latérales qui ont attiré mon attention : 

 

alcoolisme.jpg


Vous noterez la distinction subtile entre l'orge (BON !) et le grain (MAUVAIS !), ainsi que la complète absence de données chiffrées pour l'expérience sur ce malheureux cobaye : certes il se remet sans doute mieux d'une bolée de cidre que du même volume de vodka, mais est-ce vraiment lié au mode de production, hmmm ?

J'aime aussi beaucoup le côté  « la terre, elle, ne ment pas » qui tente de se battre contre l'industrialisation des procédés de production.

De façon plus générale, et bien que je sois loin d'être experte de la question, il me semble tout de même que la colonne de droite est nettement moins susceptible d'engendrer la gueule de bois. Mais peut-être est-ce là que réside son danger...

 


 

*Le grand-père d'une amie m'a d'ailleurs expliqué   avec probablement plus de conviction que de véracité   que ces images pédagogiques l'avaient convaincu des l'enfance des avantages de la boisson : qui veut un foie tout petit et pâlot, quand il peut l'avoir dodu et coloré ? 

Je lui laisse la responsabilité de son assertion.

Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 00:11

Tout le monde connait le jeu de pierre-feuille-ciseaux (parfois appelé chifoumi), et sa variante problématique pierre-feuille-ciseaux-puits, une aberration qui dégénère inévitablement en duel puits-feuille entièrement dépourvu d'intérêt1.

 

http://s3-external-1.amazonaws.com/wootdesigncontestentries/Paciga/Rock_Paper_Scissors-crg7n4-d.jpg


Information wikipédia du jour : une des versions japonaises de ce jeu fonctionne avec le guerrier, le tigre et... la mère du guerrier. Je vous laisse deviner qui bat qui...


Le jeu est basé sur la symétrie des différents choix, et s'extrapole avec un nombre plus important de coups, du moment qu'il reste impair : le succès de la série The big Bang Theory a par exemple récemment popularisé une version à cinq coups rock-paper-scissors-lizard-Spock inventé en 1998.


rock_paper_scissors_lizard_spock.jpg

 

De façon peu surprenante on trouve aussi une version à sept coups, qui commence devenir franchement incommode :

 

http://1.bp.blogspot.com/_G9qMaFrDlus/SSI2t4ixYeI/AAAAAAAAAmA/QCTgw2G3PWM/s400/Rock-Paper-Scissors.jpg

 

Il faut dire qu'à partir d'une certaine taille, le plaisir du jeu tient plus au choix des noms de coups et à la justification de leur hiérarchie qu'à la réelle application des règles.

 

Mais la rédaction de cet article a été déclenchée par le blog I love charts, qui vient de me faire découvrir la version à quinze coups :


http://www.funpic.hu/files/pics/00025/00025599.jpg

L'humain qui bat le dragon, ça me fait bien rigoler quand même.

 

Et je pensais en rester là. Mais non, il faut toujours qu'un furieux essaye de faire plus que le voisin, ce qui nous donne la version à vingt-cinq coups :

 

 

  Mais l'Internet est vaste, et le pouvoir de la nerditude est infini : mesdames et messieurs, je vous présente la variante à 101 coups, qui vaut vraiment son pesant d'arachides.

Si cette révélation ne vous a pas envoyé vous pendre, je vous conseille d'en profiter pour savourer la joie simple d'un jeu de chifoumi classique.

Et si vous voulez vraiment minmaxer, contentez vous de concocter des stratégies pour le pur plaisir de leur donner des noms idiots comme « le Bureaucrate » pour trois feuilles à la suite ou « l'Avalanche » pour trois pierres...

 


1. Pour ce qui est de l'intérêt initial du chifoumi standard, je laisse la discusssion à la sagacité de mes lecteurs.

 


 

Mise à jour 

Tirxu me dit en commentaire que l'ajout du Puits ne fait que le substituer à la Pierre, et qu'on retombe sur un jeu symétrique. Je ne sais pas exactement comment il y jouait, mais ce n'est pas du tout le cas dans la version pratiquée dans ma cour de récréation : la possibilité que l'adversaire joue Pierre se maintenait, donc constituait une menace disproportionnée pour jouer Ciseaux.

Il était donc complètement logique de se limiter à Puits et Feuille, ce qui est encore moins intéressant que le triangle du jeu standard.

 

Pour mémoire :

- la Feuille couvre le Puits et emballe la Pierre, (deux coups gagnants sur trois possibles)

- le Puits avale les Ciseaux et la Pierre (deux coups gagnants)

- les Ciseaux coupent la Feuille (un coup gagnant)

- la Pierre casse les Ciseaux (un coup gagnant)

Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 22:08
Si vous avez quelques minutes à perdre, allez voir les clichés presque poétiques du site What the face, une magnifique illustration de la manie qu'à notre cerveau de voir des visages partout (un cas particulier de pareidolie).

Si (et seulement si) vous avez quelques mois à perdre, allez donc tester et étendre votre culture cinématographique sur What the movie?
(dommage, ils auraient plus l'appeler What the film?, histoire de préserver l'acronyme...), un site qui vous propose d'identifier le film d'origine de milliers d'images, certaines immédiatement reconnaissables (UmaThurman en jogging jaune, Bogie et le commisaire sur le tarmac, etc.), d'autres complètement obscures.
Si vous vous laissez piéger, vous couinerez bientôt de façon imprévisible devant vos DVD du dimanche soir, en voyant défiler l'image pré
cise sur laquelle vous venez de sécher deux semaines de suite... Vous voilà prévenus !

Enfin, dans l'hypothèse où vous seriez dépourvu d'amis dotés  d'un amour immodéré pour l'esthétique typographique (et accessoirement d'un Iphone), vous pourriez rester longtemps sans connaître l'existence du site What the font!, un site qui permet de retrouver la police de n'importe quel texte à partir de l'image (fichier pdf, photo de devanture...). Il y a bien sûr des subtilités qui facilitent la détermination, mais même sans cela, l'application Iphone vous permettra d'échantillonner tout ce qui vous passe devant les yeux...


Merci à Worthless et Nac pour la découverte du deuxième et troisième liens respectivement. Mais j'ai complètement oublié comment je suis tombée sur What the face.
Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 02:21
Du fait des quelques idiosyncrasies de nos parcours scolaires, mon frère et moi n'avons jamais appris par coeur les tables de multiplication, causant du coup une anxiété complètement disproportionnée à notre génitrice. Il doit encore en rester à la cave un assortiment à peu près complet des différentes méthodes d'inculcation des tables de multiplication aux bambins d'il y a vingt ans, la cassette de tables mises en musique ayant été, si ma mémoire est bonne, un sommet indépassable d'absurde.
Mais ma douce daronne peut maintenant (enfin!)  dormir en paix et cesser de s'inquiéter pour mon avenir scolaire, grâce à cette formidable méthode : Apprenez enfin à compter sur vos doigts !
(Merci Francesco)



D'après vous, quel est le mot français le plus intraduisible en anglais ? En allemand ? En japonais ?
Découvrez les originalités de chaque langue grace à un très joli site intitulé tout simplement Untranslatable
(Envoyé par l'indispensable Sandra de sa perfide Albion)

Par ailleurs, une planche récente de Boulet
sur le caractère au moins partiellement arbitraire des onomatopées m'a fait repenser au très ludique site BzzzPeek, qui recense les cris d'animaux (ainsi que certains bruits mécaniques) tels que percus dans differentes langues. Allez donc decouvrir comment un âne braie en coréen, en allemand, en portuguais, en arabe...
(Attention, il faut le son)

Ah et puisque j'en suis à citer tout plein de blogueurs de notoriété internationale, avouons-le franchement : oui je traîne avec des stars.
Et comme ce sont des stars, je suis leur conseil et j'ouvre un tumblelog (intérêt non garanti).
Il y a un risque significatif de redondance avec ce blog d'une part et ma page délicieuse d'autre part, mais j'ai foi en ma capacité de flemme pour déterminer rapidement si l'un de ces outils devient inutile.



Et pour terminer, parce que les évidences ne sont pas les mêmes pour tout le monde, soyons clair : le cliché du savant fou n'est *pas* un savant fou. C'est clairement un ingénieur fou, ah mais.
Preuve dénichée via Abstruse Goose, qui illustre par ailleurs que le rire démoniaque s'accorde mal avec l'acoustique d'une paillasse de pipettage.
Rassurez-vous toutefois : cela ne garantit en rien la santé mentale des scientifiques non-ingénieurs, et bien entendu certains de mes meilleurs amis sont des ingénieurs fous...

Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 00:21
Bonjour à vous, mes chers oryctéropes iridescents, j'ai le plaisir de vous annoncer que votre quête  de la bande-son idéale pour votre dimanche après-midi arrive enfin à son terme !

Sautez sur vos radios et réglez-les illico-toutsuito sur 89,4  : à 14 heures, vous pourrez y écouter sur Radio Libertaire l'émission Symbiose consacrée à la musique libre, qui accueille cette semaine trois hurluberlus musiqueux de ma connaissance, qui vont parler de leur label Viral Productions, avec exemples de production à l'appui.
Et pour ceux qui ne captent pas, aucune excuse : c'est diffusé sur internet en MP3 et en Ogg ...

Edit : Vous pouvez (ré)écouter toutes les archives de l'émission en ligne ...
Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 16:53
Hé oui, je suis partie et vous n'avez rien vu, par le miracle des publications post-datées. Mais au retour j'ai été submergée de boulot, et là, vous n'avez plus rien lu.

Rassurez-vous, j'ai plein de belles choses à dire et à montrer, mais en attendant, voici quelques os à ronger :

* Nimwendil révèle à la face du monde le dernier succès de La Fraise : dénicher un graphiste cryptologue pour concocter la police de caractère la plus glorieusement illisible qu'il m'ait été donné de voir depuis Dingbats. Vous aussi, allez-y voir et faites boullir votre humeur vitrée sur cette abomination devant Nuggan.
(Thanks to Nim for blogging so I don't have to.)

* Dans la catégorie des mots complètement formidables :
  • Cromorne, un bois à anche double qui ressemble à un croisement contre-nature entre la flûte d'un charmeur de serpent et son serpent.
  • Ombudsman, un mot suédois pour décrire une fonction de médiation indépendante entre une institution et ses usagers.
* Je ne parle pas moitié autant de street art que je voudrais, mais d'autres s'en chargent : Jef Aérosol, un des grands anciens du pochoir urbain, est interviewé par Libé.

* Sydney a ses lions, Londres ses éléphants, Grenoble ses dauphins.
Et Paris alors ? A la recherche de quel animal emblématique les photographes animaliers de la capitale doivent-ils se lancer ? Laissez vos suggestions en commentaire...
> Edit : On peut s'aider, pour choisir, des bébêtes de ce très joli bestiaire de Paris : le lion et l'éléphant sont déjà pris, restent le chien, le cheval, le boeuf et le bélier (pour le familier), le paon, les serpents, les dragons,(pour l'exotisme), les poissons, le coq et les abeilles (pour le le côté bucolique), et enfin le poulpe, parce que.
Les abeilles dont un chouia trop impériales pour moi, mais entre le paon, les dragons et le poulpe il y a  de quoi s'amuser.
Les poètes s'inspireront de du Cortège d'Orphée de Guillaume Apollinaire : tortue, cheval, chèvre, serpent, chat, lion, lièvre, lapin, dromadaire,souris, éléphant, chenille, mouche, puce, sauterelle dauphin, poulpe, méduse, écrevisse, carpe, sirène, colombe, paon, hibou, ibis, boeuf. Ouf! Il yt en a pour tous les goûts. mais je dois admettre une faiblesse pour la sirène et le hibou. Pour l'Ibis, je ne vois guère qu'au musée des arts d'Afrique et d'Océanie de la Porte dorée pour en trouver à coup presque sûr....
Et puis ce qu'il y a de bien à paris c'est que même en choisissant l'hippopotame on en trouvera bien une demi douzaine...

* La révélation du jour : les baleines ne boivent pas d'eau, les phoques non plus. Fou, non ?

* Et puis on a presque fini de séquencer (et non pas décoder, espèces de sapajous arboricoles !) le génome de l'homme de Néanderthal. Potentiellement passionnant !

* mais aussi : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les flocons de neige, de belles images microscopiques, et d'incroyables photos de bulles de savon gelées en plein vol (via BB).

* S'il y a bien une discipline qui unit contrôle physique et zénitude totale, c'est bien le Rock balancing. Regardez-moi ça, et ça et ou encore ces merveilles-ci. L'oracle vous en donnera bien plus encore.
J'aime d'amour quiconque capable de produire de telles oeuvre de magnifique fragilité. (Via Slightly Warped.)

* Une nouvelle lectrice me demande dans un commentaire :
je n'ai pas trop compris ce que tu fais dans la vie mais apparemment tu aimes la littérature anglaise et les sciences?!!
Cela me paraît un excellent résumé... Et pour répondre, je fais officiellement de l'histoire des sciences, mais, merci au FSM, j'ai bien des intérêts autres que purement professionnels, comme en témoigne ce blogounet.

* Et si cela ne vous suffit pas, allez donc fouiller dans ma pages delicious, que j'utilise pas mal en ce moment.

Allez je vous laisse : il faut que je profite de ma nouvelle installation informatique, qui a vu sa mémoire multipliée par six. Je vais enfin pouvoir aller voir des sites de graphistes...
Et puis je vais devoir faire taire mes scrupules pourtant justifiés, et installer Skype.



Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 12:22
Pour les fêtes, la bande dessinée en ligne la plus steampunk de ma connaissance, Girl Genius (commencez par là), nous donne une version toute personnelle de l'histoire de Cendrillon. L'héroïne en profite pour remontrer deux-trois trucs à sa fée marraine :


Et hop, la troisième loi de Clarke, qui pose qu'il est impossible de faire la différence entre une technologie suffisemment avancée et de la magie, se fait retourner comme une chaussette :

« Any sufficiently analyzed magic is indistinguishable from science! »
Toute magie suffisemment analysée est indiscernable de la science
!

Pensez-y la prochaine fois qu'un gratte-papier vous tannera avec la magie de Noël...

Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 12:12
De puis le temps que tout le monde en parle, on est en droit de se demander : c'est quoi, le rock ? Hier, mon ami G.R. a proposé une définition intéressante :

La grosse caisse légèrement en avant, la caisse claire légèrement en arrière, c'est ça le rock !

Mais l'inénarrable Régis a sa propre idée sur la question...

Et si vous causez britiche, voici deux liens à découvrir absolument : d'abord, cultivez-vous avec le  très exhaustif Guide du Metal d'Ed Furry, qui vaut son pesant d'arachides.
Et ensuite, dans un autre style,  allez-vous distraire en lisant cette incroyable liste de blagues de musiciens. Tout le monde en prend pour son grade !

A quoi sert le bassiste, dans un groupe ? 
À traduire pour le batteur.

Chef : Accordez vous, vous êtes faux !
Bassiste : Je suis juste : les cordes sont toutes tendues pareil !
Altiste : idiot ! Oublie la tension des cordes : il faut que les chevilles soient alignées !

En quoi un basson est-il meilleur qu'un hautbois ?
Un basson brûle plus longtemps...

Comment faire jouer un bassiste plus doucement ?
Mettez-lui une partition sous le nez 
(Note d'Abie : ça marche aussi avec les guitaristes :-p)


La plupart mériteraient la traduction, sauf bien sûr celles qui sont intraduisibles :
  • What do you get when you drop a piano down a mine shaft?
  • A flat minor.
  • What do you get when you drop a piano on an army base?
  • A flat major.
Il en manque cependant une, pourtant classique :
Avant un concert, leur bassiste d'
un groupe de rock  est introuvable. Les autres musiciens finissent par lui mettre la main dessus, en train de secouer un gosse comme un prunier.
- Mais arrête de le taper! Qu'est-ce qu'il t'a fait ?
- Il m'a désaccordé une corde, et il refuse de me dire laquelle !


Enjoy !

Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 12:00
On trouve de tout sur Internet.
Même des affirmations aussi originales que : feel the wrath of salivating mushroom eating frog aliens with microwave ovens.
Hein ? « Subis l'ire de champignon salivant en train de manger des grenouilles extraterrestres avec des fours micro-ondes » ?
Edit 16/09 :
Ou plutôt : « Subis l'ire des extraterrestres grenouilles salivants et mangeurs de champignon avec des fours micro-ondes »

Je l'ai lue sur le site Chest of Books, qui propose un certain nombre de livres libres de droits, dont  l' improbable 55 Ways to Have Fun With Google, auusi téléchargeable gratuitement en pdf.
L'auteur, un geekissime bloggeur nommé Philip Lanssen  a mis en place un système de génération automatique de pages web en fonction du nombre de visites venues d'une recherche Google. Allez lire toute cette histoire fort intéressante de ce qu'il appelle des Memecodes (désolée, c'est en anglais).

Juste une petite remarque : il qualifie ce type de texte agrammatical, généré aléatoirement à partir d'un dictionnaire de mots, de jabberwockyish, or le poème Jabberwocky de Lewis Carroll est au contraire un texte grammaticalement correct, au vocabulaire inventé. Ce n'est pas la même chose !
Pour apprécier le poème, on peut le lire ou l'écouter.

Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 12:00
Vous aurez sans doute remarqué que mes billets, après avoir été inexistants, tendent à devenir fréquents mais des plus lapidaires. J'espère que cela n'incommode pas trop votre lecture, mais si jamais vous préféreriez à cet état des choses une livraison, mettons, hebdomadaire et plus consistante (dans le gence de ce que fait Phila avec son Friday Hope Blogging), n'hésitez pas à le signaler. Ça ne veut pas dire que je le ferai, notez bien, mais c'est tout de même toujours intéressant à savoir.

Aujourd'hui, je commence par un peu de copinage de bon aloi : Tibo, charmant garçon et propriétaire gérant d'un blog dessiné de première qualité, ainsi que fier papa d'un album sévèrement déjanté (ça se termine dans une agence ANPE, c'est dire), Tibo, disais-je, m'a fait l'honneur de m'écrire.
Il me signale l'existence d'un blog, lui aussi dessiné, mais cette fois par les blanches mains de Marion Montaigne qui traite de sujets scientifique avec une approche des plus originales : ça s'appelle Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même), ce qui paraît très adapté vu que ça traite de tout et du reste, depuis l'entraînement des cosmonautes aux bébés lotus, en passant par la médecine légale et l'autotomie chez les animaux.

Et puis bien sûr, en partant de là, de lien en lien j'ai trouvé tout plein de trucs à vous refiler :

Une petite animation choupinette, avec un côté Amélie Poulain, sur une chanson de la môme Piaf : À quoi ça sert l'amour ?

Une vidéo musicale doublement geek : et de une, c'est la musique de Mario Bros(*), et de deux, c'est exécuté sur un Thérémine, un instrument de musique que j'aurais ferment cru inimaginable, si ce n'est qu'il a manifestement été imaginé.
Dans un genre proche quoique subtilement différent, il y a aussi les ondes Martenot. Truc de ouf, je vous dis.
je crois, hein, j'en sais rien, j'ai jamais joué.)

J'ai
aussi découvert dans ces périgrinations l'existence du peuple des !Kung, oui, oui, avec un point d'exclamation au début. Je trouve ça fabuleux... Pour comprendre pourquoi, il faut s'intéresser à leur language, des plus particuliers.

Et pour conclure, rien que pour vos yeux,
une ressource passionnante de miniatures médiévales comme celle de cet antiphonaire que je vous mets ci-dessous. Mais attention, certaines sont presques olé-olé !


Enjoy!


Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao