Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 12:16
Parce que la canicule est un temps des plus favorables à  l'éclosion des grandes vérités cosmiques, je suis en mesure de vous transmettre ces informations fondamentales :

En fait, Roxane est juste super fan de Tokio Hotel.

Donc la coiffe traditionnelle bigouden vient de Boston.

Faut-il enterrer les ambulances ? (la réponse semble être : oui...)


Il ne s'agit que d'un échantillon, bien sûr...


Repost 0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 11:26
Lu sur un forum informatique (oui, je lis des forums informatique, veuillez cesser de ricaner...) :

ne pas parler anglais quand on se sert d'un ordi c'est comme conduire un 34 tonnes sans avoir le permis
.

La comparaison est osée... votre avis ?

Repost 0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 17:24
L'un de mes plaisir coupables, en particulier après des périodes de grosse charrette, est de lire de la science-fiction. Attention, ne vous méprenez pas : je lis aussi beaucoup de science-fiction pour mon plaisir non-coupable, mais cette sorte-là est particulière : il s'agit de séries Z, de romans de gare... c'est un peu à Dan Simmons ce que la collection Harlequin est à Madame Bovary.

Le spécimen que je suis en train de terminer nous présente une amérique dévastée par une maladie d'Alzheimer de plus en plus aggressive, et un héros doté d'une mémoire totale, soumis bien sûr aux pires avanies par les barbouzes locaux. Ils entreprennent de transférer tous ses souvenirs sur support informatique, et ça donne ça :

Nous ne savons toujours pas, poursuivait l'informaticien, combien de mémoires seront nécessaires pour enregistrer la totalité des informations contenues dans un cerveau humain. À ce titre, l'expérience sera du plus haut intérêt. Nous disposons ici de six cents millions d'octets, mais nous avons également effectué une liaison avec l'ensemble de notre système informatique, de sorte que toute la place disponible sera utilisée en cas de besoin.
Claude Ecken, La Mémoire Totale, 1985, Fleuve noir Anticipation.

Six cent millions d'octets ?  Ciel, un demi-giga ? Toute une clé USB ? Grands fous... vous avez vraiment mis les petits plats dans les grands !
Le chiffre devait paraître tellement énorme en 1985 à la sortie du bouquin...
On notera par ailleurs l'utilisation de mémoire comme un terme comptable, ce qui reflète peut-être l'usage de l'époque, mais qui est complètement tombé en désuétude, puisqu'on parle plutôt de machines avec plus ou moins, peu ou beaucoup de mémoire, au singulier.
Repost 0
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 15:52
Je suis tombée en faisant des choses sérieuses, sur cette remarquable histoire de la biologie du XXe siècle.
Il y a plein de choses très importantes qui y sont expliquées, mais je vous donne juste cet extrait  particulièrement frappant :

One characteristic of twentieth century scientific research is its large scale.  The number of scientists explodes and research projects become gigantic.  The social organizations designed to manage the scientific mass further fragment the structure of scientific knowledge.  Research groups, academic departments, corporate laboratories, and government agencies eye each other jealously, each fights to claim more credit, grab more funding, attract more talents, protect or expand its turf, and ensure loyalty of its members.  This is reflected in the words “club” and “church” that often pop up in the history of molecular biology.  (...)  Many laboratory directors worry about the inclination of groups to dismiss things “not invented here,” because such attitude would reduce a laboratory’s research productivity, not to mention hindering scientific progress and technological diffusion at large. (...)

Size, specialization, and bureaucracy threaten to turn the scientific community into a bunch of stovepipes each venting its own smoke.  Many accounts in science and technology studies turn the stovepipes into missile silos hardened by ideologies: reductionism, vitalism, genetic determinism, cultural determinism, and other -isms more at home in science studies than in science.  The ambiguity of their meanings increase in proportion to the animosity they engender.  Paradigms, which to most people mean significant conceptions and perspectives, become in science studies incommensurate, islands separated by unbridgeable gulfs.  Incommensurability is the most significant feature of scientific paradigms as expounded by philosopher Thomas Kuhn, who regarded allegiants of different paradigms as living in different worlds and paradigm shifts achievable only by something akin to religious conversion. (...)

Fortunately, splintering forces have not prevailed, although they remain strong.  Amid all the divergence and diversity, a scientific tendency persists in converging and seeking common understanding.


Si quelqu'un a l'envie de traduire ce passage en français je l'y encourage, moi, là, pas le temps, d'ailleurs j'y retourne ...
Repost 0
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 06:50
Ça fait trois ans qu'on nous l'annonce, et il semble bien qu'elle soit en train d'arriver : la PCR à gradient thermique et  flux continu.

Oui je sais, dit comme ça, ça n'a pas l'air passionnant, mais je vous assure que c'est révolutionnaire...

Au printemps 2006 (si loin déjà), j'écrivais
:

Il y a environ un an, j'avais lu sur Slashdot (oui, bon, ça va, c'est pas charitable de se moquer) une brève au sujet d'une toute nouvelle entreprise qui annonçait une revolution de la PCR . Pour les néophytes : il s'agit de la Polymerase Chain Reaction, la manip' moléculaire effectuée en permanence pour amplifier l'ADN par tous les labos de génétique et beaucoup des autres.
Ils promettaient un support beaucoup plus portable (au lieu de la machine grosse comme un four micro-ondes utilisée pour le moment) et qui effectuerait les amplification d'ADN en quelques minutes au lieu de quelques heures. Sur le moment je me suis dit que c'était trop beau pour être vrai, et que je n'avais pas remarqué de procession de remerciement à la Sainte-Vierge dans les rues de Paris menée par les thésards en génèt', et qu'il y avait donc sans doute baleine sous coquillage, voir diplodocus sous gravier.

En l'occurence, les papiers commencent à sortir et les produits eux-mêmes devraient suivre sous peu.
Les anglophones sont invités à lire ce papier de Newsweek vieux d'un an :

A Faster DNA Test

ou consulter les joli schémas proposés par la société Thermal  Gradient , voire à jeter un oeil aux publis sur la question :

Continuous-flow thermal gradient PCR
(Avril 2008)

Temperature distribution effects on micro-CFPCR performance (Avril 2008)
qui annonce une efficacité augmentée de 300 à 440% !

(Tiens je tombe sur des trucs plus vieux : un papier américain de 2004, ainsi qu'un autre, chinois lui, de 2005. Va encore y avoir du sport sur les brevets !)

PS : pour les non-anglophones, reposez-moi la question quand j'aurai plus de temps...





Repost 0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 18:43
Lu sur le site Écrans de Libération :

« Dick Rivers c’est l’ancêtre de Bittorrent. »
Proverbe populaire (de geek)


Ciel. J'ai mis quelques secondes à saisir...
Repost 0
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 00:58
Et y'a même des p'tites fleufleurs (et plein de mecs un peu timides)  pour l'accompagner.


Notez qu'il est moins ronchon que son cousin de l'autre fois.

Repost 0
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 00:46
En janvier, dernier en passant devant le lycée Turgot (3e arrondissement), je remarque qu'une espèce de farfadet s'est invitédans le panneau du Conseil général :


Zoom-zoom-zen :


La caricature est réussie, mais pour ce qui est du choix d'une couleur lisible, peut-mieux-faire.

Repost 0
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 00:28
Et le bon :

Encore un coup de l'ami des dragons.
Repost 0
24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 00:12
Voilà un bon moment que ce joli cercle chromatique décore les abords du canal Saint-Martin. Le voici donc dûment chroniqué, comme il le méritait.


Et quand je dis un moment, c'est une litote :
Nacara avait déjà croisé un de ses avatars voilà un an.

Repost 0

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao