Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2007 4 15 /02 /février /2007 12:00
...ou du moins j'ai failli oublier de réunir dans un article quelques ressources anti-guimauve.
D'accord, je suis en retard, la date fatidique est passée, et les boîtes de chocolats en forme de coeur sont  déjà en soldes au Franprix du coin, mais vous reprendrez bien un peu de cynisme?

Commençons par les classiques, dont je voulais déjà parler l'année précédente (je viens tout juste de retrouvé l'embryon fossilisé de l'article, un an plus tard !) :
les mirifiques cartes d'anti-Saint-Valentin, d'un goût très sûr, à envoyer à votre moitié si elle a le sens de l'humour, si non, changez-en. Petit échantillon ci-contre...

J'avais aussi évoqué en passant les Heartless Bitches, qui ont cette année elles aussi des e-cartes de voeux pas piquées des vers blancs. (1), ainsi qu'une compilation bien sentie d'articles virulents contre la Saint-Valentin.
En exercice, je vous laisse deviner celle que j'ai utilisée.

Et enfin, un superbe détournement d' affiches  vintage de prévention des maladies vénériennes qui vous souhaite a Happy V.D (Venereal Disease/ Valentine Day) (groumph, over-blog m'a mangé le lien et je ne le retrouve plus...)

Pour vous faire des cartes plus personnalisées, vous pouvez aussi vous inspirer de ce portfolio Flickr intitulé Anti Valentine : qui n'a jamais rêvé de se faire arracher le coeur par un T. rex?

Même cafepress (2), le site de produits personnalisés, s'y met ! (voir aussi chez Spreadshirt)

Et apparemment, la tendance est telle qu'on voit apparaître des "vraies" cartes d'Anti-Saint-Valentin (je veux dire des cartes commerciales vendues dans de vrais magasins), apprend-on dans cet article....


J'ai aussi ri en lisant le strip du 14 février de Penny Arcade .

Ca résume assez bien mon attitude ;-p

Et non, rien pour les francophones, désolée Dragonne : j'ai cherché, mais il n'y a vraiment pas grand'chose....

Edit : All you need is love? Hum, les résultats scientifiques tendent à infirmer cette hypothèse !


(1) Pourquoi diable dit-on "piqué des vers" mais mangé aux mites" ?
Toute information bienvenue.

(2) Étranglement féministe passager : la bannière de cafépress indiquait trois sous catégories : cadeaux pour lui, cadeaux pour elle et anti-valentine. Le symbole du dernier était un coeur brisé. Ok. Mais...Le symbole de la fille est un coeur avec une serrure, celui du garçon un coeur avec une clé. Hum.
Deux remarques :
- vous êtes conscients que comme symbolique du coït, c'est un peu éculé
- vous n'avez pas mieux pour souligner le côté "tu es ma femme, tu es ma propriété"? brrr...
Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 02:56
Je viens d'avoir une révélation cosmique sur le mot butler,  terme éminemment britannique s'il en est : on pense à la longue lignée des majordomes de fiction, comme Jeeves, Alfred, Barrymore et quelques autres

Hé bien butler, comme son nom aurait dû me l'indiquer depuis longtemps, vient du français : il s'agit de celui qui s'occupe des bouteilles. Logique.  Un sommelier quoi.

Et  étymologiquement, sommelier veut dire quoi ?
Je vous le donne en mille : celui qui s'occupe des bêtes de somme.

Que le grand Cric me croque si j'y comprend quelquechose.. .
Repost 0
11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 20:11
Après ma carte de voeux, je continue dans mes tentatives de colorisation informatique.
Voici donc une pette chimère sans prétention, composée aléatoirement de toutes les formes animales qui me passaient par l'esprit.

Et pour faire d'une pierre deux coups, elle constitue ma (première ?) participation au très amusant Blog des Monstres Débiles, qui nous propose une ribambelle de monstres idiots ou terrifiants,  dans tous les styles imaginables. Il y en a déjà une bonne soixantaine, il ne faudrait pas s'arrêter en si bon chemin...


Si certains d'entre vous ont envie de s'essayer à la colorisation, voici quelques liens utiles :
- Comment colorier un dessin, tutoriel par Laurel
- Teach yourself Gimp in 24 hours, tutoriel très détaillé en anglais.
   En particulier le chapitre5 (sélections), le chapitre 7 (couleurs) et le chapitre 8 (calques).
- Gimp à télécharger, des didacticiels en français, des FAQ...
- et l'original en noir et blanc de cette donzelle pour vous exercer.

N'hésitez pas à donner dans la fantaisie, et envoyez-moi vos créations : comme d'hab, je paye en carambars...


Incidemment, je viens de comprendre la cause de l'illisibilité de mes posts manuscrits : il faut absolument que je pense à décocher l'option par défaut "Optimiser les images" lors de l'upload.
Repost 0
Published by Abie - dans Cribouillages
commenter cet article
10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 12:20
Lu dans le Guardian :

One of the best TV moments ever came in the late 1990s when the host of one of the big American pageants asked a contestant to describe her perfect date. She thought long and hard, until finally looking up with a massive grin. "15th March," she trilled, "'cause that's my birthday!"

Un des meilleurs moments de toute l'histoire de la télévision eut lieu à la fin des années 90, quand  l'animateur d'un  des grands concours de beauté  américains demanda à une candidate de décrire son parfait rendez-vous amoureux (/date). Elle réfléchit dur un bon moment, puis leva les yeux avec un vaste sourire : "Le 15 mars", gazouilla-t-elle "pasque c'est mon anniversaire!".

Lu dans Wikipédia, cette précision pertinente :

À la grande joie des enfants, la dinde glougloute.
Repost 0
9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 08:35
Peut-on faire des dessins drôles à pleurer de rire sans savoir dessiner?

La réponse à cette question est, aussi surprenant que ça puisse paraître un oui retentissant.
J'ai deux exemples significatifs à vous donner :

xkcd, un comic hilarant qui ne dessine que des bonshommes  en bâtons, et présente régulièrement une certaine geekitude, comme le provent ces exemples :

Suivant le sain principe qu'un bon schéma vaut mieux qu'un long discours, indexed, un blog constitué exclusivement des petits graphiques dessinés sur des fiches de classement de bibliothèque (how nerdy can you get?).
Dit comme ça, ça n'a pas l'air passionnant, mais c'est proprement fabuleux!
Quelques exemples :

Pour illustrer la portée de la technique, voici un graphe qui prendrait plusieurs paragraphes à expliciter...


Traduction partielle :
A =  Luxure, AB = Lingerie comestible (!), AC = Prostitution, AD = Quickie, AE =  Femme battue, AF= Adultère, AG =  "Femme trophée"
B = Gourmandise, BC =  Dernier biscuit, BD = Samedi, BE = Boulimie, BF = Métabolisme élevé, BG = Les gros qui portent des slips de bain
C = Avarice, CD = Arnarques "devenez millionnaire en un mois", CE = Racket, CF = Publicité, CG = Signes extérieurs de richesse
D = Paresse, E = Colère, F = Envie, EF = Mesquinerie, EG = Boxe, G = Orgueil, GF = Deuxième place.

Bien à vous...
Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 19:26
I've been tagged twice! Chez Mogore puis chez Nacara...









(NB : la kératine n'est pas spécifique des Mammifères, simplement courante chez eux.)






Déclaration des droits de l'homme (1789), pensée magique (l'article anglais en beaucoup plus fourni), raison.



Headology? Granny Weatherwax? Vous devriez connaître depuis le temps que je vous tanne avec...
Oh, and "
A witch! A witch!" (transcript and computer programming of the proof...).






Victor Hugo, La Légende des siècles (texte intégral), Aymerillot
La Dragonne, Fab, Dr Devo et GroTsen.


Incroyable mais vrai, les réponses commencent déjà à pleuvoir, et quelles réponses!
Fab vous fais des avoeux embarrassants,
et le bon docteur nous révèle non pas CINQ, mesdames et messieurs,
non pas DIX, chers télespectateurs,
non pas VINGT, gentes dames et damoiseaux
mais CINQUANTE choses que nous ignorons sur lui.

Tout cela est bel et bon : merci à eux !

Repost 0
Published by Abie - dans Mèmes
commenter cet article
2 février 2007 5 02 /02 /février /2007 00:00
...c'est le fond qui manque le moins!
Au lieu de bosser, ce qui est de plus en plus *mal*, j'ai commis la semaine dernière quelques images avec Inkscape. C'est encore loin d'être glorieux, mais je commence très vaguement à voir comment on peut dessiner en vectoriel, ce qui me paraissait encore impossible il y a peu.

Voici donc une tête générique, pour voir ce que ça donnait :
Et puis en partant de là, une tentative d'autoportrait à la va-vite :
A défaut de passeport pour la postérité, ça pourra toujours me servir d'avatar...

Enfin, j'essaye aussi d'apprendre à utiliser les moultes fonctionnalités de Gimp. J'en ai donc balancé un maximum sur une photo  qui m'avait frappée sur le site de Libé, et ça donne ça :


Cliquez dessus pour voir l'original.



Tiens, sans rapport aucun avec le reste, si ce n'est que j'ai tranformé la reine en madone, vous avez remarqué à quel point les représentations de la vierge Marie ne changent que très peu en fonction du sujet traité et donc de son âge?
Que ce soit l'Annonciation, la Visitation, la Nativité (une quinzaine d'années), la Piéta (presque cinquante ans), la Dormition ou l'Assomption (plusieurs années après la mort de Jésus), elle a toujours un visage lisse et sobre qui ne porte aucune  trace du passage du temps (*).

Cela qui rend, à mon sens, les réinterprétations photographiques de la Piéta encore plus subversives : avec deux modèles de la même tranche d'âge, il est difficile de ne pas y voir un couple d'amants.   

(*) Forcément, me direz vous, c'est la Vierge avec un grand V, elle se doit d'être conforme à l'image de jeunesse (les vieilles filles, c'est *mal*) et de calme (pas encore folle du cul) qui va  avec l'archétype de la puella.
À moins  que son immaculée conception (au moins pour les catholique, elle est "née sans péché") la protège du vieillissement comme des autres conséquences du péché originel.
Ce qui nous mène à une question formidablement intéressante : le fait d'avoir été "bénie entre toutes les femmes"  lève-t-il le besoin d'une péridurale, ou bien Marie a-t-elle enfanté dans la douleur ?
S'il y a un théologien dans la salle...
Repost 0
Published by Abie - dans Cribouillages
commenter cet article
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 14:09
Les anniversaires tombent  ces temps-ci  comme des grenouilles : en pluie.
En pensant à ceux que les seuils chiffrés intimident, voici donc un petit bout de poème :

It is too late! Ah, nothing is too late
Till the tired heart shall cease to palpitate.
Cato learned Greek at eighty; Sophocles
Wrote his grand Oedipus, and Simonides
Bore off the prize of verse from his compeers,
When each had numbered more than fourscore years,
And Theophrastus, at fourscore and ten,
Had but begun his "Characters of Men."
Chaucer, at Woodstock with the nightingales,
At sixty wrote the Canterbury Tales;
Goethe at Weimar, toiling to the last,
Completed Faust when eighty years were past.
These are indeed exceptions; but they show
How far the gulf-stream of our youth may flow
Into the arctic regions of our lives,
Where little else than life itself survives.

Je rappelle :  a score= vingt, donc fourscore = quatre-vingt.
Dans le même ordre d'idée, Borges a entrepris à plus de quatre-vingt ans d'apprendre l'arabe classique pour pouvoir lire Les Mille et une nuits dans le texte...
Take heart! all is not lost yet ... ;-p



Edit draconique, sur demande :
Voici une traduction quasiment mot à mot. C'est volontaire, à destination des non-anglophones qui voudraient s'y retrouver vis-à-vis de l'original.

Il est trop tard ! Ah, il n'est jamais trop tard
Jusqu'à ce que le coeur fatigué cesse de palpiter
Caton apprit le  grec à 80 ans ; Sophocle
Écrivit son grand "Oedipe" et Simonide
Emporta le prix de poésie face à ses pairs
Quand chacun d'eux comptait plus de quatre-vingts ans
Et Théophraste, à quatre-vingt-dix ans,
Avait à peine commencé ses "Caractères humains".
Chaucer, à Woodstock avec les rossignols,
Écrivit les "Contes de Canterbury" à soixante ans,
Goethe, à Waimar, travaillant jusqu'au bout,
Finit "Faust" à quatre-vingts ans passés.
Ce sont de fait des exceptions, mais elles montrent
Que le Gulf-stream (chaud courant) de la jeunesse peut couler bien loin
Dans les régions arctiques de nos vies
Où peu de choses survivent à part la vie elle-même.

Où je découvre que je dois lutter contre l'impulsion de considérer "écrit" comme la troisième personne du passé simple, au lieu d'"écrivit".

Repost 0
Published by Abie - dans Guillemets
commenter cet article
28 janvier 2007 7 28 /01 /janvier /2007 00:22
Je passe ma vie à faire des listes de choses à faire, de films à  voir, de livres à lire et de trucs à chercher, mais aussi d'idées qui vont ensemble, de mots...

En rangeant le bordel infâme qu'est mon bureau informatique, j'ai retrouvé un petit fichier dont les propriétés disent que je l'ai créé en mai dernier, et pas rouvert depuis.

Son  contenu :

biceps
triceps
quadriceps
forceps
princeps
quoi d'autre?

Malgré le temps que j'ai eu pour y réfléchir, je n'ai pas d'autres idées de mots en *ceps, voire simplement en *eps.
En même temps, ça ne doit pas courir les rues les mot latins qui se terminent  par "tête" ; car ceps= cipitis, de caput, la tête.
D'où le nom des muscles en fonction de leur nombre de faisceaux : deux pour le biceps (pour le bras de fer), trois pour le triceps (côté opposé), et quatre pour le quadriceps (devant  de la cuisse).
Princeps veut lui dire prince, c'est -à-dire "première tête" (à tomber en cas de révolution ? huhuh...) ou plutôt "premier chef".
Forceps, en revanche, n'est pas très têtu. C'est juste le mot latin pour la pince du forgeron : encore un coup des médecins à parler tout le temps latin!

J'ai tout de même trouvé une liste de mots en *ps proposée par la Banque de dépannage linguistique de l'Office québéquois de la langue française (rien que ça!)
 qui permet d'y ajouter deux autres mots :

reps terme de tissage emprunté à l'anglais (ribs)
seps petit lézard (du latin sepis)

Je retiens cette banque d'outils fort bien faite, qui nous rappelle, par exemple, qu'on dit rustre mais fruste (sans deuxième "r"), pécuniaire et non pécunier, et qu'on écrit dilemme avec deux "m".

Bien à vous.



Edit :

Jean Véronis, blogueur  émérite es technologies du langage, qui m'honore de son lectorat, permet d'ajouter à cette liste un mot assez confidentiel :

la syllabe anceps, c'est-à-dire indifférenciée, ni longue ni brève, en versification grecque et latine.

Le TLFI jette l'éponge, mais la Wikipédia anglaise nous propose une définition  complète et explique qu'une syllabe anceps peut être courte ou longue en fonction du contexte, est aussi appellée syllabe libre ou irrationnelle (au moins en anglais), et se trouve dans le mètre sapphique et le trimètre iambique.
Vous m'en direz tant.
En tout cas, cela rejoint nos considérations entêtantes, puisque tous mes indices indiquent une étymologie qui voudrait dire "sans tête". Toute source formelle serait la bienvenue.

En dehors de son utilisation en métrique, le terme semble aussi très apprécié en taxonomie  (hé oui, je réussis à vous refourguer de la biologie...).

Chez les plantes :
Setaria anceps, une espèce herbacée
Selaginella anceps, une Sélaginelle, comme son nom l'indique
Laelia anceps, une Orchidée
Yushania anceps, un bambou...

Chez les animaux :
Pepidea anceps, un papillon
Apamea anceps, une papillon comme le précédent, lui ressemblant étonnament.  Un double nom, peut-être (c'est courant).
Echinovadoma anceps, un Bryozoaire, c'est à dire un Ectoprocte. Si ça ne vous dit rien c'est normal.
Calyptotheca anceps, encore un Bryozoaire

Je pourrais continuer longtemps (si je ne fais pas d'omelette avant) cette liste d'espèces : les scientifiques manquent terriblement d'imagination, il leur suffir qu'un papillon ait une tête à peine visible pour l'appeller anceps. Alors que Roger lui irait si bien....

Anceps est  aussi utilisé en médecine pour décrire un sous-type de malformation foetale, dite acardiacus, où un jumeau extrêment malformé s'irrigue en utilisant le coeur de son jumeau. En général, il se développe très peu (acephalus) mais peut présenter quelques tissus craniaux et nerveux  : il est alors dit acardiacus anceps.

Pourquoi je vous donne tous ces détails?
Parce que je pensais simplement vous mettre un lien vers un article médical avec photo, mais les images m'ont forcées à détourner les yeux, alors que je ne suis vraiment pas douillette en matière de maladies, chirurgie et cadavre.
Googlez si vous voulez, mais je ne veux pas de fausse couche sur la conscience.

Avec ça je crois que j'ai fait le tour de la question, et qu'il va être difficile d'étoffer ma liste au-delà de ces huit mots...
À bientôt donc pour ma prochaine interrogation philologique aléatoire!

Repost 0
27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 17:18
Ma bonne dame, où va-t-on?

        La vie, hélas! n'est qu'un tissu de coups de poignard qu'il faut savoir boire goutte à goutte.
           Maître Bafouillet, avocat du Sapeur Camember

Il fallait que cela fût dit.
En bonus : une aventure du Sapeur qui me rapelle un peu les quatre tiers du picon-citron-curaço de César..
Repost 0
Published by Abie - dans Guillemets
commenter cet article

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao