Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 17:07
gracian.jpgBaltasar  Gracian, dont je suis grande fan (1), a écrit  outre son Criticon un  petit opuscule d'aphorismes,  qui a été traduit sous  le titre de l'Homme de Cour, et réédité dans la petite bibliothèque Payot  sous celui de L'Art de la Prudence.

Toujours dans les notes issues de mon fouillis de vieilles vieilleries, de papiers odorants et jaunes, voici que j'ai retrouvé quelques citations notées à la va-vite (c'était à la Bibliothèque Sainte-Geneviève, où l'emprunt n'est pas permis, mais qui est ouverte le dimanche et jusqu'à 10 heures du soir, alors on lui pardonne.)
Ne crois rien de tout ce que l’on te dira,
ne concède rien de tout ce que l’on te demandera,
ne fais rien de tout ce que l’on t’ordonnera.
Et dire que je croyais que le catholicisme recommandait las soumission à l'autorité... Bah c'est un jésuite, il se tirera de n'importe-quelle contradiction :-)

L'homme a beaucoup à savoir et peu à vivre ; et il ne vit pas s'il ne sait rien.

Au reste, que celui qui ne pourra avoir la sagesse pour servante tâche au moins de l'avoir pour compagne.

D'ordinaire, le malheur est un effet de la folie ; et il n'y a pas de contagion plus dangereuse que celle des malheureux.
Hourra pour la charité chrétienne !

Il y a des occupations importunes qui rongent le temps le plus précieux. Il vaut mieux ne rien faire que de s'occuper mal à propos.
Ho... Vous croyez qu'il parle des blogs ?

Le bon choix suppose le bon goût et le bon sens. [...] Il n’y a point de perfection où il n’y a rien à choisir.
Et c'est bien dommage.

Celui-là a beaucoup fait, qui n'a rien laissé à faire pour le lendemain.
Le texte intégral est sur Wikisource.

(1) C'est même moi qui, il y a deux ans, ai créé sa page Ouikipédillat.  Ça fait vraiment plaisir de voir comme elle s'est complétée !
Repost 0
Published by Abie - dans Guillemets
commenter cet article
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 14:09
Waterhouse-Pandora.jpgJ'ai rangé de vieux papiers, et je suis retombée sur des notes prises  à moment donné au début de l'année 2005, à une conférence de Bruno Latour (son site).
Latour est un sociologue des sciences bien connu (de ceux qui s'intéressent au sujet), très intéressant, et éventuellement controversé (ça va souvent ensemble). Je suis loin d'être d'accord avec toutes ses idées, mais sa façon de penser est tout à fait stimulante.

Les notes que j'ai prises ne présentent aucun intérêt pour qui que ce soit à par moi (c'est parfois tout juste si j'arrive moi-même à me rappeller de ce que je voulais dire...), à part pour les phrases amusantes que j'ai notées telles quelles. Je vous les copie donc ici :
Les scientifiques sont en général assz bons. Pas toujours.
Il y a des vieux cons aussi.

(s'adressant à un public d'étudiants en sciences)
La scientificité suinte de vous !

Le gros avantage des laboratoires, c'est qu'ils explosent.

Vous en connaissez, vous, un bourdieusien qui a raté une expérience ?

La Science n'est pas un four auto-nettoyant.
Heu... et c'est même pour ça qu'on l'aime ?


(parlant des juristes qu'il a étudiés)
Déjà, ils portent tous des cravates. Ça aide à être objectif...

Il est beaucoup plus compliqué de faire des enfants que des sciences
confer  "Il est plus simple d'élever cent nombres au carré qu'un seul enfant au biberon"  dixit Jeuneusépuqui

Il y aura bientôt plus de primatologues que de singes.
(Hélas ! Espérons que la primatologie de tombera jamais dans le domaine de la paléontologie...)

Ne croyez pas que les scientifiques s'appliquent à être herméneutiques !
(rassurez-vous, peu de risque...)


(et enfin, avec une note de soulagement :)
Ça va, hein, on n'est pas tous médecins...
Ce sont bien sûr des citations tirées de leur contexte : elle sont sutout là pour faire sourire, et peut-être même convaincre des individus parfaitement normaux par ailleurs que, si, si la philo des sciences, ça peut être super marrant !

PS : l'illustration est Pandora, de Waterhouse, à cause de la couverture de ce bouquin.

Repost 0
Published by Abie - dans Guillemets
commenter cet article
9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 14:27
Je viens de découvrir un mot absolument formidable et étrange si certain d'entre vous le connaissent, je serais curieuse de savoir par quelle voie.

Il s'agit du bédégar.
Sous ce nom étrange et d'origine persane, qui fait penser au non moins mystérieux bézoard, se cache la galle chevelue de l'églantier, parfois appellée Barbe de Saint-Pierre. Je suis sûre que vous en avez déjà vu : ça a à peu près cette tête-là
C'est une structure étrange causée par la ponte du cynips de l'églantier (Diplolepis rosae), petite guêpe toute noireaude à qui cette sale manie vaut le qualificatif de cécidogène.

Mais pourquoi donc cette furie naturaliste, me demanderez-vous ? Parce que je viens de recevoir ma commande des vieux numéros manquant à ma collection (complète maintenant) de La Hulotte, le journal qui attrape les mulots.
Souvenez-vous, je vous avais déjà  parlé...
Sur ce, je vous laisse : il faut que j'aille vaquer.

Repost 0
8 juillet 2007 7 08 /07 /juillet /2007 19:27
Voici donc l'été et les vacances, mais on ne peut pas dire que le beau temps soit des nôtres.
Est-ce à dire que l'on doit pour autant s'ennuyer,  comme me l'a avoué une élève qui n'aime pas lire de livres, ni lire de bédés, ni dessiner, ni faire de la musique... (inutile de dire que j'ai eu un gros problème d'empathie). Bien sûr que non : Tatie Abie pense à vous !
Voici une pelletée de liens qui devrait vous suffire à tuer au moins quelques millénaires :

Google a lancé il y a quelques temps déjà Google Patents, un moteur de recherche spécialement dédié aux brevets. Et ça c'est très très fort. Plongez dedans, vous n'en reviendrez pas...
Via Aeiou.

Allez rigoler un coup avec cet incroyable spot de pub de la commission européenne, qui en fait tousser certains...


Plus de détails (par exemple la liste des films dont sont tirés les extraits) par là.

Autre façon de se vider la tête : People doing stuff, qui fait des recherches aléatoires sur Google image. Plus décérébrant, je cherche, mais je ne vois pas...

Pour achever de vous faire couler le cerveau par le trou occipital, découvrez le jeu qui rend fou, made in Kek
doublejeu.jpgMon record perso est un peu au-dessus de trente secondes, mais un ami rédacteur adulé dans la presse des jeux vidéos (Canard PC, c'est con, lisez-en) m'a confié avoir atteint le temps absolument astronofaramibuleux d'une minute trente. Comme quoi les années d'expériences feront toujours la différence...
Et des jeux comme ça, il en a des tas !
NB
: Après vérification, les temps varient en fonction de la bécane, jai multiplié mon meilleur score par quatre sans effort en changeant d'ordinateur... 

Si au contraire, vous cherchez à exercer toute cette matière grise avant que la canicule ne vienne vous la liquéfier, les alternatives ne manquent pas :

Travaillez pour la communauté et entretenez vos connaissances en traduisant des textes sur Cucumis.com. Comme ça, le jour où vous aurez besoin de la traduction de cette mystérieuse lettre en serbo-croate, vous saurez où aller...

Participez aux Actions Urgentes d'Amnesty International depuis votre di-dinateur, au moins votre temps servira à quelquechose !

Lancez-vous dans l'ingénieurie domestique, comme cet allumé génial du SteamPunk WorkShop qui, non content de bricoler des bus et des vélos couchés, s'amuse à se monter des claviers et des écrans steampunk au look invraisemblable, et à faire de la gravure sur cuivre par galvanoplastie avec trois trombones et du désherbant.

M19.jpg
On va dire qu'il se débrouille...
Pour ceux que le Steampunk fait rêver, une seule adresse : Brass Goggles (en anglais).

Dans un genre un peu différent, vous avez aussi celui qui contruit son orgue en  bois dans son salon

Et si vous avez vraiment *vraiment* beaucoup de temps à tuer, et une certaine habileté manuelle, vous pouvez vous mettre à la lutherie en amateur, en suivant ce site incroyable d'un fou furieux qui a déjà construit quatre citoles (intrument médiéval proche du luth) juste pour le pied, pour rigoler...
(lien resucé de ce vieil article)

Ou alors vous pouvez aller danser sous l'orage : c'est bien aussi
...
Repost 0
Published by Abie - dans Butinons
commenter cet article
7 juillet 2007 6 07 /07 /juillet /2007 16:20
pie.jpgJe discutais l'autre jour avec mon paternel  de la pie, le plus courant et, est-il besoin de le préciser, le plus élégant de la noble famille des Corvidés.
(Selon moi, le Geai arrive deuxième, de justesse, et la Corneille mantelée gagne la troisième marche du podium par pur favoritisme car je lui porte une tendresse inexplicable.)

Mais revenons à nos corbineaux : la pie est donc cousine des corbeaux, ce qui amena l'auteur de mes jours à commettre la réflexion suivante :
D'ailleurs, le chef des corbeaux s'appelle souvent Pie.
Tsss. Franchement. Ce genre de facétie n'est plus de son âge...

Dans la bataille, j'ai tout de même appris que l'autre nom de la pie est l'agasse (ou ageasse), pourtant apparemment sans rapport avec le verbe agacer, d'origine obscure.
 
Repost 0
6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 15:13

S'il est un domaine où le commentaire peut se faire acerbe et la critique piquante, c'est bien celui de la politique : c'est donc sans surprise que nous retrouvons dans ce cadre un usage immodéré de notre défilé évolutif.

Voici un exemple venu d'Australie, où John Howard est Premier ministre depuis 1996 :

Evolution-of-John-Howard.jpg
Et l'on en trouve aussi, bien sûr, chez nos voisins britanniques, que ce soit pour critique la stratégie de l'union européenne :

homo-sapiens-europeus.jpgNB : Homo emergus et evolvus, comme le Homo european unionus, sont une invention du cartooniste

Ou pour résumer l'évolution du party tory (travailliste).
Cet exemple, est bien entendu vintage, puisqu'il date de l'entrée au fonction de Tony Blair, qui est maintenant un jeune retraité...

toryman.pngSource : BBC2 via Doctor Vee

Et surtout, bien sûr, ce gimmick est utilisé à tour de bras aux États-Unis, que ce soit pour critiquer la gauche
(NB : Ted Rall est très à gauche)

evolutionoftheleft.gifÉvolution de la gauche 
CP : Parti communiste, PC : Politiquement correct (pancarte : Je suis nul), 
DLC : Conseil de direction des Démocrates, DOA : Mort à l'admission à l'hôpital
"Dieu merci, il y a la droite ! Ils bottent le cul des républicains !"

ou la droite :

honestabe.jpgÉvolution de l'honnêteté présidentielle :
dans l'ordre, Abraham Lincoln (surnommé Abe l'honnête), Richard  Nixon ("Rickie la magouille"),
Bill Clinton ("popol glissant"), et G. W. Bush.

Comme vous l'aurez sans doute remarqué entre cette entrée et la précédente, dès que l'on donne dans le militantisme, l'évolution a une fâcheuse tendance à glissr vers la "dévolution"...

Mais ce n'est pas encore tout !

La suite : Évolution (6) : Et Dieu, dans tout ça ?

 
Repost 0
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 10:49
J'ai farfouillé  dans de vieux papiers,et je suis retombée sur des notes prises à la lecture d'un livre il y a  une demi-douzaine d'années. Il s'ait de The Way of All Flesh de Samuel Butler : étrange et divertissant à la fois, il faudrait vraiment que je me renseigne sur ses autres œuvres.Samuel Butler autoportrait
Wikipédia en dit qu'il s'agit d'un roman semi-autobographique, qui ne fut publié qu’après sa mort, car Butler le considérait, comme source de controverses en raison de ses charges contre l’hypocrisie de l’époque victorienne.

Voici quelques citations que j'en ai conservées : tongue-in-cheek,
The homeopathists use aurum as a medecine but they do not give it in large doses enough.
terriblement british,
I reflect, however, that the only things worth doing which Oxford and Cambridge can do well are cooking, cricket, rowing, and games, of which there is no prfessorship.
ou hautement cynique... 
A man first quarrells with his father about three-quarter of a year before he is born. It is then he insists on setting up a  separate establishment ;  when this has been once agreed to, the more complete the separation for ever after  the better for both.
Je ne souscris d'ailleurs pas du tout aux deux dernières... 

PS : Butler est surtout connu pour son roman Erewhon (anagramme de nowhere : "nulle part", ou de now here : "ici maintenant"), un roman utopique qui me fait très envie...
Repost 0
Published by Abie - dans Guillemets
commenter cet article
4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 00:00

L'utilisation de cette icone scientifique est donc généralisée : on s'en servira pour faire passer des messages raisonnablement subtils, ou au contraire assez brutaux. Cela va des grandes questions métaphysiques :

Whatabout.jpg- Manger. Survivre. Se reproduire.
- Quel est le but de tout cela ?
 
...jusqu'au commentaire sarcastique au sujet d'à peu près tout et n'importe quoi.
Par exemple, pour vous moquer de la mode des années 80, il suffit de dessiner ceci :

Annees80.jpg
Ou si vous soulez faire passer le message que la violence, c'est mal et fort peu urbain, rien de plus simple, il vous suffit d'inclure votre idée du hooligan dans le défilé :

hooligans.jpgDans ces conditions, vu l'aversion dont ils font l'objet aux États-Unis, il y avait peu de chances que les avocats y échappent...

lawyers.jpg
Mais je dois dire que les attaques les plus violentes que j'ai pu trouver visaient une catégorie démographique  bien plus large :

ascentwomanchimp.jpg
Je dois admettre que c'est une des images les plus laides de tout mon tas (et la moins originale graphiquement, vu que c'est un copié collé). On retrouve le même genre d'idée ailleurs :

evolmanwoman.jpg
Cette version  est notablement plus intéressante, entre autres parce qu'elle peut être interprétée, selon le contexte, comme très misogyne (probablement le cas sur le site ahajokes.com), ou comme féministe militant...

Au totale, je dois dire que j'ai été surprise que dans tout ces dessins, il y en ait si peu représentant des femmes. À part ces deux-ci, je n'ai guère trouvé que cette couverture de The Economist :


ascent-of-man-economist.jpg
Titré L'Histoire de l'Homme, l'image compose la progression de gauche à droite d'une idée d'ascension (notons que le dessin original est souvent appellé The Ascent of man), mais surtout l'individu présenté au pinacle de cette progression est une femme (le bonnet, c'est juste parce que c'était le numéro de Noêl, je pense...). À moinq qu'il ne s'agisse, avec le passage du baâton à la coupe de champagne, d'une exaltation de l'alcoolisme mondain....

Et puis, comme je n'ai pas trouvé grand'chose
sur le thème de la distinction homme/femme, j'en profite pour exploiter la suggestion d'un lecteur, Ash, avec le début de la fresque (pseudo)-historique de Manara (Bolero) que j'avais déjà vue sur Pharyngula il y a longtemps :

htime.jpg
D'où l'on conclut que la femme n'est apparut que fort tard dans l'évolution de l'espèce, toute épilée, juste après Homo... euh... erectus... :)

Ayant fait le tour du thème de la différence des sexes, j'en reste là pour le moment, mais vous ne vous en tirez pas à si bon compte : le reste suivra !


La suite :
Evolution (5). L'homme est un animal politique
Repost 0
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 18:44
Cet après-midi, j'ai un peu écouté le discours de politique générale de Fillon devant l'Assemblée, et au bout de cinq minutes j'ai commencé à faire autre chose, parce qu'on ne peut pas dire que j'aie trouvé ça passionnant. De temps en temps, tout de même des bouts de phrase ont capturé mon attention.
Pour certaines, il s'agissait d'énormités éhontées, du genre (dans le paragraphe sur la sécurité) :
Sur la sécurité des Français, le Gouvernement ne négligera rien et ne lâchera rien. [...] L’excellence de nos résultats par le passé, qui doit beaucoup à l’ancien ministre de l’intérieur, ne devra pas s’infléchir.
Quand on connaît les résultats du passage de Sarkozy à l'Intérieur (qu'il s'agisse des chiffres ou del'atmosphère), on rigole jaune.

Mais plus légèrement, j'ai aussi retenu cette phrase, qui est la raison pour laquelle je suis allée vérifier la transcription officielle du discours :
C’est la première fois sous la Ve République que l’opposition se voit ainsi reconnue une telle place. 
Est-ce que cette formulation vous paraît correcte? Personnellement, elle me gêne beaucoup.
Je m'attendrais plutôt à :
la première fois que l'opposition se voit reconnaître une telle place. (reconnaître qch à qqn)
comme pour
la première fois que l'opposition se voit offrir une telle place.(offrir qqch à qqn)
...non?
Essayons autre chose. Si on remet la phrase à l'endroit, cela nous donne :
On reconnaît une place à l'opposition (voix active)
ou
Cette place est reconnue à l'opposition (voix passive),

D'où : C'est la première fois que cette place est reconnue à l'opposition,
donc
C'est la première fois que cette place se voit reconnue à l'opposition.

Ouaip, j'ai vraiment l'impression que le rédacteur du discours s'est tiré une balle dans le pied avec le participe passé, mais après toutes ces manipulations j'ai la tête qui tourne un peu, et je ne sais pas où aller chercher les règles qui permettent de trancher
.
Je vais voir si je peux demander l'avis de plus compétent que moi...

                    Du nouveau !  (7/7/7)                  

Mes messages de détresse grammaticale ont reçut des réponses. Voici donc, par ordre chronologique...
Un linguiste distingué nous rassure :
Ben non, ce n'est pas correct. Pour que cela le fût, il faudrait que le verbe "reconnaître" accepte deux COD, ce qui n'existe pas en français. Au mieux (voire...), c'est un anglicisme, au pire c'est n'importe quoi.
Démonstration : lorsqu'on forme une phrase passive, c'est forcément le COD de la phrase active correspondante qui devient sujet. Donc :
"on reconnaît l'opposition" --> "l'opposition est reconnue" ; "on reconnaît une place (à l'opposition)" --> "une place est reconnue (à l'opposition)".
Dans la phrase incriminée, c'est le premier cas, mais "une place" ne se raccorde à rien, et la phrase ne veut rien dire. CQFD.

Une noble enseignante de la langue française nous confirme :
j'ai jeté un coup d'oeil et ta solution me parait, en effet, être la bonne. Il semble qu'il y ait une problème de distinction de voix et une confusion dans l'emploi d'un participe et d'un infinitif.
Et enfin une grammairienne de haut vol apporte une interprétation différente :
En effet, c'est troublant.
[Premièrement,] j'ai confusément l'impression que c'est un anglicisme, deuxièmement et rien n'est garanti, j'ai l'impression que le "se" dans "l'opposition se voit reconnue une telle place" n'est pas COD de "voit" (elle se voit elle-même) mais COI de "reconnue" (reconnue à elle-même).
Les pronoms personnels permettent ou imposent des intercalages bizarres.
Le bon moyen c'est de remplacer "se" par un pronom dont les formes d'accusatif et de datif sont différentes: 3e personne non réfléchi.
Ça
vient de me venir alors on essaie :
C'est la première fois que je lui vois reconnue une telle place.

Je crois que ça prouve que ça marche, que la phrase est correcte. Quant à "reconnue" il s'accorde avec place, bien sûr.
Conclusion : Il s'agit d'une tournure éminemment non-idiomatique, très probablement influencée par les constructions anglaises... La perception de la correction grammaticale de la formule serait en l'occurence gênée par  le fait que place et opposition ont le même genre.

Merci  à mes spécialistes chéris pour la résolution de ce mytère !
Repost 0
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 14:00
J'ai une tendance incontrôlable à trouver des ressemblances bizarres entre les gens que je croise, en vrai ou en reproduction. Le plus souvent, ces correspondances reste informulées, tout en étant parfois assez fortes pour en devenir irritantes, mais  certaines d'entre elles relèvent de la révélation.
Ça avait été le cas avec Aeon Flux  et Schiele, et cela s'est reproduit alors que je consultais des détails de la vie de Christophe Colomb. On  n'a de lui que fort peu de portraitss peints de son vivant. Le plus connu -quoique pas forcéméent le plus ressemblant- est celui-ci :

columbus1.jpgqui a bien sûr été reproduit ad nauseam au cours des cinq derniers siècles.
Vous ne voyez pas à qui cette trogne pourrait faire penser?
Je vous aide, avec une version qui accentue encore la ressemblance :

character-photo.jpg
Avec ça, vous devriez avoir deviné que je parle de lui :

Coluche.jpg
Certes, Coluche est plus rigolard, au moins sur cette image, mais avouez qu'il a quelque chose, non?
A part les sourcils plus relevés de Colomb et son air renfrogné, qui lui donnent un air hautain, je trouve que c'est vraiment kif kif...
 
Repost 0

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao