Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 00:00
Ça faisait un bail que je ne vous avais pas infligé la liste des unités lexicales ayant gagné à force de bizarrerie les faveurs de mes circonvolutions cérébrales. Nous en étions restés à la fin de la lettre C : la suite est donc banalement prévisible...

Dithyrambe : Mot étrange et pour ainsi dire gibbeux, dithyrambe partage des connexions sous-terraines avec enthousiasme et emphase. Je pense que c'est le (t/p)h qui fait ça.

Damascène : Ce mot est  joli, et comme je l'ai lu pour la première fois dans du Apollinaire, il reste pour moi irréductiblement poétique. Sans même parler des mystères capiteux de l'Orient lointain...

Et moi j'ai le cœur aussi gros
Qu'un cul de dame damascène
O mon amour je t'aimais trop
Et maintenant j'ai trop de peine (*)

Echidné : Cousins pauvres de l'ornithorynque, les échidnés constituent la deuxième famille du plus intriguant des ordres mammaliens: les Monotrèmes. C'est en 1884 que William H. Caldwell, après avoir décimé les populations locales de monotrèmes pour ces recherche parvient à l'incroyable conclusion, qu'il envoit aussitôt par télégramme à la British Association : Monotremes oviparous, ovum meroblastic, ou comme je l'ai vu résumé, de façon nettement moins obsure, "They do lay eggs!"
L'ultime bizarrerie de l'ordre était enfin démontrée.

Emphytéotique : Plus courant que son substantif emphythéose, il n'est toutefois guère plus employé que par les notaires. Strictement rien à voir avec emphysème, amphibole, ni enflure.

Epid(é)ictique que j'aime parce qu'il ne peut guère être employé que dans deux contextes extrêment distincts : la stylistique ou l'entomologie. Étonnant, non?

Escarpolette, que je confond irrémédiablement avec estrapade, alors que ce n'est pas du tout du tout, la même chose;..

Eschatologie
, juste pour le plaisir de voir les sourcils se froncer à mesure que les auditeurs se demandent s'ils  ont bien entendu ce qu'ils ont entendu.  À ne pas confondre, bien sûr, avec la scatologie. L'adjectif est eschatologique, relatif à la fin du monde.


Sources iconographiques :
En cherchant des illustrations pour cet article, j'ai trouvé une source remarquable, à ajouter au catalogue iconographique Mandragore de la BN. Il s'agit de la banque de données Liber Floridus, qui recense pour l'instant les manuscrits enluminés issus des fonds des bibliothèques Mazarine et Sainte-Geneviève, ce qui n'est déjà pas mal, et devrait inclure à terme toutes les bibliothèques universitaires. Ça va faire chauffer les scanners, je en vous dit que ça....

Lettre D : textesrares.com
Lettre E : Liber Floridus, Paris, Bibl. Mazarine, ms. 0003 / f. 117 / Bible / 12e s.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao