Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 17:46

 (Cet article est dédié à Sandra, green ink addict en exil albionesque.)

Pour des raisons qu'il serait trop long d'expliquer ici, je me retrouve à lire les paroles de God Save the Queen, et laissez-moi vous dire que c'est pas bien fameux. Le premier couplet, c'est le bien connu :

    God save our gracious Queen,
    Long live our noble Queen,
    God save the Queen:
    Send her victorious,
    Happy and glorious,
    Long to reign over us:
    God save the Queen.


Et pour rigoler un peu, voici le même couplet tel que chanté par les Canadiens francophones

    Dieu protège la reine
    De sa main souveraine !
    Vive la reine !
    Qu'un règne glorieux,
    Loin et victorieux
    Rende son peuple heureux.
    Vive la reine !

Cette version présente plusieurs points d'intérêt.
Pour commencer, il semble démontrer que le français est une langue profondément républicaine, qui n'admet pas à « reine » la majuscule que l'anglais met à Queen.


Secondement, j'y vois comme un souci de scansion : si c'est chanté sur la même mélodie, comment caser « Vive la reine » (trois syllabes en parisien, quatre avec les conventions de la poésie, cinq en ajoutant le e muet de la fin)  sur la mélodie de God/save/our/grèèèè/cious/Queen (six syllabes) ?
Toute suggestion bienvenue.
 

Enfin, une question soulevée -d'une seule main- par le Picard Garou : pour un hymne qui a comme particularité de changer avec le sexe du souverain, c'est un peu gênant d'avoir une traduction avec une rime en « reine »...
Quand le vieille passera l'arme à gauche, ils vont chanter quoi au juste ? « Dieu protège le roi, De sa main en beau bois » (© LPG) ? Soyons sérieux, je vous prie.

Au cas où le problème n'aurait pas été encore résolu, et pour soulager de ce souci une famille royale lourdement occupée par toutes ces invitations de mariage*, permettez-moi de proposer

« Dieu protège le roi, De son souverain bras.»
Ne me remerciez pas, c'est tout naturel.

 

Voilà voilà.


* Nan mais franchement, Beckham et Posh à un mariage royal, qu'aurait dit Léon Zitrone ? Quant à la question de savoir pourquoi diable je sais ça, la réponse est malheureusement trop simple : j'ai encore fait l'erreur d'écouter France Info le dimanche.
Ce qui m'a permis d'entendre Philippe Vandel prononcer ces mots immortels « La frite est au Belge ce que le Belge est à la frite : une part de son patrimoine ». Je peux mourir en paix, maintenant.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sandra 21/02/2011 12:07



Je suis très touchée de la dédicace.


Et pour parachever l'orientation définitivement républicaine de cet article, je n'aurai qu'un mot ou plutôt qu'une strophe :


C'est la lutte finale, o gué, vive la rose ! (bis)


Car l'Internationale, vive la rose et le lilas


Sera le genre humain, vive la rose et le jasmin.


Credits Chanson Plus Bi-fluorée, si je ne me trompe.



Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao