Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 16:17
Vous n'aurez pas été sans remarquer ma disparition subite de la toile ces derniers temps.  Il se trouve que j'étais allée souhaiter un bon anniversaire à un ami exilé, parce que ça fait parfois du bien de se retrouver.

silhouettes.jpg
C'était pas mal joli, un peu comme l'Alsace :
undefined

À quelques petits détails près :

chellah.jpgOui, c'est bien un nid en haut du minaret...

Du coup, ça n'a pas raté, j'ai  encore oublié  l'anniversaire de ce blog : trois ans déja.
En même temps, les deux anniversaires tombent le même jour, et si je dois choisir entre les deux, le choix est vite fait...

Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 00:00
Je me rends compte, comme d'habitude avec deux lustres de retard, que  plusieurs blogs des plus sympathiques m'ont fait l'honneur de m'ajouter à leur blogroll.
Il se trouve que Fitzgigg (*) est d'humeur ronchonne à l'encontre d'Over-blog, et que je n'ai pas la possibilité de leur rendre immédiatement la pareille. Mais je peux tout de même les citer ici !
Ipomée et ses jolies patates (et en plus elle dessine !)

Fièvres et ses frissons (quelqu'un qui met The Guns of Brixton en présentation personnelle est forcément un garçon intéressant : y'a qu'a voir sa licence d'utilisation
de blog...)

Zolurne et ses poèmes

Et deux blogs hispanophones : la toile m'apporte décidemment des lecteurs d'un peu partout... Ou plutôt un seul : il semble que les deux blogs appartiennent à la même personne, manifestement bibliomane.
Trapero de Luna
Nexus 7

Qu'ils soient remerciés de leur gentillesse

(*) : mon vieil X22, aussi surnom
mé Denver -le dernier dinosaure-, sous le fallacieux prétexte qu'il tourne avec 256 mégas de RAM.
Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 00:25
Décidément, nous voici dans une période de commémorations...

Puisque j'ai complètement raté l'occasion des deux ans de la naissance de mon blog pour me lancer dans les remémorations larmoyantes, je profite de ce nouveau jalon : le cinq-centième article.



Petite analepse : au tout début de mars 2005, j'ai fait une petite recherche pour trouver une plate-forme de blogs réunissant les caractéristiques suivantes : francophone, gratuite et sans pub, et qui donc pourrait convenir à la soudaine envie de "glob" de ma mère (je n'invente rien). Pour vérifier la simplicité de l'ouverture d'un compte, je m'en fait donc un, avec "ceciestuntest" comme titre, histoire de voir.

Comme de bien entendu, ma révérée génitrice s'est complètement désintéressée de la question et je me suis dis que hein bon, pendant que j'y étais...et j'ai sauté dans le grand bain.
Quand je vois ce que la blogation a fait à ma productivité et à mes horaires de pratique internautique, je me dis parfois que j'aurais mieux fait de me casser une jambe ce jour-là, mais le reste du temps j'en suis plutôt contente.

Grâce à ce blog, j'ai élucubré tout mon saoûl, mis en forme des idées qui seraient autrement restées nébuleuses, discuté avec des gens passionnants, été fidèlement corrigée par des lecteurs minutieux, et j'ai même eu l'honneur de voir ma prose lue par des membres de mon panthéon personnel...
Merci à tous les lecteurs, déclarés ou non, lurkers and commenters alike,
amis IRL ou complets inconnus !
Merci d'avoir fermé le yeux sur mes fautes de frappes, d'avoir toléré mes private jokes, ainsi que ma façon de rédiger : j'essaye d'utiliser au maximum le caractère hypertextuel du blog, c'est-à-dire que je préfère fournir des liens explicatifs ou illustratifs plutôt que de surcharger mon texte.
Je ne sais pas si cette stratégie atteint son but, et si elle n'entre pas en contradiction avec mon style plutôt verbeux et décousu, mais c'est pour l'instant la seule que j'ai : les critiques constructives sont bien sûr toujours les bienvenues !


Le blog me sert à trier mes idées, à me débarrasser de la pulsion messianique qui me pousse à révéler au monde entier les choses extraordinaires que j'y trouve à l'occasion : ça m'évite de gaver directement mes potes, qui n'ont rien demandé.
Mais je l'utilise aussi comme une espèce de méta-liste de marque-page : quand il m'arrive d'évoquer avec des amis un sujet traité ici, je peux par exemple les envoyer à l'article correspondant pour y retrouver les liens pertinents. Si les serveurs d'Over-blog me claquent entre les doigts, je me sentirais donc toute bête avec mon demi-millier d'articles disparu dans les limbes, et ce d'autant plus que je ne garde pas de back-ups : hé oui, je vis dangereusement...

Et puis, pendant qu'on est dans les chiffres, petite interro (on commence facile):
Savez-vous comment écrire 500 en base 100 ?
Et en chiffres romains ?
Et (attention, ça se complique) en chiffres grecs ?
Bon ce n'est pas facile alors voici la réponse... Ou si vous voulez faire plus simple (numérotation alphabétique au lieu d'acrophonique), vos pouvez aussi utiliser la lettre
φ. Étonnant, non ?
Ah les mystères de la numération, ça me fait toujours autant
délirer, et pas seulement parce que je viens de terminer les élucubrations kabbalo-numérologiques du Pendule de Foucault.

Et c'est ici, cher lecteur, que je prend congé de toi, en me demandant bien où je serai au jour du millième article, si ce jour arrive jamais...


Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 00:00
NB : J'aurais aussi pu traduire : la culture de l'impulsion, de la pulsion instantanée. Si quelqu'un a une meilleure idée, je suis preneuse.

Le terme Burst Culture est le titre d'un post intéressant de Warren Ellis, auteur et scénariste de son état, dont voici un extrait :
(via Kung Fu Monkey)
I love print. I love magazines that commit and pay for long articles and long fiction. The web rewards neither approach. It’s a packeted medium, a surf medium. Short bursts are the way to go. The web isn’t a replacement medium — it’s *another” medium. That said, if your concept of a magazine is something designed in one-page bursts, or three pages that only carry 500 words due to the mass of images, then, really, you’re not doing anything the web can’t do better, are you?

Every day, millions of people download single lumps of data that take them three minutes to consume. They’re called mp3s. It’s a burst culture. Embrace the idea for a while.

Bursts aren’t contentless, nor do they denote the end of Attention Span. If attention span was dead, JK Rowling wouldn’t be selling paperbacks thick enough to choke a pig, and Neal Stephenson wouldn’t be making a living off books the size of the first bedsit I lived in.

None of this is new thinking. None of it. And yet, I’ve been waiting for the other shoe to drop all year. But time and again I’ve seen print magazines that should have been web objects all along launch and die — and, in most cases, reconfigure on the web. What was the point?

J'aime la presse papier. J'aime les magazines qui s'impliquent et payent pour avoir de longs articles et des
fictions longues. Le web ne récompense aucune de ces deux approches. C'est un média qui fonctionne par bouchées, un média de surf. La solution, c'est l'effusion brève. Internet n'est pas un média de remplacement, c'est un autre média. Ceci dit, si votre idée d'un magazine est quelquechose construits en billets d'humeur d'une page, ou trois pages qui ne comportent que 500 mots à cause de la masse d'illustrations, alors franchement, vous ne faites rien que le web ne fasse mieux, n'est-ce pas?

Chaque jour, des millions de gens téléchargent des paquets individuels de données qui leur prennent trois minutes à consommer. Ce sont les mp3. C'est une culture d'effusion. Acceptez cette idée pour un un moment.

Les impulsions ne sont pas dépourvues de contenu, pas plus qu'elles ne prouvent la fin de notre capacité d'attention. Si la capacité d'attention était morte, J.K. Rowling ne vendrait pas des livres de poche assez gros pour étouffer un cochon, et Neal Stephenson ne gagnerait pas sa vie en faisant des livres aussi grands que mon premier studio.

Rien de tout cela n'est une idée nouvelle. Rien. Et cependant, J'ai attendu toute cette année que les gens s'en rendent compte. Mais encore et encore, j'ai vu des magazines papier qui auraient dû être des objets internet être lancer et mourir -- et, dans la plupart des cas, se reformuler sur le net. À quoi bon ?

Je trouve que cet article énonce quelques évidences et défonce quelques portes ouvertes qui, pourtant, ne sont pas évidentes pour tout le monde.
Il me semble correct d'affirmer que notre impatience extrême sur ordinateur (il nous faut tout tout de suite, un temps de chargement de trois secondes est une torture, un article en trois partie du délayage d'information...) ne se retrouve pas nécessairement dans la vie offline. Et tant mieux, dois-je ajouter.

Bien sûr, on écrit des mails ou des SMS au lieu de lettres sous enveloppe, certains paniquent lorsqu'ils restent 24h sans nouvelles d'un proche, et 150 pages (écrit gros) est considéré comme une taille décente pour un livre de poche...
Mais à côté de cela, les gros livres ne disparaissent pas, les intégrales (BD ou littérature) sont des succès, et les films nous font attendre des années entre le début et la fin d'un arc narratif. Certes, la fin n'est parfois pas un mystère (Star Wars, Le Seigneur des Anneaux, voire les différents Harry Potter), mais il y a des contre-exemples : le premier qui me vient à l'esprit est la série Pirates des Caraïbes (tout de même 7h40 au total), et je suis sûre que vous m'en trouverez plein d'autres.

Il faut dire qu'un ordinateur est *conçu* pour le multi-tâche, en particulier dans les domaine de la navigation hypertexte sur le réseau, et qu'il n'est pas évident qu'on puisse en dire autant de l'être humain. Le problème s'est, dans mon cas, encore aggravé dpuis que j'ai découvert les joies du multitabbing (onglets multiples) sur Crazy Browser puis Firefox, ce qui me permet de me perdre joyeusement dans les circonvolutions du net pendant des heures sans rester plus de trois minutes sur la même page, et de revenir avec une douzaine d'idée d'articles que je n'écrirai jamais...

Il est évident que les blogs rentrent très exactement dans ce schémas de lectures : articles courts, souvent prédigérés par comparaison aux sources dont ils discutent, et découpés en parties quand le besoin s'en fait sentir. Le facteur limitant est en général le temps de rédaction, mais du point de vu du lecteur la cause importe peu...

Mais j'imagine que tout cela est, comme toujours, une question de mesure : ce n'est pas parce qu'on apprécie les strips de trois cases que l'on est insensible à Victor Hugo. Reste à savoir si l'on pourrait en dire autant d'une génération qui serait élevée jusqu'à 12 ou 13 ans sans avoir à lire un texte de plus d'une page.

J'arrête ici mes élucubrations mal structurées, et je m'en vais demander quelques conseils à Morphée, qui paraît-il en a plein.

Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 00:11
test ecriture à la main
Ah et j'oublais : le texte n'est bien sûr pas référencable par Gougoule et les autres.

test ecriture à la main
Mais bon, je crois qu'il y a encore du boulot pour les tailles d'images et de définitions...
Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article
19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 00:00
Pas plus tard qu'hier, je me balade tranquilou bilou sur mes pages de statistiques pour voir si les moteurs de recherches flamands continuent de m'envoyer des amateurs d'émotions fortes, et que vois-je ? Plein de visites en provenance du célèbre blog de Jean Véronis, Technologies du Langage (hopopop ! on clique si on ne connaît pas encore... )

Je m'étonne, parce qu'il y a un moment que je n'y ai pas laissé de commentaires.
Ceci fait, je m'étonne derechef, car l'adresse d'origine correspond à la page d'accueil et non à une page d'article avec ses commentaires.

Je vais donc y faire ma petite enquête, et ce que j'y vois me surlecute : après m'avoir fait l'insigne honneur de m'écrire un commentaire, Magister Jean Véronis  me fait de la publicité !


Je suis en train de me dissoudre dans un mélange d'orgueil et d'embarrassement à part égale...
 
Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article
28 septembre 2006 4 28 /09 /septembre /2006 15:39
singes capucins (sapajous)Bonjour à tous, sapajous que vous êtes.

Après une interruption d'un mois qui m'a été hautement bénéfique (si,si, je vous assure, c'est fou comme ça peut être reposant de s'imposer un peu de constipation textuelle !), me voici donc à nouveau prête à abreuver les unsuspecting browserbys de mes considérations profondes  sur la Vie, l'Univers et Tout le reste.
On peut espérer que mon retour ne fera pas trop baisser le nombre de mes lecteurs....

Pour les petits curieux, voici le programme que je me propose de suivre :
Petit tas : Commencer par une rafale de citations aussi diverses que variées glanées dans mes lectures.
Petit bey : Vous donner enfin la suite de mon billet à l'écorché, qui sera intitulé avec un manque total de fantaisie Art et biologie (2).
Peu tissé : Et puis tenir ma promesse de vous parler de cinéma, pour vous montrer que je n'ai qu'une parole même si je mets parfois du temps à la trouver. Les commentaires m'ont réclamé onze films parmi les trente-et-un proposés, mais il est encore temps d'aller voter pour celui qui titille votre curiosité exacerbée...

J'espère que ce billet aura rassuré ceux d'entre vous qui s'inquiétaient pour mon pronostic vital. J'ai prouvé qu'on peut survivre un mois sans blogger, ce qui rend la chose à peu près aussi nécessaire que la nourriture  ;-)

Enfin, je profite de l'occasion pour préciser un point de doctrine important : le titre de ce blog n'a rien, je répète *rien* à voir avec le système du test décrit ici ou . Ou alors c'est mon inconscient qui travaillait dur ce jour-là...
Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article
9 juillet 2006 7 09 /07 /juillet /2006 04:08
Je croyais que les blogs étaient censés être faciles d'accès, avec des plate-formes en ouisiouigue (WYSIWYG) pour que la plus technophobe des mamies puisse s'y mettre. 
Mais apparemment, le plus beau c'est qu'il y a des gens qui n'ont  rien compris au concept même de la chose, et qui, sans hésiter et surtout sans regarder ce que font les autres, se lan cent quand même.

Je connaissais le cas du créationniste américain qui n'a qu'un post sur son blog et écrit dans commentaires. (Pour le deuxième post il ouvert... un deuxième blog!)

Mais je suis tombé sur un monsieur qui pousse le concept encore plus loin : un post par blog. Cinquante blogs!
Le gonze s'appelle Serge Lavie et a sérieusement l'air de n'y rien comprendre, à la vie...
Je ne comprend même pas que Blogger ne l'ait pas encore envoyé bouler.

Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article
25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 00:15
J'ai été alertée par un pic de trafic bizarre.
J'ai donc farfouillé un peu, et j'ai trouvé, à ma totale  absence de surprise, ça :


Ah bah oui, cet article parle de la reconversion d'un auteur pour enfants en producteur dans l'industrie du film adulte... il y a donc tous les bons mots clefs pour expliquer une affluence préférencielle.
Mais pourquoi brutalement ces derniers temps? Mystère...

Et en cherchant un peu plus loin dans les pages qui ont renvoyé ici, j'ai vu qu'au moins une personne était tombée sur cet article comme ça :

J'imagine que l'internaute à la recherche d'images a dû être un peu surpris de tomber sur l'Origine du Monde, qui était la seule image qui me paraissait à la fois présentable et pertinente pour illustrer l'article.
Mais c'est à mon tour d'être surprise du rang de l'article dans cette requête. Je suis à peu près sûre de moi quand je dis que jamais jusqu'à ce jour je n'avais eu l'occasion de taper le mot "vrouw", et certainement pas dans ce blog...
Je viens de le faire, dans Babelfish. Ca veut dire "femme" en Néerlandais.

Une seule conclusion : la femme représentée par Courbet est une Übervrouw, capable de plier le PageRank à sa volonté...

Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 08:17
Vous avez-vu comment qu'elle est chouette ma bannière strigiforme? Je l'ai vue (ici) et je suis tombée amoureuse au premier coup d'oeil.


Qui plus est, elle vient à point nommé pour faire contrepoint à la mode de la rémunération bloguesque, lancée récemment par entre autre par over-blog.
Si ça vous amuse, Fluctuat a même tout un dossier sur la question, intitulé Phénomène blog & dollars : état des lieux. Rien que ça.
Sur le principe, les gens font bien ce qu'ils veulent de leurs blogs, hein, et puis Over-blog est tout de même plus clean que d'autres : c'est gratuit et sans pub par défaut, contrairement à, par exemple, la plateforme remarquablement émulée ici.
Mais bon, quand on voit que dans 98% des cas les recettes vaudront peut-être deux cacahuètes par mois, est-ce vraiment la peine?

Je vous laisse sur cet aquoibonisme de bon aloi.

PS : je ne suis pas la seule à écouter les conversations des gens dans les lieux publics... Voici Overheard in New-York, qui contient quelques pépites. Même source que la chouette, avec le devoir d'informatique le plus cynique de ma connaissance.
Repost 0
Published by Abie - dans Blogosphères
commenter cet article

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao