Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 00:21
Des fois, je retombe sur des vieilles listes de liens sur lesquelles je voulais bloguer et que j'ai laissé prendre la poussière dans un coin de mon Desktop.
Parmi ce fatras, j'ai retrouvé un article de Wired qui vaut son pesant d'arachides : un concours d'histoires très courtes, basées sur celle d'Hemingway :

For sale: baby shoes, never worn.
A vendre : chaussures d'enfant, jamais portées.

Six petits mots pour raconter une histoire? Impossible! Quoique...
De nombreux auteurs ont relevés le défi et nous gratifient donc de nouvelles de six mots, dont certaines sont absolument fabuleuses et relèvent quasimet de l'art du haïku. (en anglais)

Celle de Josh Whedon m'a beaucoup fait rire :

Gown removed carelessly. Head, less so.

Je vous la traduirais bien mais c'est bien au-delà de mes capacités...
Quant à l'idée de transposer cet exercice de style au français, elle semble hasardeuse, l'anglais étant significativement plus concis (moins d'article, génitifs, gérondifs, "construction par accollement"...).
Que pourrait-on bien raconter en six mots?

J'ai pourtant essayé, en faisant appel à l'imagination du lecteur :

"Lettre bien reçue. C'est non."

Trop? Ce n'est jamais assez.

Demain est un autre jour. Non?

Lundi mardi mercredi jeudi vendredi Stop.

J'ai changé d'avis.
Dieu.

Monotremes oviparous, ovum meroblastic. Go figure.
(Ok, celle là est en anglais)

Veuillez s'il-vous-plaît cesser.

Et l'écran afficha "Game Over".
Edit:
 Le sixième jour, Il se reposa.
 
Une paraphrase de Beaumarchais s'est glissée au milieu de ces phrases. Sauras-tu les retrouver?
Je vous invite à essayer de faire mieux, ce devrait être faisable sans trop d'entorse au cerveau et je suis prête à proposer un prix en carambars....

Bien à vous.
Abie

Repost 0
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 23:59
Mon dernier fou-rire en classe...

J'essaye de donner quelques notions d'étymologie à mes élèves de seconde avant de les lâcher dans le vocabulaire très helleniste de la bio cellulaire.
La bonne nouvelle : ça leur plait bien.
La mauvaise nouvelle : y'en a besoin.

Question : Qu'est-ce ça veut dire "chlorophylle" ?
Réponse : Heu.. menthe, madame?

Ceci dit, et après utilisation du vademecum que je leur ai fait, ils m'ont proposé plein de de trucs sioux et pas cons du tout,  par exemple d'appeller les Bactéries des Acaryotes : de justesse, en l'occurence le terme scientifique est Procaryotes, mais l'idée y est !

NB : rien à voir avec les Acariens (ils m'ont posé la question) : ce n'est pas le bon i.
Après recherche, le mot vient d'acarus (petit insecte) qui lui même vient de a-keirain : qui ne peut pas être coupé!
Conclusion : Un acarien, c'est un peu l'atome de la zoologie...
Repost 0
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 12:16

Le proverbe du jour sera la devise de Guillaume d'Orange : Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer, car l'obstination têtue porte parfois ses fruits.
Mais d'abord, un petit flash-back :

Un soir de début 2003 (révisions d'agreg, je ne peux pas être plus précise), j'écoutais une radio indéterminée de type Fip, sans plus de détail car mon radio-réveil captait ce qu'il voulait bien, et ne poussait pas la prévenance jusqu'à tenir compte des chiffres placés sur la roue de réglage des fréquences, qui n'avaient sans doute été mis là que pour faire joli.

Or donc, à une heure indue de la nuit, j'entend une chanson que je trouve tout à fait très bien, et le lendemain, je pars à sa recherche :
Indice n°1 : la mélodie (ce qui ne sert pas à grand chose, à moins qu'elle soit dans la banque de données de Musipédia.
Indice n°2 : le refrain "I'm a woman in the ghetto"
Indice n°3 : une bribe de paroles : "How do you raise you child in the ghetto? Feed a child and starve an  other"

Mes requêtes auprès de mes oracles musicaux n'ayant rien donné, j'ai googlé à tout va, sans le moindre succès. mais cette chanson mélancolique a continué de me trottiner dans les méninges...

Quatre ans après j'ai la révélation : ce n'est pas "feed a child and starve an other" mais "feed one child  and starve another", nuance fine mais capitale.
Ce qui me permet de trouver des bouts de paroles, et le titre exact qui n'est pas "Woman in the ghetto", mais "Woman of  the Ghetto" de Marlena Shaw, une chanteuse des années 70 qui continue doucement sa carrière...

C'est apparemment un chanson très appréciée des samplers ce qui ne m'étonne guère, et je ne suis pas la seule à l'avoir eu un bon moment dans la tête, ce qui m'étonne encore moins.

Je peux donc vous fournir un bout des paroles :

"How do you raise your kids in the Ghetto?
Feed one child and starve another

How do you make your bread in the ghetto,
Baked from the souls of the dead in the ghetto,
Tell me tell me legislator.

How do we get rid of rats in the Ghetto?
Do I make one Black and one white in the Ghetto
is that your answer legislator.

My children learn just the same as yours
no matter how they close the door
they cry with pain when the knife cuts deep
they close their eyes when they try to sleep"

Vous avez une transcription plus complète par ici .

Mais le plus simple est encore d'écouter la chanson (Merci Napster...)





Et bonne fête des Rois à tous!
Repost 0
Published by Abie - dans Enthousiasmes
commenter cet article
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 23:58
Je sais que le terme fait tiquer certains de mes amis, mais je me considère comme une féministe, bien que je brûle fort peu de bonneterie (au prix que ça coûte de nos jours ma brave dame !).
Je peux également donner dans la véhémence à l'occasion, comme sur d'autres sujets, et je lis de temps en temps quelques blogs sur ce thème, comme Feministing.com ou Feministe.us, pour me tenir au courant.

C'est sur le second que je viens de lire une phrase dont la pertinence m'a frappé : comment n'ai-je pas fait le rapprochement plus tôt ?

Being born a woman means an increased risk of harassment, or even rape. Of course, being born a man means that you have a much higher chance of being physically assaulted  in public than women do. You have a higher chance of being murdered, too —  but no one uses that as a reason to tell men that they’re “putting themselves at risk” by leaving their homes.

Être née femme implique un plus grand risque de harcèlement et même de viol. Bien sûr, être né homme implique que vous courez un plus grand rique d'être attaqué  en public qu'une femme. Vous avez également un plus grand risque dêtre tué, mais personne n'utilise cela comme un argument pour dire aux hommes qu'ils "se mettent eux-mêmes en danger" en quittant leur foyer.

Je pense en  particulier aux mères qui s'inquiètent pour leur progéniture : elles s'inquiètent pour leurs filles, et les obligent à ne pas sortir tard/rentrer seule/etc (ou à ne pas le leur dire).
Elles s'inquiètent pour leurs fils bien sûr, et... et rien. Elles s'inquiètent jusqu'au retour de la couvée au complet et vont se coucher. Parce que bon, on ne peut tout de même pas empêcher un garçon de vivre juste parce que sa mère s'inquiète...

Un jour, je prendrai ma mère par la main, et on se fera les plus beaux coins de Paris à pied entre 2 et 3h du matin, pour tordre le cou à ses démons et lui montrer que c'est beau une ville la nuit, lorsqu'on entend que le son de ses propre pas.
 

Repost 0
Published by Abie - dans Guillemets
commenter cet article
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 00:03
I don't usually put this type of test results  on my blog but this one is interesting because it adressed a question I always found intriguing : the difference between Geek, Nerd and Dork.

The test author has a pretty definite idea on it, and although I couldn't articulate it as clearly as he does, I tend to agree with him.

Je n'ai pas l'habitude de mettre ce genre de réultats sur mon blog, mais j'ai trouvé celui-ci intéressant parce qu'il se pose une question qui m'a toujours intriguée : la différence entre Geek, Nerd et Dork.
L'auteur du test a une idée assez précise sur le sujet, et bien que je n'aurais pas su le formuler aussi clairement, je suis assez d'accord avec lui.
Pure Nerd
78 % Nerd, 34% Geek, 39% Dork
For The Record:

A Nerd is someone who is passionate about learning/being smart/academia.
A Geek is someone who is passionate about some particular area or subject, often an obscure or difficult one.
A Dork is someone who has difficulty with common social expectations/interactions.
You scored better than half in Nerd, earning you the title of: Pure Nerd.

The times, they are a-changing. It used to be that being exceptionally smart led to being unpopular, which would ultimately lead to picking up all of the traits and tendences associated with the "dork." No-longer. Being smart isn't as socially crippling as it once was, and even more so as you get older: eventually being a Pure Nerd will likely be replaced with the following label: Purely Successful.

Congratulations!

Thanks Again! -- THE NERD? GEEK? OR DORK? TEST


My test tracked 3 variables How you compared to other people your age and gender:
free online dating free online dating
You scored higher than 99% on nerdiness
free online dating free online dating
You scored higher than 99% on geekosity
free online dating free online dating
You scored higher than 99% on dork points
Link: The Nerd? Geek? or Dork? Test written by donathos 

The second point is about my result : not only do I seem to be a Nerd and not a Geek, but I also appear to be in the Geekier, Nerdier and Dorkier percent of the person both my age and gender that took the test!
Creepy...

La deuxième chose au sujet de mon résultat : non seulement je suis apparemment une Nerd, et non une Geek, mais surtout je suis dans le pourcent le plus Geek, Nerd et Dork des filles de mon âge qui ont fait le test!
Flippant...
Repost 0
Published by Abie - dans Mèmes
commenter cet article
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 23:59
Nouveauté : Depuis le temps que je me promets de le faire, j'ai enfin réalisé une carte de bonne année, à envoyer à mes amis plus ou moins lointains et ma famille plus ou moins éloignée, par la voie délicieusement surannée  du courrier postal. (Ouh là là, si je commence à faire ce dont je parle depuis des années... où va-ce s'arrêter?)

Le résultat est bien moins abouti que ce que j'avais en tête, mais l'idée y est, et c'est tout de même mieux que l'année dernière!  (tiens on dirait que le fichier d'artpad.com ne marche plus ; j'aurais du sauvegarder une copie de mon oeuvre immortelle ;p)
Or donc, produit de mes mimines, Dr Jekyll (mon scanner, qui se transforme en Mrs. Hyde, l'imprimante) et Gimp :


(Pour ceux qui se demandent, l'idée d'avoir quatre bras vient de la carte de voeux 2006 de Tanxxx, c'est du vil plagiat, mais je n'ai même pas honte...)

Et bien des choses à votre dame...




Repost 0
Published by Abie - dans Cribouillages
commenter cet article
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 12:00
Voici un petit poème qui ne date pas d'hier, pour vous montre que l'allergie chronique aux réunions de famille n'a rien de neuf...

Moi, ça m'emmerde l'jour de l'an :

C'est des giri's, c'est des magnières,
On dirait qu'on est des rosières
Qui va embrasser sa maman.

C'en est des fricassé's d'museau :
Du p'tit môme à la trisaïeule,
Les gén'rations s' lich'nt la gueule...
Et d'dans ça s'dit : Crèv' donc, chameau!    [...]

J'adresse donc toutes mes condoléances à ceux que les fêtes de fin d'année emmerdent, mais qu'il se consolent : demain ils seront tranquilles jusqu'en décembre novembre octobre 2007, date à laquelle le gros barbu rougeaud refera son apparition dans les vitrines...

Pour ma part, je compte bien célébrer l'arbitraire calendaire qui tend à unifier les emplois du temps de tout un chacun... 
Et puis  depuis le "passage à l'an 2000"  (pour ce que ça veut dire) je trouve que le passage du temps ne fait que s'accélérer. Déjà 2007? zut alors, je m'étais assoupie...

Repost 0
Published by Abie - dans Guillemets
commenter cet article
28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 00:00
It might be that the holiday season is getting me all mushy, but this quote nearly brought tears to my eyes:

A human being should be able to change a diaper, plan an invasion, butcher a hog, conn a ship, design a building, write a sonnet, balance accounts, build a wall, set a bone, comfort the dying, take orders, give orders, cooperate, act alone, solve equations, analyze a new problem, pitch manure, program a computer, cook a tasty meal, fight efficiently, die gallantly. Specialization is for insects.

Un être humain devrait être capable de changer une couche, préparer une invasion, tuer le cochon, gouverner un navire, concevoir un bâtiment, écrire un sonnet, équilibrer un compte, construire un mur, réduire une fracture, réconforter les agonisants, donner des ordres, accepter des ordres, coopérer, agir seul, résoudre des équations, analyser un nouveau problème, fourcher du fumier, programmer un ordinateur, cuisiner un bon repas, se battre efficacement et mourir bravement. La spécialisation, c'est pour les insectes.  
(Traduction maison, comme d'hab'...)

Voilà qui donne envie de faire une checklist :

Choses que je sais faire bien :
résoudre les équations,
fourcher du fumier,
cuisiner un bon repas,
accepter des ordres

Choses que je sais (un peu) faire /  j'ai déjà faites :
changer une couche,
gouverner un navire,
réconforter les agonisants,
écrire un sonnet,
équilibrer un compte,
donner des ordres,
coopérer,
agir seul,
analyser un nouveau problème,
écrire un programme pour  un ordinateur

Choses que je devrais pouvoir faire (ou déjà fait en partie):
tuer le cochon (j'imagine que être biologiste devrait aider pour l'anatomie et le traitement post mortem. Pour la partie ante mortem, j'ai un certain entraînement en matière de cris animaux désagréables)
construire un mur,
réduire un fracture

Choses que je ne sais pas faire :
préparer une invasion,
concevoir un bâtiment,
programmer vraiment un ordinateur,
me battre efficacement (par contre je sais me protéger et opposer une certaine force d'inertie : ça sert aussi)

Choses sur lesquelles seul autrui pourra se prononcer :
mourir bravement  (une autre des traductions proposées par le thésaurus est crânement... j'aime bien.) Toutefois, j'en doute.

Tout ça pour dire que pour mériter le statut d'être humain, y'a encore du boulot ! (et ne parlons même pas de devenir un homme, mon fils...)
Dans un autre type d'énumération, plus élémental/aire,  j'ai bien aimé cette comptine, dans le Wintersmith de Mr. Pratchett OBE :

What do you need to make a man?

Iron enough to make a nail,
Lime enough to paint a wall,
Water enough to drown a dog,
Sulfur enough to stop the fleas,
Poison enough to kill a cow,
Potash enough to wash a shirt,
Gold enough to buy a bean,
Silver enough to coat a pin,
Lead enough to ballast a bird,
Phosphor enough to light the town,

Strength enough to build a home,
Time enough to hold a child,
Love enough to break a heart.

Il ne lui manque que de rimer...
Je propose donc une traduction libre et rimée (quoique les embrassades soient désordonnées au mieux...). Les petites heures du matin me serviront d'excuse, et puis après tout c'est mon blog, j'y mets des traductions ridicules si je veux :

Que faut-il pour faire un homme?

A
ssez d'acier pour faire un clou,
Assez de chaux pour un mur peint,
Assez d'eau pour noyer un  chien,
Assez de soufre pour chasser les poux,
Assez de poison pour tuer une vache,
Assez de cendre pour une lessive,
Pour acheter une fève assez d'or,
Assez d'argent pour couvrir une attache,
Assez de plomb pour lester une grive,
Pour une ville assez de phosphore ;

Assez de force pour un foyer construire,
Assez de temps pour un enfant tenir,
Assez d'amour pour un coeur démolir.

Et cette tentative de traduction vous vaut la révélation étymologique du jour :

potasse = potash = pot-ash (cendre de pot) = cendre utilisée pour faire la lessive car elle contient de la potasse !

Après vérification, mon dico dit sensiblement la même chose, mais venant plutôt de Potasche, qui est la version allemande.

Bon sang j'ai 25 ans et je découvre encore des trucs évidents qui ont été sous mes yeux tout ce temps ; ça a quelque chose de désespérant.
Pourquoi personne ne vient-il m'ouvrir les yeux une bonne fois pour toutes sur les les cohortes choses triviales qui m'échappent ?  C'est si lent de tout refaire pas à pas...

Note pour plus tard : lire du Robert A. Heinlein,

Bon il est tard, j'ai la flemme de peaufiner les liens et les images, j'y reviendrai une autre fois peut-être... Je vous souhaite la nuit bonne.

 
Repost 0
Published by Abie - dans Guillemets
commenter cet article
25 décembre 2006 1 25 /12 /décembre /2006 12:07
Joyeux Noël à tous !
Pour fêter l'occasion, je vous ai préparé un petit article hétéroclite mais tout à fait de saison :

Via Pharyngula, on apprend que les varans de Komodo sont capables de pathénogenèse (ni  arrhénotoque, ni thélytoque) , c'est-à-dire, en français, que les femelles sont capables de mettre au monde une progéniture uniquement mâle sans père et sans fécondation.

Conclusion : Tout s'explique! La conception miraculeuse du Christ devient cristalline... Noël commémore donc le fait que la Vierge Marie devait être un reptiloïde hétérogamétique...

Pour continuer dans la même série, et de la même source, on a trouvé un nouveau gène passionnant : Human ortholog for hair ogmentation (sic), aussi dit Hoho2.
Enfin une réponse scien-ti-fique à la question "Comment le Père Noël fait-il pour avoir une si belle barbe?". (Pdf en anglais)

Et puisqu'on parle du Père Noyèlle, le pauvre vieux...
À force de cavaler par monts et par vaux le soir du réveillon pour livrer tous les cadeaux à temps, ça lui pendait au nez : il est mort d'une crise cardiaque lors d'une fête pour les enfants...


Ce qui nous fait un Papa Noël qui s'éteint, et un chti Jésus qui s'éveille : on va dire que le bilan est équilibré !

Edit : et pour ceux que la crèche clssique emmer ennuie, découvrez el caganer, un santon traditionnel catalan qui change du côté guimauve généralisé...
(via Black sky Theory)
Apparemment, la France a pendant longtemps eu l'équivalent, quoique hors de la crèche, sous le nom de Père la Colique, accessoire de farces et attrapes dont vous trouverez moults exemples par ici.

Liens : (30/12)
"Tant crie-t-on Noël qu'il vient", dans la Ballade des Proverbes  de François Villon
"C'est vrai qu'il vient, et qu'on le crie", Ballade de Noël de Jean Richepin  (toujours d'actualité)
Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 20:24
La révélation du jour :

moleskine veut dire peau de taupe (mole-skin).

Pourquoi faut-il qu'on ne voit jamais ce qui vous crève les yeux? c'est tellement vexant quand on finit par s'en rendre compte...
Kudos to Worthless.

Et mes deux découvertes vocabulaires du moment concernent la sphère enfantine :

"Simon says" = "Jacques a dit"

 "I'm rubber and you're glue, your words bounce off me and stick to you"
(Littéralement : "Je suis de l'élastique, toi de la colle, tes mots rebondissent sur moi et se collent à toi"
"C'est çui qui l'dit qui l'est !"

Ah, et avant de terminer, un faux ami sournois :
to be on one's high-horse
ne signifie pas "être monté sur ses grand chevaux" (colère, véhémence), mais être dédaigneux, méprisant.
Courtesy de l'excellent Dictionary of Cultural Literacy, très utile pour comprendre les expressions anglaises parfois très obscure, en ligne grâce aux soin du libraire Bartleby.

Thanks for your kind attention.
Repost 0

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao