Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2005 5 13 /05 /mai /2005 00:00

Ode à Wikipédia

Venant tout juste de finir de corriger
L'orthographe de mes écrits du mois de mai,
D'un décompte rapide je mets enfin le doigt
Sur le rôle capital qu'y joue Wikipédia.

En moins d'une dizaine d'articles, j'ai cité
Pas moins de trente-cinq fois une de ses entrées.
Je me dois de lui rendre une sorte d'hommage,
En expliquant pourquoi j'apprécie tant ses pages.

Par où commencer? Certes, elles sont fort nombreuses
(cent mille en français et le quintuple en angliche),
Complètes, illustrées, reliées, en un mot riches.
Mais ce n'est pas ce qui les rend si fabuleuses.

Car Wikipédia est surtout, par mission,
Libre de droit, gratuite, toujours en expansion,
Mais stable cependant, et facile d'accès.
Chacun y participe, c'est la clé du succès!



Tout est dit, ou presque : une encyclopédie en wiki, c'est à dire en collaboration, à laquelle chacun peut participer. Un article vous paraît briller par son absence, ou par son incomplétude? Modifiez-le, et cela profitera à tous!

Basée sur le principe que "personne ne sait tout,mais tout le monde sait quelquechose", elle a connu en quatre ans un développement phénoménal : 200 langues sont représentées, dont une trentaine avec un corpus respectable.

Elle répond au problème de l'obsolesence des liens (qui rend beaucoup de pages ouèbe caduques en quelques mois) en présentant des adresses simples et stables pour chaque article, de la forme http://[code de la langue].wikipedia.org/wiki/[Entrée]/.

Ce choix est très apprécié des utilisateurs, et des voix commencent à s'élever (*) pour qu'il soit repris par d'autres structures de références, comme le Trésor de la langue française informatisé, mon amour.
Pour pousser la logique à l'extrême, on peut même imaginer lier vers des articles non encore écrits (Bidule), en faisant confiance à l'expansion des entrées...

Son succès est à mettre en parallèle avec celui de la licence GNU, et ne devrait pas se démentir, à mesure que l'augmentation des utilisateurs lui apporte de nouveaux rédacteurs.

Mais me direz-vous, comment faire confiance à une structure anarchique (étymologiquement, sans autorité), où n'importe qui peut aller raconter des idioties?
Bien sûr, rien ne m'empêche d'aller modifier une page traitant de physique théorique pour y expliquer que le monde a la forme d'un doghnut...
Mais les rédacteurs de ladite page, ou tout simplement des physiciens amateurs passant par là, vont immédiatement se rendre compte du problème. Et -c'est là tout la force du wiki- ils n'auront pas besoin de réécrire (tâche fastidieuse s'il en est) les données pertinentes, mais simplement de récupérer la version précédente de la page, gardée en mémoire par le site.
Anarchie, donc, mais pas anomie. Elle est pas belle, la vie? Moi, ça m'émeut...

Pour participer, le plus simple est de consulter la page d'accueil de la communauté des rédacteurs, pour voir un peu de quoi il en retourne.
Et si vous souhaitez vraiment soutenir le projet, vous pouvez contribuer financièrement aux coûts (énormes) de serveurs et de bande passante.

Pour conclure, ajoutons que Wikipédia propose aussi des choses amusantes, comme :

  • Ce lien vers une page tirée au hasard parmi tout le Wikipédia français : ça passe le temps à une vitesse folle!
  • Une glorieuse Liste des listes, qui ne manqueront pas de fasciner tout ceux pour qui un dictionnaire est un puits sans fond d'émerveillement. (En général, ils se reconnaissent à douze ans par l'épaisseur des verres de lunettes et la capacité de trouver le CDI les yeux fermés. Je sais, j'en étais...)
  • Et puis, aussi, parce que l'erreur est humaine, un bêtisier...


(*) D'ailleurs, pendant que vous y êtes, lisez l'intégralité de ce blog Technologies du language, c'est un ordre!
Jean Véronis fait exactement le blog que j'aurais rêvé d'écrire, je ne suis pas encore remise de cette découverte...


Petite note auto-référencielle : cette note contient vingt liens vers Wikipédia...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao