Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 12:16

Le proverbe du jour sera la devise de Guillaume d'Orange : Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer, car l'obstination têtue porte parfois ses fruits.
Mais d'abord, un petit flash-back :

Un soir de début 2003 (révisions d'agreg, je ne peux pas être plus précise), j'écoutais une radio indéterminée de type Fip, sans plus de détail car mon radio-réveil captait ce qu'il voulait bien, et ne poussait pas la prévenance jusqu'à tenir compte des chiffres placés sur la roue de réglage des fréquences, qui n'avaient sans doute été mis là que pour faire joli.

Or donc, à une heure indue de la nuit, j'entend une chanson que je trouve tout à fait très bien, et le lendemain, je pars à sa recherche :
Indice n°1 : la mélodie (ce qui ne sert pas à grand chose, à moins qu'elle soit dans la banque de données de Musipédia.
Indice n°2 : le refrain "I'm a woman in the ghetto"
Indice n°3 : une bribe de paroles : "How do you raise you child in the ghetto? Feed a child and starve an  other"

Mes requêtes auprès de mes oracles musicaux n'ayant rien donné, j'ai googlé à tout va, sans le moindre succès. mais cette chanson mélancolique a continué de me trottiner dans les méninges...

Quatre ans après j'ai la révélation : ce n'est pas "feed a child and starve an other" mais "feed one child  and starve another", nuance fine mais capitale.
Ce qui me permet de trouver des bouts de paroles, et le titre exact qui n'est pas "Woman in the ghetto", mais "Woman of  the Ghetto" de Marlena Shaw, une chanteuse des années 70 qui continue doucement sa carrière...

C'est apparemment un chanson très appréciée des samplers ce qui ne m'étonne guère, et je ne suis pas la seule à l'avoir eu un bon moment dans la tête, ce qui m'étonne encore moins.

Je peux donc vous fournir un bout des paroles :

"How do you raise your kids in the Ghetto?
Feed one child and starve another

How do you make your bread in the ghetto,
Baked from the souls of the dead in the ghetto,
Tell me tell me legislator.

How do we get rid of rats in the Ghetto?
Do I make one Black and one white in the Ghetto
is that your answer legislator.

My children learn just the same as yours
no matter how they close the door
they cry with pain when the knife cuts deep
they close their eyes when they try to sleep"

Vous avez une transcription plus complète par ici .

Mais le plus simple est encore d'écouter la chanson (Merci Napster...)





Et bonne fête des Rois à tous!

Partager cet article

Repost 0
Published by Abie - dans Enthousiasmes
commenter cet article

commentaires

philippe 11/03/2015 14:33

superbe découverte, et belle écriture ;)

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao