Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2007 1 30 /04 /avril /2007 20:46
Voilà un petit moment déjà, je vous avais parlé des mots qui changent de sens en changeant de genre, comme par exemple page, moule et voile.

Résumé de l'épisode précédent :
aide, solde, mode, manoeuvre, foudre, trompette, vase, aigle, crêpe, moule, page, manche, geste, voile, espace, couple, enseigne, critique, vapeur, relâche, tour, livre, mémoire, oeuvre, page, guide, physique, pendule, poêle, parallèle.

Après réflexion, j'y rajoute guide (au féminin, une rêne d'attelage) et légume (une grosse légume = une huile : un diététicien y perdrait son latin ! )



Pendant mon voyage en Russie -je commence seulement à trier mes notes de voyage- , je ne sais trop pourquoi, je me suis cette fois interrogée sur les mots féminins susceptibles d'être utilisés pour décrire un individu masculin.

Exemple canonique (c'est le cas de le dire) : la sentinelle.
Certe, rien n'empêche une femme de monter la garde, mais sans précision particulière, une sentinelle, c'est bien un homme...

Les mots que j'ai trouvés qui répondent à cette condition rentrent dans trois grandes catégories :
- le vocabulaire militaire
- le vocabulaire musical
- et l'argot de mauvais goût (tapette, fiotte, etc.)

Dans la première catégorie, on trouve :
sentinelle
ordonnance
enseigne
estafette
vigie
taupe
voire barbouze
ou fine lame

Dans la seconde, on a :
haute-contre
basse
contre-basse

En voyez-vous d'autres exemples?

Edit 06/05

On m'a proposé caution :
M. Machin est la caution morale du mouvement,
mon père s'est porté caution pour mon appartement...

J'ai aussi pensé à cloche au sens un peu vieilli de clochard; et balance au sens de délateur.
Il semble vraiment qu'en dehors du vocabulaire militaire le substantif féinin de l'individu masculin soit une caractéristique argotique.


PS : Je suis les conseils d'un fidèle lecteur et j'essaye de rendre plus visibles les ajouts a posteriori (edits).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

maurinier 10/05/2007 01:06

Le fidèle lecteur auquel tu fais allusion est très honoré de ta suivitude et se sent encouragé à persévérer.

sieglind la dragonne 03/05/2007 09:27

arpette dans le premier pour dire un futur gradé (enfin, si je me souviens bien, j\\\'ai paumé mon dico en même temps que la retraite du papounet hé, hé)pointure doublure : son ou lumière... pour les défaillances de nos têtes d'affichelumière pour un type qui a plus d'un neurone comme moichèvre dans les bons vieux polarsIdole, même si c'est un \p'tit jeun avec un filet de voix mais à la bonne goule attrape-minette.fouine Normal pour la musique (vocale) puisque l\\\'on parle de "tessiture" et que c'est féminin.... j'suis en rade...je vais reprendre du kawa... ça va peut-être m'inspirer....

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao