Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 17:39
Non, ce titre n'annonce pas une nouvelle dissertation sur une quelconque découverte en physiologie endocrine, c'est juste le nom d'un groupe de mes petits camarades, qui se produisent en concert ce mardi au bar du Palais.

balsagob Tension Hormonale ControleeIl s'agit de jazz-rock plus ou moins progressif et free, avec une formation riche de deux saxophonistes (et de cinq saxophones, du baryton au soprano), deux guitares, et bien sûr une basse et une batterie. Si je compte bien, il s'agit donc d'un sextet, mais rassurez-vous, ça reste tout public.

Pour plus de détails, allez donc voir leur page chez Viral Productions. Ça doit être particulièrement pertinent musicalement, parce que moi je n'entrave pas un mot sur deux...
Vous pouvez aussi écouter en ligne leur premier album pour vous faire une meilleure idée.

Ce concert devrait se terminer vers 22h ou 22h30, et sera suivi d'un second par Sthita dont je vous ai déjà parlé à l'occasion.

L'entrée est gratuite, n'hésitez donc pas à passer, et même à papoter avec moi si le coeur vous en dit (promis, je ne mors pas). Je devrais être facile à trouver, au premier rang en train de faire la groupie :-)

Mardi 22 janvier 2008 à 20:30
Tension Hormonale Contrôlée
en concert au bar Le Palais 
39 rue des Petites-Écuries
75010 PARIS
M° Château d'Eau
Entrée gratuite
Au plaisir de vous y voir ! 
Repost 0
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 00:00
Entendu à l'autre bout de ma hotline personelle à 0,05 bière la minute :
Quand un matheux parle, c'est soit imbitable, soit tautologique.
Tout l'art des mathématiques, c'est de transformer l'imbitable en tautologique...

Steph', mon sysadmin préféré
Repost 0
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 20:24
chevauxVous connaissez sans doute l'expression "Avec des si, on mettrait Paris en bouteille". Ça se dit en anglais :
If wishes were horses, beggars would ride.
Littéralement :
Si les souhaits étaient des chevaux, les mendiants iraient à cheval.

J'ai éclaté de rire aujourd'hui en lisant Andrew Dessler sur Grist :
If wishes were horses ... everyone would get trampled to death.
Si les souhaits étaient des chevaux,... tout le monde mourrait piétiné.
Pour les anglophones, allez le lire dans son contexte, ça vaut son pesant d'arachides...

PS : Apprendre quelque chose from the horse's mouth (de la bouche du cheval), c'est l'obtenir de première main. Je crois que l'origine est à chercher du côté des tuyaux de turfistes : un entraîneur peut se tromper, mais si c'est le cheval lui-même qui vous dit qu'il est en forme...

 
Repost 0
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 07:14
Juste en passant, quelques grandes vérités pour garder la santé :
Évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé, trop bon.
Worthless
Il faut arrêter de manger trop gras, trop salé, trop chaud sinon on se brûle la langue et c’est pas très cool et surtout, attention, la plupart des accidents ont lieu sur le lieu de travail, pour votre santé, ne commencez pas.
Raph, sur Bon pour ton poil
Rien de nouveau sous le soleil, y'a qu'à écouter Riton (attention, la vidéo pique les yeux). 
Repost 0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 20:31
geologie de la bretagne
Dicton du jour
:
Les géologues, ce sont un peu les Bretons de la science...
(dixit un phylogénéticien des éponges, comme elles passablement imbibé, un vendredi soir à l'Ogre à plumes.)

Ou comment se mettre les géologues et les Bretons à dos d'un seul coup.



Repost 0
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 22:32
Un ami et néanmoins lecteur m'envoie ce lien vers le blog d'un certain Jérémie Berrebi, où j'apprend une nouvelle plus vraiment fraîche puisqu'elle date de plus d'un an :
TF1 a annoncé ce soir une prise de participation significatif (20%) au sein du capital de JFG Networks, maison mère de la plateforme Overblog !
On lit ailleurs que :
Une option permettra à TF1 de monter à hauteur de 35 % du capital de la société à la fin 2007. Over-Blog s'inscrit comme une brique supplémentaire du développement de l'Internet communautaire dans lequel s'engouffre TF1.
Pour l'instant, il semble que TF1 a augmenté sa participation à hauteur de 26% en avril dernier. 
C'est à ce partenariat qu'est lié la grande fierté d'Over-blog : la rémunération des auteurs qui acceptent de faire figurer de la publicité sur leur weblog. Ca s'appelle un « partenariat droit d'auteur », et la régie publicitaire est gérée par TF1 Network.
Mais je vous rassure tout de suite : je n'ai pas l'intention de me débarasser de sitôt de la jolie chouette Ad-Free Blog (blog sans pub) qui orne l'entrée de cette page.
adfreebutton.jpgCela étant dit, je ne jette absolument pas la pierre à ceux qui essayent de gagner un peu d'argent avec ce système, il se trouve juste que, dans mon cas, le jeu d'en vaut pas la chandelle.
Mais même comme ça, je suis soupçonnée de
collusionne[r] avec le grand capital pour vendre du cerveau disponible, alors ;-p ...

PS : Je découvre du même coup une parodie de la chouette, sur le site Ad:Free Blog...

Repost 0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 17:17
Je me renseigne sur la notion de biologie synthétique, ce qui me permet de tomber sur des perles comme celle-ci
« I’m a geneticist, I write code, okay?
A, G, T, C in different combinations; hacking the human genome, okay? »
Burchenal, le scientifique de service du film Red Planet (2000).
Il faut absolument que je voie ce film : il a l'air glorieusement mauvais.
PS : on notera que cette citation est reprise, par O'Reilly, mais de façon erronée : ils ne sont pas fichus de citer correctement les 4 base de l'ADN. Booooh !

Repost 0
2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 22:20
Tiens, vous êtes encore là ?  Merci aux fidèles qui passent encore de temps en temps voir si d'aventure je ne serais pas revenue de  mes crapahutages loin du web. Eh bien pour une fois, ils ont eu raison !
Me voici enfin de retour au clavier (le fait qu'il soit connecté au web reste encore un petit problème, mais  patience et longueur de temps...) avec plein de choses à dire, à décrire et à soliloquer. Il n'est pas du tout exclu que j'inaugure quelques nouvelles catégories pour l'occasion, mais je vous en tiendrai au courant en temps voulu.

Je vous laisse donc sur ce teaser de la pire espèce, mais je vous promet de revenir très bientôt...

Repost 0
3 août 2007 5 03 /08 /août /2007 11:49
Message de service

Après notre grande saga de l'été Blog Non stop qui aura duré près de 50 jours et réuni des milliers centaines dizaines de lecteurs autour de nos séries haletantes, l'équipe de Ceci est un test vous annonce une interruption de la diffusion, dépendant complètement de notre volonté de mettre les bouts vers des lieux non connectés au Grand Réseau Mondial.
Autant en profiter pendant que ça existe encore...

À mon retour, vous pouvez vous attendre à des illustrations en pagaille pour cause d'acquisition d'appareil photo (symbolique, mais suffisant), et à beaucoup de désordre verbal !

En attendant, vous pouvez profiter du beau temps pour... euh... prendre des douches en plein air ?

PS : oui, ça a été écrit le 23 juillet, et j'ai fui l'asphalte parisien en échouant complètement à mettre ce message en ligne... Mes excuses aux fidèles...
Ceci dit, je repars sous très peu !
Repost 0
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 18:44
Cet après-midi, j'ai un peu écouté le discours de politique générale de Fillon devant l'Assemblée, et au bout de cinq minutes j'ai commencé à faire autre chose, parce qu'on ne peut pas dire que j'aie trouvé ça passionnant. De temps en temps, tout de même des bouts de phrase ont capturé mon attention.
Pour certaines, il s'agissait d'énormités éhontées, du genre (dans le paragraphe sur la sécurité) :
Sur la sécurité des Français, le Gouvernement ne négligera rien et ne lâchera rien. [...] L’excellence de nos résultats par le passé, qui doit beaucoup à l’ancien ministre de l’intérieur, ne devra pas s’infléchir.
Quand on connaît les résultats du passage de Sarkozy à l'Intérieur (qu'il s'agisse des chiffres ou del'atmosphère), on rigole jaune.

Mais plus légèrement, j'ai aussi retenu cette phrase, qui est la raison pour laquelle je suis allée vérifier la transcription officielle du discours :
C’est la première fois sous la Ve République que l’opposition se voit ainsi reconnue une telle place. 
Est-ce que cette formulation vous paraît correcte? Personnellement, elle me gêne beaucoup.
Je m'attendrais plutôt à :
la première fois que l'opposition se voit reconnaître une telle place. (reconnaître qch à qqn)
comme pour
la première fois que l'opposition se voit offrir une telle place.(offrir qqch à qqn)
...non?
Essayons autre chose. Si on remet la phrase à l'endroit, cela nous donne :
On reconnaît une place à l'opposition (voix active)
ou
Cette place est reconnue à l'opposition (voix passive),

D'où : C'est la première fois que cette place est reconnue à l'opposition,
donc
C'est la première fois que cette place se voit reconnue à l'opposition.

Ouaip, j'ai vraiment l'impression que le rédacteur du discours s'est tiré une balle dans le pied avec le participe passé, mais après toutes ces manipulations j'ai la tête qui tourne un peu, et je ne sais pas où aller chercher les règles qui permettent de trancher
.
Je vais voir si je peux demander l'avis de plus compétent que moi...

                    Du nouveau !  (7/7/7)                  

Mes messages de détresse grammaticale ont reçut des réponses. Voici donc, par ordre chronologique...
Un linguiste distingué nous rassure :
Ben non, ce n'est pas correct. Pour que cela le fût, il faudrait que le verbe "reconnaître" accepte deux COD, ce qui n'existe pas en français. Au mieux (voire...), c'est un anglicisme, au pire c'est n'importe quoi.
Démonstration : lorsqu'on forme une phrase passive, c'est forcément le COD de la phrase active correspondante qui devient sujet. Donc :
"on reconnaît l'opposition" --> "l'opposition est reconnue" ; "on reconnaît une place (à l'opposition)" --> "une place est reconnue (à l'opposition)".
Dans la phrase incriminée, c'est le premier cas, mais "une place" ne se raccorde à rien, et la phrase ne veut rien dire. CQFD.

Une noble enseignante de la langue française nous confirme :
j'ai jeté un coup d'oeil et ta solution me parait, en effet, être la bonne. Il semble qu'il y ait une problème de distinction de voix et une confusion dans l'emploi d'un participe et d'un infinitif.
Et enfin une grammairienne de haut vol apporte une interprétation différente :
En effet, c'est troublant.
[Premièrement,] j'ai confusément l'impression que c'est un anglicisme, deuxièmement et rien n'est garanti, j'ai l'impression que le "se" dans "l'opposition se voit reconnue une telle place" n'est pas COD de "voit" (elle se voit elle-même) mais COI de "reconnue" (reconnue à elle-même).
Les pronoms personnels permettent ou imposent des intercalages bizarres.
Le bon moyen c'est de remplacer "se" par un pronom dont les formes d'accusatif et de datif sont différentes: 3e personne non réfléchi.
Ça
vient de me venir alors on essaie :
C'est la première fois que je lui vois reconnue une telle place.

Je crois que ça prouve que ça marche, que la phrase est correcte. Quant à "reconnue" il s'accorde avec place, bien sûr.
Conclusion : Il s'agit d'une tournure éminemment non-idiomatique, très probablement influencée par les constructions anglaises... La perception de la correction grammaticale de la formule serait en l'occurence gênée par  le fait que place et opposition ont le même genre.

Merci  à mes spécialistes chéris pour la résolution de ce mytère !
Repost 0

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao