Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2005 6 24 /12 /décembre /2005 00:00
diatribeUne interview de Nicolas Sarkozy dans le Libération d'aujourd'hui, présentée comme "musclée".
Je vous invite à la lire  en entier pour vous faire une idée, et je ne prétend pas faire une analyse de texte : je n'ai pas le commencement des éléments d'analyse nécessaire.

Je ne citerai que deux passages, qui m'ont particulièrement marquée.

Libération demande si les satisfecits donnés par Le Pen ne le troublent pas. Voici un bout de la (longue) réponse :

Est-ce que vous n'êtes pas troublés que ces véhémentes dénonciations du FN n'ont abouti qu'à une seule chose : à enfler le phénomène du FN ? Est-ce que vous n'êtes pas troublés que la pensée unique dont vous êtes vous, comme d'autres, les porteurs, n'a conduit qu'à pousser à la désespérance un certain nombre de gens qui n'ont rien à voir avec le FN ? Est-ce que vous expliquez comment l'extrême droite a pu passer de 3 % au début des années 80 à 25 % sous François Mitterrand ?

Je trouve que c'est un bel exemple de juxtaposition sans lien causal direct, qui donne pourtant l'impression qu'il accuse Libération, et les dénonciateurs du FN d'être responsables de l'augmentation de sa populatité. Sans que ce soit réellement écrit nulle part.
Soit c'est conscient, et c'est emblématique, soit c'est involontaire et c'est impressionnant.

En conclusion de l'interview, il récuse ainsi la supposée "droitisation" de son image :

Je ne vois ni dérive, ni droitisation, mais des Français de droite comme de gauche qui veulent que les valeurs du travail, du respect, de l'autorité, de la justice et de l'humanité soient davantage mises en avant. Ce sont les valeurs que je défends. Elles sont celles de tous les Français.

"les valeurs du travail, du respect, de l'autorité, de la justice et de l'humanité."
Je ne sais pas pour vous, mais je n'aurais sans doute pas mis les mots dans cet ordre.
Déjà, commencer une énumération de valeurs morales par "Travail"
réveille des échos peu recommandables de la devise vichyste.
Et puis, tout de même, même si l'on sait bien que l'énumération n'est pas censée porter une idée de hierarchie, placer justice et humanité après
autorité, ça me fait tout de même tiquer.
Quand aux valeurs des Français à titre collectif, je pensais naïvement que c'était celles qu'on trouve au fronton des écoles et des mairies...



Il va falloir que je réfléchisse à l'ordre que je privilégierais... Mais peut-être, lecteurs, avez-vous des idées plus précises sur la question?

PS : Je ne doute pas que cette interview sera largement commentée un peu partout sur le Web. Si vous tombez sur quelque chose d'intéressant, signalez-le-moi, j'aime m'instruire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article

commentaires

Abie 12/01/2006 19:56

"ces véhémentes dénonciations du FN n'ont abouti qu'à une seule chose : à enfler le phénomène du FN"Sarkozy accuse  Libé et la presse en général d'être responsable de la montée du FN. Point.C'est assez infect, et ça n'a pas grand chose à voir avec Mitterand.Et si on parle du rétablissment de la proportionnelle, si, j'étais née, merci.

Mickael 12/01/2006 15:26

Il ne faudrait pas oublier non plus que c'est Francois Miterrand qui a poussé à la création du Front National et ce dans le but de diviser la droite lors des élections.Le slogan diviser pour régner a été appliqué. Mais peut être les personnes commentant cette interview, n'étaient pas nés à cette époque.....

Sarah 29/12/2005 20:22

Il y a un site web qui titre " ENSEMBLE POUR FAIRE DE NICOLAS SARKOZY NOTRE PROCHAIN PRÉSIDENT", je ne mettrais pas le lien ici, pour ne pas les relier à toi...mais ils commentent peut-être cette interview aussi.

Vger (Modérateur) 27/12/2005 07:10

Abie :o$Tu va croire que je t'en veux :'(J'ai mis le bottin à jour.... mais ai viré ton fil Snif :'(((tu peux en ouvrir un nouveau bien sur...Vraiment désolé....

Grégory 25/12/2005 22:01

S'agissant de la première citation, l'idée est clairement exprimée : la gauche, qu'il dénonce comme étant porteuse d'une pensée unique (il s'agit, selon ses propres termes des "droits-de-l'hommistes" ce qui équivaut dans son vocabulaire à populiste ou démago) serait responsable de développement du FN - s'il ne l'a pas dit plus directement c'est seulement pour rester dans les limites de la correction.
S'agissant de la seconde, ce qui me paraît inadmissible c'est de placer l'autorité comme une valeur - non mais tu réalises l'énormité de son propos dans une société démocratique qui s'est évertuée à repousser les caractères autoritaires de son régime ? Là, il contredit directement les fondements de notre société depuis la quatrième République, et nous renvoie, en effet, au triste souvenir de la seconde guerre mondiale.
Cette fois-ci les mots ne sont plus voilés : Sarkosy se présente lui-même comme une véritable menace pour la démocratie - nous sommes faits ... l'histoire est un ignoble bégaiement.

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao