Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2005 5 07 /10 /octobre /2005 00:00
Bon, c'est bien beau les bouquins, mais il n'y a pas que ça dans la vie, paraît-il.
J'ai failli oublier que des fois (si,si, je vous assure), je sors  de chez moi.
J'ai donc vu coup sur coup, il y a déjà un moment, deux films complètement opposés et pourtant très intéressants.

The Jacket, de John Maybury

afficheJ'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre : je me contentais de  prier très fort pour que le film n'ait aucun rapport avec The Tuxedo, aka Le Smoking (gagné), et de me demander si par hasard cette veste n'était pas plutôt une camisole de force (straightjacket) (1). Encore gagné! J'aurais dû jouer au loto ce jour là.
Nous voilà donc à suivre l'errance d'un soldat américain démobilisé après avoir été laissé pour mort : la mémoire en lambeaux, le cerveau hésitant, il se retrouve, dans des circonstances qui s'éclairciront par des flash-back brutaux (2), condamné pour meurtre dans une institution pour fous criminels.
 On fait plus folichon comme début.
Ça ne s'arrête pas là : il se retrouve à la merci des techniques thérapeutiques proprement abominables d'un docteur bien flippant (celui qui joue le vieux dans Blade. On a les références qu'on peut, hein!), qui lui fait découvrir les joies de la camisole de force citée par le titre, avec dopage jusqu'à la gueule et claustrophobie offerts pour pas un rond de plus.

~~ Intermède ~~
À ce moment-là du film, j'étais en train de vider compulsivement mon accoudoir de son rembourrage, l'avant-bras de mon voisin ayant déjà été réduit à l'état de charpie sanguinolante, mais c'est juste parce que je suis émotive, vous n'êtes pas obligés de faire pareil.
~~~~~~~~~~~

Mlle BonasseHeureusement, après, ça se calme un peu. Ou plutôt disons que cela délaisse un peu les glandes surrénales épuisées du spectateur pour s'occuper en premier lieu de son néocortex, avec paradoxe temporel et enquête à reculons, mais aussi de son système limbique (3) avec l'arrivée de la bonnasse-du-film TM, voir ci-contre.
J'ai rien contre elle, notez bien, elle est même utile au scénario et très agréable à regarder, c'est juste
que, parfois, c'est dur de porter ainsi son rôle sur la figure.
Ainsi donc, Melle Bonasse, après une première panique bien compréhensible, se met en tête d'aider notre héros, lequel compte bien lui rendre la pareille à sa manière, en loucedé.

J'avais très peur d'une fin en queue de poisson, mais non, ça se tient, ça se finit bien tranquillement sans les déceptions flagrantes qu'apportent souvent les films qui démarrent sur les chapeaux de roues, et avec un joli numéro d'acteur de la toubib assistante pleine de scrupules (Jennifer Jason Leigh), et de notre héros, qui réussit même à avoir un charme certain malgré sa tête de déterré pas frais.

Le réalisateur a sans doute voulu faire un mariage étrange entre Requiem for a dream et Brazil, et le résultat se laisse regarder agréablement, sauf pour un point : j'en ai marre, vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point j'en ai marre, de Noël dans les films américains.
C'est fa-ti-guant. La fin décembre est une période maudite pour les scénaristes, je ne comprend même pas comment ils osent encore ressortir ce vieux cliché là, même discrètement comme c'est le cas ici.
Si ca continue, je lance une pétition pour une modification du calendrier outre-atlantique qui donnerait 31 jours supplémentaires au mois de novembre, et ça leur fera les pieds!.

Voilà voilà.
Sinon, j'ai aussi vu Broken Flowers, mais ce sera pour plus tard : j'ai une vie à essayer d'avoir.



Ah j'oubliais : lisez l'avis du bon Docteur sur ce film, érudit comme toujours...



(1) Ne me demandez pas comment j'ai appris à dire camisole de force en anglais, c'est inavouable...
(2) Pardon, je voulais bien sûr parler d'analepses brutales.
(3) Je suis polie, je n'ai pas mentionné les corps caverneux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dém 08/10/2005 11:22

Heu, d'ailleurs «Abie» est aussi dans wikipédia :-o
http://en.wikipedia.org/wiki/Abie

Dém 08/10/2005 11:19

La jeune-femme-du-film s'appelle Keira Knightley, et elle a son article: http://en.wikipedia.org/wiki/Kiera_Knightley
(et c'est vrai qu'elle stimule bien le système limbique ^^)

Victor 08/10/2005 00:57

Un blog instructif, te disais-je dans un fil. Il est désormais en lien sur le mien.

Dém 07/10/2005 12:20

J'ai été tenté d'aller le voir, mais je n'ai pas très envie de me bousller le peu d'optimisme qui me reste avec les problèmes (même hypothétiques des autres... En plus, asile de fou + claustro, ça me donne des frissons d'angoisse, et je ne suis pas maso)

J'attend avec impatience ton avis sur "Broken Flowers"

sieglind 07/10/2005 08:37

Je retiens celui-ci (dans le style psycho, j'avais pas mal aimé : Vie volée avec une Angelina Joly humaine (lol) et même un "Gothica" sur une enquête menée de l'intérieur par une psycho se retrouvant dans la situation de ses patients après le meurtre sauvage de son mari - un côté fantastique avec des "assistances fantomatiques" ponctuelles mais assez distrayant.
Je note donc et je n'arracherai pas les accoudoirs (quoiqu'ils en aient besoin, ça me permettrait de changer leur tissu qui me sort par les yeux! lol)
Bonne journée

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao