Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2006 2 07 /02 /février /2006 21:30

Extrait express d'un  entretien avec William White, chef du département des études économiques de la BRI (Banque des règlements internationaux), dans le Libé d'aujourd'hui, intitulé Endettement des ménages, une situation sans précédent :

Y a-t-il un risque pour les marchés financiers ?

Je ne crois pas. Une hausse des taux américains et une baisse du prix de l'immobilier ne devraient pas entraîner de krach. Depuis les années 30, les Etats-Unis n'ont jamais connu de krach immobilier.

D'ailleurs, ca faisait deux semaines qu'il n'avait pas plu sur Dublin, ce qui prouve bien qu'il n'y a aucun risque d'averse. Jamais.  Eh ben si, bien sûr qu'on a fini par se faire doucher!

Je n'aurais pas la flemme,  j'irais chercher le nom latin de cette faille de raisonnement béante. Je pense que non sequitur serait assez adapté.

La capacité de certains à faire carrière en gardant leur cortex au frigo m'étonnera toujours. En même temps, c'est un économiste, ça compte pas... (pour des recommandations de lecture, voire mon commentaire de l'Anti-manuel d'Economie de l'Oncle Bernard).


Oui je sais, il manque les accents, d'ou l'intérêt des posts en anglais...

Je donne par la présente une autorisation officielle de les ajouter à toute personne remplissant les conditions suivantes :

    • ayatollah typographique
    • en possession d'un clavier azerty  (ou des codes ascii adaptés)
    • et en possession de mon mot de passe over-blog...

On va bien voir si ça marche...

Edit : Trop fou, c'est magique, mon blog se corrige tout seul...

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 00:00
icone diatribeIl y a deux semaines, Loïc Le Meur a réussi  un scoop : c'est le premier bloggueur à être reçu à ce titre par un ministre, et à podcaster l'interview sur son blog.
Vous allez croire que je fais une fixation, mais il se trouve que le ministre en question n'était pas un obscur secrétaire d'état aux nouvelles technologies, mais rien moins que Nicolas Sarkozy.

On peut débattre longtemps du podcast, de l'amincissement de la séparation entre journalistes et (certains) bloggueurs, et de la démagogie réelle ou supposée de la stratégie de communication du ministre de l'Intérieur, et ce n'est pas mon objet.
Je veux juste souligner qu'une fois de plus je ne comprend pas le discours des hommes politiques.
Je comprend les mots, le sens des phrases, mais je ne vois que très rarement ce que la personne veut dire. Et, encore une fois, j'en retire l'impression qu'on nous prend pour de doux imbéciles.

Démonstration (la transcription est de mon cru et couvre environ une minute à partir de 6'05") :

Loïc Le Meur : Certains parlent de fracture numérique...

Nicolas Sarkozy : Mais ils ont raison.

Ils ont raison d'en parler. C'est donc qu'il y a une fracture numérique. Très bien.

On peut pas avoir de fracture numérique, parce qu'elle serait trop grave à deux plans.

Ah non, finalement, y'en a pas. Faudrait savoir.

Fracture entre les générations : les plus anciens qui ne sauraient plus parler aux plus jeunes, parce que les plus jeunes, naturellement, s'expriment par le biais de cette technologie.
Donc y'a un effort à faire vers les classe les plus agées de la population.

On note le condtionnel. Si il y avait une fracture, les vieux seraient paumés. Je veux bien.

Et puis une fracture territoriale, parce que la France est avec l'Allemagne le pays qui a la superficie la plus large en Europe et donc ya des zones d'ombre, ya des endroit où ils n'ont pas le bénéfice de cela.

Il y a des zones d'ombres qui ne bénéficient pas de cela, c'est-à-dire des bienfaits d'Internet. Donc finalement, elle existe bien, cette fracture numérique, nom de nom!

Or, c'est capital, parce que grâce à ces technologies, y'a plus de territoires enclavés,

Ca y est, il recommence, il se contredit dans la même phrase, c'est usant à la fin. Y a-t-il des zones dépourvues d'internet, oui ou merde?

c'est à dire que l'information est la même pour tout le monde. c'est un fantastique média, moyen de donner de l'égalité : égalités, des chances, égalité du savoir, égalité devant la France.

Houston, on l'a perdu. "Egalité devant la France". Mais encore?

Voilà, c'est tout ce qu'on en tirera pour aujourd'hui : une fracture qu'on ne peut pas avoir mais qu'on a quand même, et un désenclavement qui n'aura jamais lieu, puisqu'on vous dit qu'il n'y a pas de zones enclavées!
Je rend les armes et mes illusions.
Seul point positif : certe, l'intervieweur n'a pas relevé cet embrouillamini, mais il a l'excuse de ne pas se prétendre journaliste, contrairement à d'autres.
Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
24 décembre 2005 6 24 /12 /décembre /2005 00:00
diatribeUne interview de Nicolas Sarkozy dans le Libération d'aujourd'hui, présentée comme "musclée".
Je vous invite à la lire  en entier pour vous faire une idée, et je ne prétend pas faire une analyse de texte : je n'ai pas le commencement des éléments d'analyse nécessaire.

Je ne citerai que deux passages, qui m'ont particulièrement marquée.

Libération demande si les satisfecits donnés par Le Pen ne le troublent pas. Voici un bout de la (longue) réponse :

Est-ce que vous n'êtes pas troublés que ces véhémentes dénonciations du FN n'ont abouti qu'à une seule chose : à enfler le phénomène du FN ? Est-ce que vous n'êtes pas troublés que la pensée unique dont vous êtes vous, comme d'autres, les porteurs, n'a conduit qu'à pousser à la désespérance un certain nombre de gens qui n'ont rien à voir avec le FN ? Est-ce que vous expliquez comment l'extrême droite a pu passer de 3 % au début des années 80 à 25 % sous François Mitterrand ?

Je trouve que c'est un bel exemple de juxtaposition sans lien causal direct, qui donne pourtant l'impression qu'il accuse Libération, et les dénonciateurs du FN d'être responsables de l'augmentation de sa populatité. Sans que ce soit réellement écrit nulle part.
Soit c'est conscient, et c'est emblématique, soit c'est involontaire et c'est impressionnant.

En conclusion de l'interview, il récuse ainsi la supposée "droitisation" de son image :

Je ne vois ni dérive, ni droitisation, mais des Français de droite comme de gauche qui veulent que les valeurs du travail, du respect, de l'autorité, de la justice et de l'humanité soient davantage mises en avant. Ce sont les valeurs que je défends. Elles sont celles de tous les Français.

"les valeurs du travail, du respect, de l'autorité, de la justice et de l'humanité."
Je ne sais pas pour vous, mais je n'aurais sans doute pas mis les mots dans cet ordre.
Déjà, commencer une énumération de valeurs morales par "Travail"
réveille des échos peu recommandables de la devise vichyste.
Et puis, tout de même, même si l'on sait bien que l'énumération n'est pas censée porter une idée de hierarchie, placer justice et humanité après
autorité, ça me fait tout de même tiquer.
Quand aux valeurs des Français à titre collectif, je pensais naïvement que c'était celles qu'on trouve au fronton des écoles et des mairies...



Il va falloir que je réfléchisse à l'ordre que je privilégierais... Mais peut-être, lecteurs, avez-vous des idées plus précises sur la question?

PS : Je ne doute pas que cette interview sera largement commentée un peu partout sur le Web. Si vous tombez sur quelque chose d'intéressant, signalez-le-moi, j'aime m'instruire.

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
30 novembre 2005 3 30 /11 /novembre /2005 00:08
Je sais bien que les vendeurs de trucs et de bidules n'ont jamais eu aucune espèce de scrupules, sans quoi ils ne seraient pas là, et il est bien clair que la vente en ligne court-circuite les quelques garde-fous qui les retenaient encore du grand n'importe quoi.
Soit.

  Tout le monde sait aussi que l'illustration des brochures est en général un exercice de malhonneteté souriante : comment croire que tous les témoignages de succès des crèmes contre les varices soit envoyés par de sémillants seniors en marinière impeccable photographiés sur fond de ciel bleu?
C'est à ça que servent les banques d'images, et c'est ce qui explique que toutes les "vraies gens" dans les pubs se ressemblent : même sourire émail diamant, même brushing impec', mêmes ridules pleines de charmes pour les mannequins Notre Temps...
Mais cela relève de l'illustration, du compromis tacite, de l'intertextualité, que sais-je encore!...ce qui est finalement un moindre mal.
Ça répond à notre soif permanente d'image, qui va refuser de croire à l'existence de Renée, retraitée, des Deux-Sèvres, si l'on ne voit pas son minois. Ne nous voilons pas la face : la crème contre les varices ne permet pas de financer l'envoi d'un photographe pro dans les Deux-Sèvres juste pour ses yeux, et même si la mamie est mimi, un photomaton risque de faire fuir les lecteurs. 

Mais il y a des limites.
Pas déontologiques, non, je n'entretiens pas ce genre d'illusions, juste des limites de la crédibilité : après tout, déclencher le fou-rire du client potentiel n'est pas le but poursuivi...
Eh bien je suis tombée sur un site fa-bu-leux. Epilation-douce.com, que ça s'appelle.
Qui vous propose de vous débarasser de vos poils en six mois et pour toujours grâce à un produit composé de, je cite :
- Eau,
- Acide Citrique (= jus de citron, moins les vitamines),
- Sel de la Mer Morte,
- divers excipients (Propylène Glycol, Glyceryl stéarate , PEG-100 Stéarate, Sclerotium Gum),
- Sodium d'hydroxydes (ha, un craquage du traducteur... Sodium hydroxyde en anglais, c'est hydroxyde de sodium en français, ou plus clairement, cristaux de soude...)
- Methylparaben (conservateur, soupçonné des pires maux).

Je cite encore :
Les qualités du gel Hair Free proviennent essentiellement de l'effet du sel provenant de la Mer Morte , ajouté à l'acide du citron.
J'ai du mal à voir comment l'application d'une émulsion salée et citronnée va empêcher mes poils de pousser, mais bon, je suis bonne fille et je vais donc dans la section des témoignages des utilisateurs.

Et je fais bien, ç'aurait été dommage de rater une si bonne raison de rigoler.
Un courrier d'une cliente ravie nous apprend :


Vous aussi, vous voulez rencontrer à nouveau des hommes? Vous voulez voir les photos avant-après le traitement?
Les voilà :



Et oui, vous aussi, gagnez 15 centimètres de tibia, un bronzage fabuleux et une taille mannequin, sans parler de la capacité de faire de la lévitation au dessus des coussins sans y  projeter d'ombre!
Tout ça grâce au Gel Hair Free, à seulement 49,99 euros!
C'est beau le progrès technique.

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
16 novembre 2005 3 16 /11 /novembre /2005 00:00
Cette suite du post précédent vous est offerte grâce au blog The Joker to the Thief :

Indice n°4 : Perte de contrôle

Bill O'Reilly, animateur de talk show sur Fox News, a récemment dit à la presse qu'il approuverait une attaque terroriste d'Al Quaïda sur la  ville de San Francisco en Californie, car :

"the left-wing, selfish, Land of Oz philosophy that the media and the city politicians have embraced out there  is an absolute intellectual disgrace"
La philosophie gauchiste, égoïste et angéliste que les médias et les hommes politiques de la ville ont adopté est un déshonneur intellectuel absolu.

Il s'agit d'un vote qui encourage les lycées et les universités à empêcher le recrutement militaire directement sur leurs campus.

coit towerAnd if Al Qaeda comes in here and blows you up, we're not going to do anything about it. We're going to say, look, every other place in America is off limits to you, except San Francisco. You want to blow up the Coit Tower? Go ahead.
Et si Al Quaïda arrive et vous fait sauter, on ne fera rien. On va dire, écoutez, tout en Amérique vous est interdit, sauf San Francisco. Vous voulez faire sauter la Coit Tower [monument local]? Allez-y.

Mais qu'est-ce donc qu'ils fument, tous autant qu'ils sont?
Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
15 novembre 2005 2 15 /11 /novembre /2005 00:00
Ceci n'est pas ironique, il faut vraiment faire quelque chose pour aider les États-Unis : le pays craque dans les grandes largeurs.
NB: Si la note vous paraît trop longue, passez au troisième indice directement.

Indice n°1 :
Who’s to Blame? (À qui la faute?), un article de Dan Savage et Bradley Steinbacher paru dans The Stranger

On apprend dans cet article que le cyclone Katrina a été attribué, selon les groupuscules évoqués à divers sujets de colères divines:
- l'homosexualité
- l'avortement (pourquoi la Nouvelle Orléans spécifiquement? mystère...)
- l'Amérique en générale (dans le cas où la colère vient d'Allah).
Il y a aussi ceux qui pensent que c'est une attaque d'Al Quaida (zut, j'ai paumé le lien...)

Le drame, c'est qu'il ne s'agit pas forcément de fanatiques montés sur leur caisse pour prêcher dans les parcs : Pat Robertson (*), prédicateur qui a tout de même l'oreille du président Bush depuis qu'il l'a remis sur le droit chemin, a demandé si par hasard il n'y aurait pas un lien entre Katrina, la menace biblique que la terre "vomisse" ceux qui ont péché, et la politique américaine sur l'avortement.
Et puis il en a dit d'autres, aussi.
Ce qu'il y a de bien, c'est qu'on n'a pas forcément besoin d'avorter pour attirer la colère de Dieu, selon lui. Attention, tenez vous bien :

Ce qu'il y a de bien, c'est qu'on n'a pas forcément besoin d'avorter pour attirer la colère de Dieu, selon lui. Attention, tenez vous bien :
Toujours d'après Robertson, si une tornade (pas Katrina, cette fois) a frappé le Kentucky, c'est entièrement la faute de M. Warren Beatty et Mme Annette Bening.
Qui ça? Oui, moi non plus ça ne me disait rien.
Eh bien ce sont des acteurs militants qui ont perturbé un meeting de Schwarzenegger (par Pharyngula).
Je récapitule : si vous dérangez un républicain en Californie, Dieu est furax, et pour la peine, il vous balance une tornade de l'autre côté du pays. Subtil.


Indice n°2 :  Science vs. axiome infalsifiable

Le Bureau de l'Éducation du Kansas a redéfini la science, comme le dit le titre de CNN, pour faire rentrer le "dessein intelligent" dedans.
L'intelligent design, c'est le nouveau cheval de Troie des créationnistes, ou plus largement des anti-évolutionnistes, pour entrer dans le système éducatif : plus c'est gros, mieux ça passe...

La récapitulation disponible sur la page wikipédia sur l'Intelligent design (en) est simple et de bon goût : cette théorie n'est ni parcimonieuse, ni falsifiable, ni testable. Ce n'est donc *pas* un énoncé scientifique.
Que les mânes de Popper nous assistent...

Indice n°3 : Biophobie

Oui, vous avez bien lu, j'ai écrit biophobie, pas biologie. Parce que franchement, des fois on se demande si certains bouts de l'opinion publique américaine n'ont pas tout simplement peur de la vie.
Cette histoire est un peu longue, miais croyez-mois, elle en vaut la peine.

Vous savez que le cancer est un ensemble de maladies très diverses, généralement sournoises, et dont on ne s'explique que très mal l'explosion au cours du  dernier siècle.
Il y a un type de cancer humain, toutefois, dont on connaît la cause : ce sont les cancers viraux, déclenchés par un infection virale. Ils ne sont pas très nombreux en comparaison des autres, mais on note parmi eux le lymphome de Burkitt, l'hépatite C, et, plus particulièrement, le cancer du col de l'utérus.

papillomavirus D'un côté, ce genre de cancer est affreux au sens où il peut s'attraper, et se propager. Oh bien sûr, on peut attraper le papillomavirus (le triste sire ci-contre) sans développer de cancer, et heureusement, puisque 15% de la population féminine des USA a été infectée, souvent par voie sexuelle (mais pas seulement), souvent par l'intermédiaire des partenaires mâles...

De l'autre, le bon côté des choses, c'est qu'on peut essayer fabriquer des vaccins contre les virus.
Le cas du cancer cervical (cervical=cou=col,  ne froncez pas les sourcils) concerne tout de même un demi-million de personnes par an (bizarrement toutes des femmes), et vient juste après le cancer du sein sur le podium des cancers féminins : la recherche médicale s'est donc lancée dans ce défi avec le soutien de l'OMS et l'énergie du désespoir et, ô merveille, ils ont réussi à produire un vaccin.
Il a été testé sur l'homme (enfin, la femme) dernièrement, et les résultats sont ébouriffant : 100% des patientes ayant reçu les trois injections sont protégées contre le virus.
Même celles qui n'en ont reçu qu'une sont protégées à plus de 90%.
Pas d'effets secondaires gênants. Une réussite complète.

Une protection simple et inespérée contre une saloperie qui vous ronge de l'intérieur en métastasant prioritairement dans la moelle épinière pour que ça fasse bien mal.
Qui pourrait y trouver à redire?
Des gens comme Family Research Council, ou encore Focus on the Family essayent d'empêcher sa généralisation.
Pourquoi?
Parce que, d'après eux, cela encouragerait les adolescents à avoir des relations sexuelles.

J'aimerais beaucoup que ce soit une blague, mais ce n'est malheureusement pas le cas.
Pour reprendre l'image de Alan Kaye, directeur exectutif de
la National Cervical Cancer Coalition, il y aurait donc des gens pour soutenir que la ceinture de sécurité encourage les gens à chercher les accidents?
Mais bon sang si vous voulez transmettre à vos gosses la conviction que baiser avant le mariage est une mauvaise idée, ayez au moins la décence d'utiliser des croque-mitaines théologiques, que personne ne va vous infirmer... Les flammes de l'enfer sont bien assez brûlantes pour que vous ne défendiez pas bec et ongle une tumeur maligne! Non? Non.
"Ma chérie, sois sage, ou tu mourras sûrement dans d'atroces souffrances..."
Il y a des gens qui méritent exactement ce qu'ils souhaitent aux autres.



J'ai initialement entendu parler de cette histoire chez Pharyngula (encore), et je me sens tenue de vous traduire quelques bouts de son article, parce qu'il dit les choses plus violemment que moi, mais exactement comme je les pense :


Je pensais qu'on s'arrêtait au sacrifice humain dans ce pays!

Il y a une maladie qui tue environ un tiers des femmes qui l'attrapent. Elle transforme leur appareil reproducteur en un nid de tumeurs (...).
Et elle est
évitable.
Pourtant ces gens malades, veulent pouvoir présenter cette horrible maladie comme une menace à leurs filles, les filles de leurs amis, les filles de leurs voisins -- ils veulent pouvoir dire à leurs gosses : "Si tu n'obéis pas à mes règles, ton utérus pourrira et dégoulinera par tes parties intimes, et tu te débattras de douleur pendant un moment avant de mourir et d'aller en enfer."
Ils aiment l'idée d'une maladie dont ils peuvent dire qu'elle n'est pas évitée par les préservatifs [car il y a aussi des transmissions par la peau], pour pouvoir continuer à prêcher l'abstinence avec des menaces.
(...)
"Culture de vie", mon cul. Ces gens sont des barbares. Peut-on s'il-vous-plait convenir que Family Research Council et Focus on the Family
sont l'équivalent des vieilles qui attaquent la vulves de leurs filles avec des tessons de verre, et  qu'il faut faire sortir ces monstres du discours public civilisé?



(*) L'auteur de cette fabuleuse citation :

The feminist agenda is not about equal rights for women.
It is about a socialist, anti-family political movement that encourages women to leave their husbands, kill their children, practice witchcraft, destroy capitalism, and become lesbians.

(Par Pharyngula)

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
14 novembre 2005 1 14 /11 /novembre /2005 00:00
J'évite généralement de trop reprendre les mèmes déjà amplement ressassés par la blogosphère, mais il y en a qui méritent une publicité supplémentaire...
Lors d'une interview par une (fausse?) chaîne américaine, Patrick Balkany, maire UMP de Levallois-Perret affirme calmement :

balkanyNous n'avons pas de misère en France, il n'y a pas de ce que vous appellez "les pauvres". Bien sûr il y a quelques... sans domicile fixe, qui eux ont choisi de vivre en marge de la société, et même ceux-là, croyez-moi, on s'en occupe (...).
Mais ce sont des gens relativement rares qui ont décidé une fois pour toutes qu'ils étaient en marge de la société, qu'ils voulaient pas travailler, ou qu'ils avaient été rejetés par la société.


Vous ne me croyez pas sur parole? Vous avez raison.
La vidéo est disponible sur samizdat.com.
Bon film : c'est de l'authentique science-fiction.
[Edit : Plus de détails par là : Balkany piégé par les Yes Men]

C'est bizarre, mais les frimas ont commencé, et je vois toujours autant de cloches sur les bouches de métro, qui demandent d'un air gêné à ce qu'on leur roule la clope avant de la leur donner, parce qu'ils ont les doigts trop engourdis pour le faire.
Quand à la misère en géneral, c'est toujours intéressant d'apprendre qu'elle n'existe pas quand certaines familles vivent dans des locaux à vide-ordures (par Rezo).

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
5 novembre 2005 6 05 /11 /novembre /2005 00:00
tramwayIl y a vraiment des jours où l' on croit rêver : ça a été mon cas ce matin.
Pendant que je cherchais dans mon plafond une raison valable pour tenter de me lever, France Info annonce une interview sur la question des grèves des transports marseillais.
Ah çà, je veux bien qu'on m'explique, j'avoue à ma grande vergogne n'y avoir rien suivi.

Bon, nous voilà donc les heureux auditeurs d'un spécialiste de derrière les fagots, qui nous explique en substance que les transports publics marseillais sont gérés par une régie plus ou moins municipale, qui pensait déléguer le futur tramway à un exploitant privé, alors que les cheminots demandent si par hasard ils sentiraient le pâté, et ce qui les empêche de gérer le tramway comme les autres lignes.
Jusqu'ici, noterez-vous, tout va bien.

Mais le journaliste pose alors la question qui tue : quel est le systeme de gestion le plus courant, la délégation ou la régie?
La réponse de l'expert était si fabuleuse que je regrette de ne pas avoir eu de stylo dans mon lit pour la noter tout de suite, d'autant que l'interview est introuvable sur leur site ouèbe.
Il répond en effet (de mémoire) :
Les régies sont largement minoritaires. Si on en cherche hors de Marseille, on tombe tout de suite sur des villes comme La Rochelle, qui ne sont pas de la même échelle. Les métropoles sont gérées en délégations, comme Lyon, ou Lille.

Mais bien sûr. Les grandes métropoles.
Hhmm. Lyon, Lille, tout ça. Tout à fait.
ratpTout de même, vous ne verriez pas un tout petit oubli dans cette description?
Une métropole bien connue, visitée par des centains de milliers de touristes par ans??
Une organisation qui gère plus de lignes de métro que toutes les autres réunies?
La Régie autonome des transports parisiens, plus connue sous le nom de RATP, ça vous dit quelque chose?

Et sans vouloir tomber dans la paranoïa totale, vous pensez vraiment que c'est un hasard qu'une énormité pareille soit laissée passée dans un contexte où elle fait passer les grévistes pour des dinosaures obtus incapables d'accepter que Marseille est une trop grande ville pour être gérée de façon publique?
Ben moi, voyez-vous, comme j'ai l'esprit mal placé, j'ai vraiment du mal.

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
13 octobre 2005 4 13 /10 /octobre /2005 00:00
Il y a en ce moment une explosion d'un nouveau genre de marketing internet.
En fait, c'est une stratégie qui reprend le concept de teasing (1), c'est-à-dire des annonces intriguantes qui donnent envie d'en savoir plus. Du genre : "Que se passe-t-il le 3 juillet?" lorsqu'on est encore en juin...
On en voit parfois dans les journaux : une page de pub cryptique, qui renvoie trois pages plus loin, ou donne rendez-vous pour le lendemain.

Mais sur Internet, ça prend des proportions incroyables.
Il y a eu la campagne Bourjois avec ses petits bonshommes noirs et de mystérieux "ILS arrivent!", et voici que le phénomène prend de l'ampleur : la FNAC a maintenant son excusologiste, censé proposer de bonnes excuses pour claquer 300 euros dans un Ipod, et je suis tombée sur un teasing non identifié intitulé "Séraphin est un crétin". Je n' arrive même pas à simuler de la curiosité quand à la boîte qui est derrière.

Les points communs de ces sites : ils se veulent drôles, décalés, proposent des petits clips  (dans le plus pur esprit Culture Pub) et souvent des tests à 2 centimes dont même Femme Actuelle aurait honte. Et puis, bien sûr, il y a l'indispensable concours à la clé pour gagner qui un téléphone, qui un mascara...
Et ils pensent que cela va suffire à nous plonger dans des délires d'enthousiasme et faire marcher le buzz (mot snob pour dire bouche-à-oreille) : ils nous proposent de leur donner des adresses e-mail d'amis à qui il est absolument indispensable de communiquer cette formidable adresse.
Il paraît que c'est du marketing viral. Pourquoi pas, ça me fait bien penser à une infection débilitante.

Le pire, c'est que ça marche, comme en témoignent un certain nombre d'entrées de blogs tous plus positif les unes que les autres :
Ici,, là-bas, encore ici...
La Fnac semble vraiment avoir inventé un nouveau mot!



(1) De to tease, taquiner, provoquer en anglais.
On retrouve le mot un peu partout : les bandes-annonces très courtes sont appellées "teasers" par opposition aux "trailers" plus explicites, et il y a bien sûr le strip tease
 
Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
4 juillet 2005 1 04 /07 /juillet /2005 00:00
Vu dans le métro l'autre jour : un jeune homme d'une vingtaine d'années, avec une canne.
Non, non, pas une béquille, une canne, comme celle du vieux monsieur assis à ma gauche, mais en plus flashy, avec pommeau brillant et tout.
Pas de patte folle, pas de claudication explicatoire, et un style vestimentaire qui m'a rendu soupçonneuse. Après une recherche internet aux résultats consternants, je suis au regret de vous annoncer que, après le Gangsta Rap, la Pimp attitude (
c'est-à-dire le style "Mac") arrive en France.

Je ne vois vraiment aucun aspect positif à la chose : c'est moralement puant et esthétiquement insoutenable.
Mes conseils mode : re-sortez les chaussures bicolores et lâchez vous sur les imprimés panthères et le strass, apparemment, ça va être le must de l'été!
(Si vous voulez une idée plus précise, c'est par là. Mais on vous aura prévenu!..)

Pour ma part, je vais aller me réfugier dans le Larzac, qui devrait être épargné par cette intempérie stylistique...
Repost 0

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao