Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 août 2006 4 24 /08 /août /2006 01:16
J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

La bonne :

Le conseil scolaire  de la ville de Canton, Ohio, a revu  son  programme d'éducation sexuelle : jusqu'ici la politique pédagogique était "Abstinence Only", alors que le nouveau programme incluera des notions de contraception.

There's hope yet.

La mauvaise :

La décisions a été prise lorsque ils ont réalisé que, dans un des lycées sous leur juridiction, 13% des filles étaient enceintes.

L'article précise de 18% des bébés nés à Canton ont une mère de moins de 20 ans (plus précisément de 11 (!) à 19 ans) .

Il est pourtant connu depuis un moment que la statégie "Abstinence Only" ne marche pas...

Source, via Savage Love.
Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
8 août 2006 2 08 /08 /août /2006 12:04
Il y a des dépêches AFP qui se passent de tout commentaire. Dans celle-ci, on lit :

Un haut responsable militaire a aussitôt affirmé qu'Israël anéantirait toutes les infrastructures du Liban si Tel-Aviv était touchée par une attaque de roquettes du Hezbollah.

Cana ou le miracle massacre récurrent et l'eau qui se change en vin en sang.

(Via 404)
Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 19:16
Il y a des nouvelles qui dépriment dès le réveil :

Que la situation au Moyen-Orient passe après  (dans l'ordre) le foot,  le Tour de France,  Wimbeuldonne et encore le foot  au journal de France Info.

Qu'une demi-douzaine de personnes ont trouvé la mort au court des scènes de liesses nocturnes d'hier : une s'est vautrée de la portière sur laquelle elle était assise lorsque le conducteur (alcoolémie?) a perdu le contrôle, l'autre a plongé dans la Saône suite d'un pari sportif, un autre encore s'est gamellé du haut d'un métro....
Certes, certes, on peut se consoler en parlant de pool génétique et en les proposant aux  Darwin Awards, mais bon...
Dans le même esprit, il y a la chronique des services d'urgences les soirs de match par ce cher Dr. Pellloux, dans le CharlieHebdo de cette semaine.
Tout ça me donne des pulsions de totalitarisme prohibitionniste : interdire les compétitions sportives au-dessus du niveau régional, interdire les retransmission télé, et pendant qu'on y est l'alcool.
Ou plus simplement, la connerie humaine.

Parlant de connerie humaine, j'ai acheté Charlie Hebdo dans le 16eme arrondissement cette semaine. Comme souvent, soigneusement caché. Cette fois-ci, derrière Minute, qui titrait Y a-t-il trop de noirs en Équipe de France? Apparement il y en juste assez pour que l'équipe gagne : est-il autre critère?

Pour ne pas trop s'enfoncer dans la déprime, voici, dans une toute autre catégorie d'informations dérangeantes, mon score au Test Linux 1 du site Starinux.
Avant toute chose, il fait peur parce qu'il prouve que j'ai effectivement fait le test, ce qui m'inquiète d'éjà un peu.
Mais la partie terrorisante, c'est que j'ai eu 22/26. Je crois que j'ai besoin d'aide...

Et tout ça sans parler des armées de chenilles qui ont envahi le plafond de mon appartement  :  je vous le dis, moi, que la fin du monde est proche!


PS : "Hou Hitiroptère!" = "hou, hétéroptère!" avec l'accent d'Homer Simpson.
Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
28 juin 2006 3 28 /06 /juin /2006 14:45
Voici, avec du retard, la réponse que j'ai reçue de la rédaction de Libé après la missive légèrement énervée que je leur avais envoyée (cf. post précédent).
Chers amis,

Vous avez été nombreux lecteurs à nous écrire au sujet de l'erreur de titre dans les pages société
de notre édition de samedi 17 juin, à propos de l'études des Banques alimentaires.
Même si l'erreur est de taille, il ne fallait pas y voir autre chose qu'une erreur d'éditing, en
aucun cas une malignité quelconque. Les journalistes faisant les titres des articles (les
éditeurs) étant différents de ceux écrivant les articles (les rédacteurs), il s'est agi là d'un
contre-sens de la part de l'éditeur.

Malheureusement dans ce cas précis, les filtres de relecture n'ont pas fonctionné.
Sans vouloir invoquer de fausses excuses, il me faut cependant remarquer que depuis deux semaines
il est difficile de fabriquer le journal dans une ambiance normale. Les périls qui pèsent sur
l'avenir de Libération ne doivent pourtant pas nous faire relâcher notre concentration à vous
proposer chaque jour le journal le plus rigoureux qui soit.

Encore une fois toutes nos excuses, et merci de continuer à nous lire,

Gilles Wullus
rédacteur en chef chargé de l'édition
Il est  intéressant d'apprendre que l'organisation d'un journal relève un peu du taylorisme : les rédacteurs rédigent, mais ce sont les éditeurs qui titrent, ce qui doit faire gagner beaucoup de temps mais facilite les problèmes d'interprétation...

Bon, ça ira pour cette fois mais qu'on ne vous y reprenne plus!



PS : Ça y est, j'ai la grosse tête : Jean Véronis a laissé un commentaire sur ce blog!

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 00:00

Après être tombée sur une erreur incroyable dans Libération, je n'ai pas pu résister à l'impulsion de leur écrire pour leur secouer les puces ( pour ce que ça changera...).
Je vous copicole ça :

De l'innumérisme à la manipulation des chiffres

Il y a dans votre édition du 17 juin un titre terrible qui impose la lecture du corps de l'article sans discussion possible : "Pour manger, un salarié sur dix a recours aux associations". On connaissait la paupérisation du salariat, mais voilà un chiffre fort de café, qui mériterait une descente dans la rue immédiate!

Or, que lit-on dans le premier paragraphe ? Que parmi les "personnes faisant appel aux banques alimentaires : une personne sur dix est salariée". C'est un chiffre attristant quoique peu surprenant, mais surtout c'est une statistique qui n'a strictement rien à voir avec celle du titre.

Prenons un exemple plus parlant : j'ai dix amis, dont neuf sont bruns. Il est juste de dire que 90% de mes amis sont bruns. Peut-on pour autant en conclure que 90% des bruns sont mes amis ? Pas que je sache.

Si cette erreur avait été enfouie dans le corps de l'article, je l'aurais hautement déplorée sans plus d'arrière-pensées, mais son étalage en gros titre me fait soupçonner la pire des désinformations.

De grâce, rassurez-moi : je vous préfère encore innumérés (comme d'autres sont illettrés) que malhonnêtes.
 
Je vous tiens au courant de l'éventuelle réponse...

Edit : Un gentil lecteur m'informe que l'erreur a été corrigée deux jours après la mise en ligne.
Enfin, quand je dis "corrigée"...
.


De plus de personnes ou 2+2 personnes ?  Donnez-leur une semaine et peut-être arriveront-ils à pondre un titre français...
(Rhôô je suis mauvaise quand même, ils sont dans une mauvaise passe...)

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
21 mai 2006 7 21 /05 /mai /2006 00:00
icone diatribeJe suis récemment allé au guichet de ma banque (la Banque populaire, si vous voulez tout savoir) pour retirer du liquide.
La demoiselle qui s'est occupé de mon cas m'a expliqué qu'ils ne donnaient plus directement de liquide, mais une carte à usage unique pour retirer le montant demandé au distributeur. J'ai supposé qu'il s'agissait d'une mesure de protection des employés, qui n'ont plus directement accès à l'argent et sont donc plus difficiles à braquer. Normal.

La phrase suivante m'a beaucoup moins plu : elle expliquait que ce "service"  était facturé ... 1,90 euro!
La malheureuse a donc eu droit a une envolée sur  ce que je pensais de ce scandale intersidéral : comme je savais qu'elle n'y était pour rien individuellement, je lui ai fait la version courte, mais vous n'aurez pas cette chance.

Récapitulons :
Nous donnons notre argent à une banque pour qu'elle le garde et sûreté et à notre disposition. Le service est payé par le fait qu'elle peut prêter ensuite cet argent à des taux d'intérêt qui rendent la démarche rentable.
Quels sont les moyens à notre disposition pour utiliser cet argent?
- le liquide qui, il n'y a pas si longtemps, était le seul 'vecteur' des dépenses courantes.
Toutes les samedis mon père va retirer l'argent de la semaine à la banque. Il a de la chance, à la sienne, c'est encore gratuit. Et le jour où ça devient payant que se passe-t-il? Il doit payer son accès au liquide 8 euros par mois?

- les chèques. Vous avez déjà essayé d'acheter le pain avec un chèque? mmmm...pas facile hein?
Et pour prendre un exemple plus extrême au G20 du boulevard de l'hôpital, la direction demandait, tenez-vous bien, deux pièces d'identité par chèque, quelque soit le montant.  Rappellez moi le nombre de pièces d'identité gratuites? La carte d'identité et... et c'est tout. Si ce n'est pas un contournement pour forcer les gens à abandonner les chèques, je ne sais  pas ce que c'est.
D'autant qu'à l'heure actuelle la gratuité des chèques fait figure d'exception française, et je ne sais vraiment pas combien de temps ça va tenir.
Car le mouvement est déjà lancé : le CIC au 1er janvier dernier
...

- les cartes bleues. Certes, c'est sans doute aujourd'hui le moyen le plus courant de se procurer du liquide : les joies du mur magique, plus couramment appélé distributeur de billets. C'est formidable, vous rentrez quatre étoiles et vous gagnez à tous les coups.

Ou pas. Car la différence entre le DAB et le guichet, jusqu'à il y a peu, c'était que seul le second était gratuit. Maintenant, à la Banque populaire, aucun des deux.
La banque considère donc que l'accès à mon argent n'est plus un droit mais un service.

Et ce n'est pas la seule, ni la moins scrupuleuse, comme une recherche rapide me l'apprend :

Comptez 5,40 € pour un retrait d’argent au guichet d’une agence de la Société Générale (en dehors de votre agence) ou 5 € dans le groupe BNP Paribas, par exemple. Et 1 € par retrait dans un DAB dès le 5ème/mois au Crédit Agricole Aquitaine ou au-delà du 6ème/mois dans le groupe BNP Paribas.  (MSN Finances Avril 2006)

Je m'en fous me direz-vous, puisque j'ai une carte bleue. C'est vrai, je suis prête à  payer pour pouvoir attraper du liquide dans n'importe quel DAB de France et de Navarre, voire payer directement en magasin.
Mais c'est un choix.

Et je serais RMIste ou pensionnée d'une chiche retraite, je ne serais sans doute pas du même avis. Surtout si je suis une vieille dame qui fait ses courses une fois par semaine à 100 mètres de chez elle et de sa banque.

Et ne venez pas me parler du compte rémunéré, censé compenser ce genre de frais.
D'autant que les comptes proposés actuellement ne sont souvent rémunérés qu'à partir d'un plancher (1500, 2000 ou 2500 euros)  ou bien avec un taux ridicule qui croît avec le solde du compte, voire avec des conditions (forfait obligatoire etc...) (Source)
Qui peut croire une seconde que cela va compenser les frais pour les gens à qui il reste 20 euros à la fin du mois?

Allez, je pourrais continuer longtemps, mais il vaut mieux que je vous laisse, c'est mauvais pour mon coeur.
Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 11:58
icone diatribe Il y a bientôt un an, j'avait poussé une grosse gueulante au sujet des énormités biologiques diffusées sans sourciller par les médias (en l'occurence l'AFP).

Et v'la-t-y pas que France info  m'enlève encore un mois de vie (c'est mon pauvre coeur, c'est pas bon pour moi de m'énerver comme ça) en déclarant, aujourd'hui-même, dans l'annonce des titres du journal de 11h30 :

« La chasse au Staphylocoque doré est déclarée : les médecins avaient jusqu'ici du mal à tuer le virus. Heureusement, gnagnagna découverte d'un tout nouvel antibiotique... »

Rien ne vous choque?
Mais bon sang de bon dieu le Staphylocoque (comme le Clostridium dont parlait l'autre article) est une bactérie, pas un virus!!

Heureusement, le reportage complet rétablissait une taxonomie correcte, mais sans préciser l'erreur précédente (j'imagine que les deux sont faits par des personnes différentes).

Je récapitule : les virus ne sont pas des cellules et sont en général des centaines de fois plus petits que les bactéries. Techniquement, ils ne sont pas vivants, et les antibiotiques ne peuvent rien contre eux!

Ceci dit, la découverte de cet antibiotique est une bonne nouvelle : le MRSA (Methycilline Resistant Saphylococcus aureus) est une souche particulièrement méchante, qui prend la part du lion dans les maladies nosocomiales, et en outre commençait à apparaître "en ville", comme disent les médecins hospitaliers (c'est-à-dire hors de l'hôpital).

De façon peu étonnante, la nouvelle molécule été trouvée chez une bactérie du genre Streptomyces. Rien de bien étonnant à cela, car,  comme on peut le lire dans ce très bon cours en ligne :
« Les Streptomyces produisent environ deux tiers de tous les antibiotiques connus. L'abondance et la diversité structurale des antibiotiques synthétisés par ces bactéries ne se retrouve dans aucun autre genre bactérien. »

Alors, tous ensemble, un grand bravo au genre Streptomyces, des champignons qui qui nous avaient déjà  donné
Steptomyces sp.- la streptomycine (S. griseus) en 1944,
- la chlorétracycline (S. aureofaciens) en  1946,
- le chlorophénicol (S. venezuelae) en 1947,
- la rifamycine (S. mediterranei) en 1948,
- l'érythromycine (S. eythreus) en 1952,
- la spiramycine (S. ambofaciens) en 1954,
- la pristinamycine (S. pristinaspiralis) en 1955,
- la lincomycine (S. lincolnensis) en 1955,
- la kanamycine (S. kanamyceticus) en 1956,
- la tobramycine (S. tenebrarius) en 1967,
- l'actinorhodine (S. coelicolor)...
(oseras-tu, cher lecteur, dire que tu n'a jamais bénéficié d'aucun de ceux-là?) et qui  nous font maintenant découvrir la platensimycine chez S. platensis, qui produisait déjà un anti-cancéreux (migrastatine).

Cela les place donc dans mon panthéon microscopique, en bonne place à coté du champignon Penicillium, autre grand bienfaiteur de l'humanité  :  pénicilline, méthicilline et les autres, bien sûr, mais aussi P. roqueforti, P. camemberti et P. glaucum (gorgonzola)...

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
15 mars 2006 3 15 /03 /mars /2006 00:00
icone diatribeJe rêve.

Voyez-vous en ce moment, une proportion non négligeable de ma tranche d'âge bat le pavé dans l'espoir de se faire entendre d'un peu plus que des riverains du parcours République-Nation. Il semble toutefois que la rue de Varenne soit singulièrement isolée du point de vue acoustique.

Dans ce genre de cas, j'essaie toujours de chercher des arguments qui vont dans le sens opposé à ma pente naturelle, je me force à jouer l'avocat du diable.
J'ai donc cherché de la documentation officielle sur le Contrat Premier Emploi, et j'ai lu, sur le site www.premier-ministre.gouv.fr (où j'avais bien rigolé l'an dernier), l'article intitulé CPE : pour lutter contre le chomâge des jeunes.

Il n'y a pas exactement de scoop, mais tout de même, je me suis étranglée devant ça :

S’ils ont fait une période de stage, de CDD ou d’alternance dans l’entreprise qui les recrute, cette période sera décomptée des 2 ans : un jeune qui aurait fait 1 an de stage et 6 mois de CDD aura déjà fait les trois quarts du chemin.

Je rêve.
Le but est de nous montrer que ah, c'est trop cool, les stagiaires vont enfin être embauchés.
La question posée est : après un an de stage et six mois de CDD, pourquoi  a-t-on besoin d'une
(insert profanity here) période d'ESSAI?
Mec, c'est TOI qui l'a formé le minot, alors tu dois avoir une idée un peu précise de ce qu'il sait faire. D'autant que tu as jugé bon de le reprendre à la fin de son apprentissage, il devait donc faire l'affaire. Qu'est-ce que tu veux tester avec un CPE, à part sa capacité à te cirer les pompes et à faire des heures sup' gratuites tellement il sue de trouille (et je reste polie)?

Essai. oui, comme dans essayer une paire de chaussures, une voiture ou un pantalon. On l'essaye. Si ça ne va pas on en prend une autre mais ce n'est pas grave, vu qu'on n'a pas usé la première. 
Le concept
de période d'essai de deux ans  (DEUX ans. Quatre-vingt-quatorze semaines ouvrées. Plus de trois mille heures de taf) est une blague qui a oublié d'être drôle aux alentours de la première syllabe....
Cette blague a été appliquée pour le CNE (Contrat Nouvelle Embauche), à l'intention des entreprises de moins de 20 employés, le but annoncé étant de leur permettre de s'adapter aux variations d'activité de la boîte sans faire un énorme pari à chaque embauche.
Et on va élargir la mesure à toutes les entreprises? Dites moi pas que c'est pas vrai...

Tu veux un taf? Pas de pot. Un CDI en plus? Tough! il va falloir le mériter...
Une période d'essai de deux ans ne teste pas la capacité d'une personne à faire son boulot, mais le point auquel un employé est près à se mettre à la merci de son employeur. Pas de justification à donner pour foutre quelqu'un à la porte avec quinze jours de préavis, ça se traduit dans la vraie vie par pouvoir discrétionnaire, c'est-à-dire que le CDI il va vraiment falloir le mériter en suivant le chemin, comme dit le texte. Chemin de croix.

On nage en pleine morale judéo-chrétienne de mes ovaires (souffrance k(r)ystique? hihihi désolée.)


Ah, un petit truc marrant : dans la page des FAQ du CPE, on lit en première question

1. Le CPE implique une baisse des salaires moyens pour les jeunes comme le faisait le CIP en 1994.

Illust:CPE Faux, 2.2 ko, 100x50
Le CPE comporte une garantie de rémunération et en aucun cas, les rémunérations ne pourront être inférieures au régime commun des salariés. Le CPE n’est en aucun cas un nouveau CIP, ces deux contrats étant totalement différents l’un de l’autre. Ainsi, le CPE ne comporte aucune forme de salaire plafond.

Tiens, on voit exactement pourquoi il sont si anxieux de nous expliquer que Le CPE n'a rien à voir avec le Smic-jeune de sinistre mémoire. ...
D'après cet article du Monde Villepin, la foi en son destin.
Les députés de l'UMP eux-mêmes murmurent, pensant peut-être à la loi Falloux :
"Villepin ? c'est Juppé avec des cheveux !"
L'intéressé répond en disant :
Je ne serai pas un premier ministre droit dans ses bottes qui n'écoute personne !"

Ah ouais?
CHICHE.

Mais bon, vous me connaissez. : je rêve...
Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
14 mars 2006 2 14 /03 /mars /2006 00:00
Puisque j'ai récemment parlé d'avortement, je peux continuer sur ma lancée blasphématoire, et évoquer le cas des athées...

Il y a aux États-Unis une association appellée American Atheists Association, ce qui n'a rien d'étonnant, et qui doit être approximativement l'équivalent de la Libre Pensée en France (1).

Là où les choses deviennent plus étrange, c'est dans que leur site comporte une page appellée "Atheists in foxholes" qui parle particulièrement des athées militaires. Pourquoi? Parce que les politiciens et les pasteurs aiment beaucoup répéter
There is no atheists in foxholes
c'est-à-dire : il n'y a pas d'athées dans les tranchées,  et que pour un américain, voir douter de son patriotisme, c'est dur.
Mon empathie patine un peu dans la pente, mais pourquoi pas.

Mais le truc fou, c'est qu'il y a une section "Coming out" qui titre  Atheism : an Other Closet...
Vous allez me dire que ça relève de la parano, mais après lecture, et un peu de réflection, pas tellement.
Un prof de fac s'est ainsi trouvé démissionné de son poste de directeur de département, parce qu'il avait émis des opinions athées. 
Et non, ce n'était pas un prof de théologie... (via Majikthise)

Enfin, pour rester dans le thème et pour ceux qui lisent l'anglais, je recommande ce petit texte intitulé Planet of Hats (La Planète des Chapeaux), par l'auteur (athée grande gueule en plus d'être biologiste) de Pharyngula. C'est cynique et bien trouvé, comme petit conte philosophique...



(1) Association dont j'ignorerais jusqu'à l'existence sans leur librairie rue des Fossés-Saint-Jacques et dont la devise dé licieusement surannée est Ni Dieu, ni maître, à bas la calotte et vive la Sociale!


Post scriptum :
Savez-vous qu'en Italie un juge a été condamné il y a quelques mois à sept mois de prison et un an de suspension?
Rien d'étonnant à celà me direz vous, après tout, on est en Italie, célèbre pour ses problèmes de corruption. (ce n'est pas en France qu'un Président aurait des ennuis avec la justice hein...)
Certes. Sauf que cette peine de prison a été prononcée parce qu'il demandait à ce que le crucifix soit enlevé de la salle d'audience pour rendre justice.
Bon courage, Signore Tosti et Bienvenue en Europe.



Update : Gag! argh! Help!!!

J'ai failli m'étrangler  en lisant  cet article pourtant fort bien argumenté de digby (Hullabaloo)
à cause de la citation de George Bush (père) alors en campagne dans le coin de Chicago. C'est *énorme* :

Sherman: Surely you recognize the equal citizenship and patriotism of Americans who are atheists?
Bush: No, I don't know that atheists should be considered as citizens, nor should they be considered patriots. This is one nation under God.

Sherman : Vous reconnaissez sûrement l'égalité de la citoyenneté et du patriotisme des Américains athées?
Bush : Non, je ne crois (sache?) pas que les athées  doivent être considérés comme des cityens, ni comme des patriotes. C'est une nation sous (le règne de ) Dieu.

Si tu ne crois pas en Dieu, tu n'es pas citoyen? Tu peux brûler ta carte d'électeur?
***puke! puke ! puke!***
 Ca a beau dater de 1987, j'ai du mal a croire que ce soit passé sans heurts, sans protestations officielles ni excuses publiques., et pourtant.

More about it there,
Oulah. je viens de mettre dix minutes à taper les deux lignes précédentes, avec intervalles de microsommeil dedans. un seul mot : dodZZZZzzzzZZZZZzzz

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article
26 février 2006 7 26 /02 /février /2006 00:00
Il y a des traducteurs qui ne méritent pas leur titre (no pun intended).
C'est pas pour cafter, mais par exemple on peut citer ceux qui ont traduit en français le titre de la mythique série britannique Red Dwarf.
--Si vous n'en avez jamais entendu parler (c'était mon cas avant que Nacara n'éclaire ma lanterne) voici les pages wikipédia anglaise et française, et le site officiel.--

Quand on lit le titre, on se dit que la série peut tomber dans deux catégories.
S'il s'agit de fantasy, avec des elfes, des trolls, et des nains, il paraît tout à fait légitime d'intituler la série Le Nain rouge, au risque de confondre avec le film d'Yvan Lemoine, ou le jeu du même nom.

Le problème, c'est que ce n'est pas de la fantasy.
naine rouge (NASA/ESA)
C'est une parodie de space opera, qui se passe  dans un vaisseau spacial, en l'absence complète de toute race mythique.
La seule façon de traduire red dwarf dans un contexte spacial, c'est Naine rouge, le nom qu'on donne à une étoile rougeatre (type spectral M). C'est un modèle très courant, mais si vous insistez, la plus proche est Proxima du Centaure.
Là, ça vous fait une belle jambe...

Donc dans cette histoire, pas plus de nain rouge que de beurre en brochettes et
pas l'ombre d'une hache à l'horizon, ce qui est bien dommage, je l'aurais bien essayée sur les traducteurs...
Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao