Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 00:35
Récapitulons. Il y avait :

Sans parler de



Et de tous les autres sites du même tonneau qui m'ont échappé.
J'avoue que ça me perplexifie un poil, en particulier dans la mesure où plus le sujet est restreint, moins il est susceptible d'être intéressant. Combien d'anecdotes sur des voisins bruyants et impolis peut-on lire à la suite sans se lasser ?
Les anecdotes de Vie de merde sont beaucoup plus larges, et ont parfois ce côté absurde des blagues que personne n'oserait (plus) mettre en bande dessinée, parce que c'est éculé jusqu'à l'os. Pourtant, le fait que l'humour en soit épuisé dans la fiction n'empêche pas tout un chacun de rigoler bêtemet quand quelqu'un se ramasse spectaculairement la gueule (cf. Le Rire d'Henri Bergson sur le sujet du rire mécanique)
.
Voir quelqu'un s'emplafonner une verrière tout juste nettoyée et la casser dans la manoeuvre, ce n'est amusant que pour le passant qui
1/ ne flippe pas pour le maladroit,
2/ ne vient pas de se faire chier à nettoyer une verrière
3/ n'aura ni à ramasser les morceaux, ni à payer le vitrier.

Si on est directement impliqué, l'humour de la situation est complètement éclipsé par, certes, les conséquences désagréables, mais surtout le fait que ce soit aussi monumentalement *con*, improbable, facilement évitable, en quelque sorte cosmiquement injuste. 
Je me demande dans quelle mesure les gens qui soumettent des VDM le font par ce qu'ils sont conscients que leur anecdote est bien drôle pour les autres que pour eux, mais toujours en vertu d'être tellement con.

Je comprends donc la pulsion de suivre ces sites, qui sont assez addictifs une fois qu'on commence à lire les archives, mais je ne suis pas sûre de complètement saisir les motivations des gens qui y envoient leur toutes petites misères. Les grosses, je conçois, mais les petites ? Celles qui n'ont d'intérêt que si on vous connait un peu
?

Vous me rétorquerez «pour être lu, eh banane !», ce que je devrais comprendre... Ou même que c'est un peu l'hôpital qui jette des petits cailloux pointus à la charité, dans la mesure où je raconte à l'occasion des anecdotes personnelles
sur ce weblog. Sans doute, mais à tort ou à raison, j'ai l'impression que la lecture d'un blog, même fort peu autobiographique, donne un sentiment de proximité avec le rédacteur bien supérieur que celui obtenu par une petite histoire de trois lignes. Manquerais-je d'empathie ?

Ceci dit, je me demande parfois : quand on a terminé de lire Viedemerde.com, de voter sur les anecdotes,  de lire tous les commentaires, d'en ajouter soi-même, voire devenir modérateur des commentaire (!), reste-t-il du temps pour avoir une vie, de merde ou pas ?
Et puis je me rappelle que ce blog me prend sans aucun doute infiniment plus de temps que celui que je passerais à lire l'intégrale des commentaires du site....

Mais je ne m'en plains pas !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mogore 20/07/2009 23:25

Mouais j'ai arrêté de lire les ...de merde, car ils reflètent la mesquinerie et le côté moqueur (tjs facile en groupe en pointant du doigt qqn). Je me concentre sur des choses plus positives.J'ai aussi découvert : http://www.monpirecoup.fr 

Sabine 13/07/2009 00:38

Rédiger une Vie de merde peut aussi servir à se soulager d'une mésaventure (dans le sens, dire quelque chose qu'on a sur le coeur), à quêter l'approbation, dans le cas de ceux qui se mettent en scène comme la victime de la VDM (dans le cas de la vitre propre que tu cites, la vraie victime étant davantage celui qui s'est cogné que celui qui a nettoyé)... Et encore, je me demande comment les gens qui racontent leurs malheurs (ceux qui les touchent directement, les gens qui se font traiter de mochetés ou plaquer méchamment) réagissent en voyant que x internautes ont cliqué sur "Tu l'as bien mérité".

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao