Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 14:14

L'autre jour, j'ai eu dans la tête La Croisade des enfants de Jacques Higelin pendant que je prenais ma douche. Ma vie est passionnante, hein ? (Pour ceux qui n'étaient pas nés dans les années 80, cliquez à vos risques et périls.)

Dans une volonté de vengeance, je suis allée me renseigner et les chiffres sont sans appel : environ une étoile naît par an dans chaque galaxie, ce qui nous fait un total d'environ 100 milliards de naissances (et de morts) par an.

 

Or :

Des milliards d'étoiles naissent et meurent à chaque instant
Où l'Homme apprend la guerre à ses enfants.

Conclusion : l'Homme apprend la guerre à ses enfants une fois par semaine maximum. (Ou en une semaine, la formulation manque nettement de rigueur.)

Merci de votre attention.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tororo 16/09/2012 22:11


Je ne fais pas tout à fait la même lecture que vous de ces deux informations, qu'en effet il était tout à fait opportun de croiser. Admettons pour les besoins du calcul que l'instant soit l'unité
de temps nécessaire à la transmission d'une information sur la guerre par l'Homme à un enfant; la naissance et la mort d'une étoile ne sont en revanche pas des processus instantanés, mais ils
s'étendent sur un nombre d'instants dont la somme peut également être chiffrée en millions d'années. Ce chiffre étant supérieur à la durée de l'Histoire humaine, et dès lors que l'on admet
que le processus qui entraîne la naissance et la mort d'étoiles a commencé avant le début de ladite Histoire et continue après sa fin (ce qui n'est pas contredit par votre raisonnement) il
est pertinent de dire: étant donné un instant t quelconque consacré par l'Homme à enseigner la guerre à un enfant, il existe au moins un instant t' lui correspondant, appartenant à la succession
d'instants dans laquelle s'inscrit la naissance d'une étoile et un instant t" appartenant à la succession d'instants dans laquelle s'inscrit la mort d'une autre, indépendamment du
nombre d'étoiles nées et mortes pendant la durée de l'Histoire humaine.


C'est que, attention hein, attention aux formules qui pourraient laisser penser que Higelin il dit n'importe quoi.  C'est que Higelin, quand même, c'est Higelin.

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao