Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 15:31

Quand je serai grande, j'écrirai un recueil de nouvelles un peu dans le genre de la littérature hispanophone, des gemmes de philosophie méditerranéenne pleines de soleil et de tragédie, de destin et d'érudition. Et je signerai du pseudonyme de Dona Ferentes, en rigolant toute seule dans mon coin.


Edit : en attendant impatiemment la traduction hongroise.


Repost 0
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 17:59

Un ami en transit de Londres a eu l'occasion d'assister, par pur hasard, aux funéraillles de Malcom McLaren, figure emblématique de l'industrie musicale britannique et «parrain du punk», mort le 8 avril dernier.  Hé bien, ça avait l'air d'en valoir le coup...


À travers Camden, par un bel après-midi de printemps, il y avait pour commencer le corbillard, très traditionnel et classique, avec les chevaux noirs à aigrettes et les assistants en queue-de-pie et haute-forme :


http://media.monstersandcritics.com/galleries/2247905_20278/0212776255085.jpg


Mais on pouvait lire sur le cercueil "TOO FAST TO LIVE, TOO YOUNG TO DIE" une référence au slogan très rock'n'roll "Live fast, die young (and leave a beautiful corpse)" (vivre vite, mourir jeune, laisser un beau cadavre), et au bout les fleurs n'étaient pas exactement conventionnelles :


http://cache.gawkerassets.com/assets/images/7/2010/04/500x_carriage.jpg

Et derrière tout ça, après la file de limousines noires transportant les invités de marque, le cortège était clos par un bus à étage réaménagé, annonçant comme destination "Nowhere" (nulle part), du haut duquel des billets et des cadeaux étaient occasionnellement jetés sur la foule, justifiant l'immense panneau "Cash for Chaos". Le bus fournissait également la bande-son,  choisie parmi les titres les plus emblématiques produits par McLaren, comme My Way et Anarchy in the UK, à un volume suffisant pour satisfaire les authentiques keupons qui suivaient, crête au garde-à-vous et bière à la main....

 

http://media.monstersandcritics.com/galleries/2247905_20278/0212776655085.jpg

Je ne peux pas m'empêcher de penser que, quitte à avoir une cérémonie funéraire, cette façon de ne pas se prendre au sérieux est plutôt touchante, et terriblement britannique. Même si, narrativement, cet enterrement n'arrive pas à la cheville de la rocambolesque crémation de Gram Parsons...

 

NB : cliquez sur les images pour plus de photos et de détails, et merci à S. Pour m'avoir fait partager ce moment peu ordinaire !

Repost 0
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 23:23

C'est la bonne nouvelle du jour, délivrée par une affiche  de la mairie de Paris : la gestion de l'eau municipale a été reprise au 1er janvier par une société d'économie mixte Eau de Paris, à la suite de Véolia et Suez (un par rive) : voilà qui ne manque pas dêtre satisfaisant.

Mais il y a mieux : au premier mai cette SEM devient une régie municipale, et ça se fête, alors servez-vous un grand verre d'eau, c'est moi qui offre !* 

 

(Et puis, petite remarque private-jokesque à l'intention des vétérans de la rue Gay-Lussac : c'est tout de même cool que la légendaire eau du Chinois-à-trente-huit soit enfin vraiment municipale...)

http://www.eaudeparis.fr/media/document/329/82

Plus d'infos :


* Offre valable sur le territoire métropolitain, si et seulement si votre gestion locale est une régie, payable en CarambarsR, dans la limite d'un remboursement par foyer et des stocks disponibles, conditions en magasin.
Repost 0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 15:41

Il y a déjà un moment, j'ai attrapé ça aux Combustibles, à l'occasion de l'anniversaire de J. :


Malcuite.jpg


Voilà qui s'appelle assumer ses opinions religieuses...


Repost 0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 21:24
Lu
On donnera donc des cervelles aux enfants, à condition de pouvoir se les procurer très fraîches chez un boucher qui tue.
Article «Régime», Larousse ménager illustré, Chancrin et Faideau, 1926.
Vu 
Place d'italie, le dimanche du premier tour, un skin/punk complètement historique : poil ras, bombers kaki, Levi's noir propre comme un sou neuf, avec l'ourlet qui s'arrête trois doigts au-dessus de la malléole, et bien sûr Doc Martens montantes. Je n'ai pas vu s'il avait des bretelles comme dans This is England, mais l'esprit y était ! Seule originalité : les Docs n'étaient pas noires, mais d'un rouge sang-de-boeuf, ce qui me fait penser qu'il s'agissait d'un redskin.

Entendu

«C'est pas un hasard si les girafes parlent pas ! Elles écoutent ! Elles transmettent...» Monsieur V.


Repost 0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 12:09
Parce que ces temps-ci, M. V a été particulièrement productif en matière de phrases choc, je m'en voudrais de ne pas en préserver quelques spécimen pour les générations futures, ou plus modestement à l'intention du moi si oublieux et pourtant si prévisible des prochains mois, ans, ou lustres.
Magritte, c'est l'illusion référentielle mise à la portée des caniches.
(Il n'aime pas Magritte)
(Edit: Il n'a rien contre Magritte, proteste-t-il hautement. Juste beaucoup contre La Trahison des images.)

Tu veux aller voir une comédie allemande*? Mais tu sais qu'une comédie allemande, c'est une des définitions du néant !

Et quand j'ai voulu en savoir plus :

Regarde Le Septième Sceau : hé bah c'est pas une comédie, et c'est pas allemand. Tu vois bien...

(Il n'a rien contre le Septième Sceau.)

C'est dans l'orde alphabétique.
(pause)
Inverse.
(pause)
En anglais.

Le pire étant que c'est complètement vrai. Comme quoi le timing est vraiment fondamental si on tient à sa crédibilité.
Rien de tout cela ne vous paraît drôle ? Consolez-vous avec ces paroles de mon ami F :
C'est toute la différence entre l'humour théorique et l'humour appliqué.


* Pour les curieux, il s'agit de Soul Kitchen, dont la bande-annonce m'a fait rire de bon coeur, ce qui ne se refuse pas par les temps qui courent. Et puis si ça peut dérouiller mon allemand, ce ne sera pas un mal : j'en suis arrivée au stade où le yiddish du prégénérique de A Serious Man me semble plus naturel que la langue parlée par les jeunes allemands, vous admettrez que c'est inquiétant.


Repost 0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 14:29

Tout de même, des fois, Twitter a du bon...
Par exemple quand P.Z. Myers, professeur de biologie dans une petite fac du Minnesota, biclassé nerd et mastodonte des blogs, se lance dans une tentative de diagnose phylogénétique sur... l'Amiral Ackbar, of Star Wars fame1.

Pour les sains d'esprit, je fournis un peu d'iconographie, histoire de vous aider à suivre le débat :

http://upsidedownhippo.com/archives/ackbarmotivationalsm.jpg

Débat où j'ai d'ailleurs remis les twits dans l'ordre chronologique, et enlevé les RT pour plus de clarté.

  • CaedeX @pzmyers Admiral Ackbar considered as possible new mascot for U.Miss. A win for cephalopod lovers everywhere? http://bit.ly/d7V5cb
  • pzmyers He's a FISH.
  • labcoatman @pzmyers I thought Ackbar was an arthropod? He always looked like a prawn or lobster to me, except for his eyes...
  • pzmyers NO. FISH.
  • pzmyers Look at him. Admiral Ackbar is a freakin' VERTEBRATE. Dorsal brain, jaws that are modified branchial arches....FISH. Don't argue with me.
  • haupt @pzmyers Arthropod is ridiculous, the debate should be cephalopod or vertebrate. Those fools.
  • pzmyers Cephalopod? ARE YOU INSANE?
  • pzmyers Jeez. There's nothing molluscan about Ackbar's body plan AT ALL.
  • haupt @pzmyers Not even the eyes? C'mon, man. Those things are huge.
  • pzmyers Look at the mouth. Where would a cephalopod's mouth be? Not on the ventral surface of the mantle, no way.
  • unwyn: Is 'fish' the best taxonomic classification. Ackbar clearly needs no gills 2 breathe air.
  • pzmyers Cladistically, we're fish. Dismissed.
  • VileTemptrez @pzmyers once again we R trying 2 stuff a species in2 known phyla, cnt we just B happy w/ 'alien' until we find more 2 compare 2?
  • pzmyers OK. Alien FISH

Je ne vous le traduirai pas, mais il faut croire les biologistes : vraiment, Ackbar n'a rien d'un céphalopode, il s'agit clairement un poisson, au sens le plus large du terme (plutôt sarcoptérygien d'ailleurs. Nous sommes tous des sarcoptérygiens, le saviez-vous ?). Un poisson extraterrestre, sans doute, mais un poisson...

Merci twitter pour mon quota de nerditude de la semaine !


1 : Sans parler des reprises de /b/ et de Sheldon Cooper.

Repost 0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 13:58

Message de service :

Je fais face actuellement à un petit problème diplomatique à la maison. Rien de  grave, rassurez-vous, c'est juste que mon ordinateur refuse de parler poliment à mon écran, comme ça, d'un coup, sans explication rationnelle, et que celui-ci réplique en jouant les beaux indifférents (OUT OF RANGE, me crie-t-il).
Le résultat, mes enfants, c'est que me voici revenue dans les années quatre-vingt telles que je n'ai jamais eu la chance de les connaître, avec de jolies lettres blanches sur fond noir. D'ailleurs, les caractères accentués ne sont pas pris en compte par l'économiseur d'écran, ce qui après un moment d'inactivité donne une atmosphère assez originale à l'ensemble : des é et des â flottant mélancoliquement dans le noir profond du vide intergalactique...
Je suis root, c'est bien le moins me direz-vous, donc j'en profite : je sudo à tout-va, j'apt-get dans les coins sombres, je pipe dans less, je joe des fichiers xconfig, et tout cela satisfait les esprits de mes maîtres nerds sallessiens (et non salésiens - quoique...). Mais malgré toute l'aide de mon tuteur personnel, je n'arrive toujours pas à lancer une session x, ce qui, vous l'avouerez, est un poil frustrant dans le monde du web 2.0.

Je vous écrit ceci du bureau, ce qui n'est pas bien sérieux, mais a le mérite de l'efficacité. Mais promis, ce soir j'essaye de surfer en Lynx !

Edit : Problème résolu (quoique pas par moi) sans avoir à tout réinstaller (conseil n°1), a fortiori sans passer sous openBSD (conseil n°2). Hé oui, mes amis ont tendance à privilégier les remèdes énergiques.
La piste était à chercher du coté d'Axl, et a également nécessité une clé USB, afin de transférer un fichier de configuration de mon ordinateur à mon même ordinateur. Si, si. C'est beau la technologie, des fois...

Repost 0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 01:00
Je dédie à mes petits camarades ayatollahs orthographiques et psychorigides de la typo (ils se reconnaîtront) cette brève issue de la rubrique «La très grande Médiatoc» du Charlie Hebdo daté du 23 décembre :
  • La Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF), dépendant du ministère de la Culture, a réalisé une enquête sur plus de 7 000 campagnes publicitaires, afin de vérifier le bon usage du français dans les slogans. Bilan : seulement 4 % de ces pubs comportent des fautes de français. Par contre, 82 % d'entre elles utilisent des expressions anglo-saxonnes non traduites. Il faudrait donc remplacer «low cost» pas «bas coût» et «hot ligne» par «chaude ligne». Et pourquoi pas, tans qu'on y est, «publicitaire» par «escroc».
Je suis particulièrement marquée par le premier chiffre, mais je dois admettre qu'il ne m'étonne pas plus que ça, vu les horreurs que j'ai pu constater par moi-même, quoique je sois, à la louche, plutôt moins exposée à la publicité que le Français moyen*.
Le seul chiffre que j'ai pu trouver en moins d'un quart d'heure de recherche est une moyenne de 3 000 messages publicitaires reçus par jour (en Amérique du Nord, mais ni la date ni les références de l'étude ne sont données). Même en ne conservant que l'ordre de grandeur, cela fait quand même une centaine de fautes d'orthographe mises tous les jours sous le nez de tout un chacun par un média méchamment prescripteur...

Et encore, le pourcentage donné par Charlie ne prend pas en compte la catégorie à laquelle appartient ma dernière rigolade en date : les énormités typographiques qui ont passé toute les étapes de la conception pour arriver indétectées à la mise en production. L'exemple en question (la photo viendra si j'y pense) se trouve sur la grande campagne d'affiche pour le nouveau transilien : l'URL du site Ça bouge dans les transports est retranscrite, en lettres d'un pied de haut, www.cabougdanslestransports.com. Pile au moment où les RER buggaient justement dans tous les sens... 


* Faisons les comptes : je n'ai plus de télé depuis dix ans, j'utilise le plugin Adblock pour Firefox, et je ne lis (presque) que des titres de presse sans publicité. Mais bon, j'habite Paris et je prends le métro, donc l'exposition reste significative.
** Vous savez, celles avec quatre «vrai(e)s gens» aligné(e)s, tous de moins de 25 ans, qui prennent le train et c'est cool.
Repost 0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 21:56
Ceci est une retranscription d'une authentique conversation :
  • - C'est de ta faute...
  • - Tota responsibilita,
  •   tota responsibilita,
  •   totam responsabilitam,
  •   totae responsibilitae,...
  • - Mais qu'est-ce que tu racontes ?
  • - Je décline «toute responsabilité».
Je vous le demande : qu'est-ce que j'ai fait au bon dieu ?

MàJ : il semblerait que j'ai affreusement médit, et sali l'honorable nom de Monsieur V. En fait, ce qu'il essayait de me dire, c'est :
  • Tota responsabilitas,
  • tota responsabilitas,
  • totam responsabilitatem,
  • totae responsabilitatis, ...
Troisème déclinaison, pas première, screugneugneu !

Repost 0

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao