Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 22:41
Décidément, l'être humain ne sait pas résister à l'attrait de la bonne blague, de la tentative de mot d'esprit.
Je connaissais depuis longtemps le terme de Bounty. J'ai découvert plus récemment, dans une interview d'une actrice d'ascendance asiatique, le terme banane. Et voilà t'y pas que je découvre que Claude Allègre, dans son rôle de fou du roi, a qualifié certains écologistes de pastèques.

Vous ne voyez pas du tout de quoi je parle ? Un petit tableau pour tout éclaircir :

Surnom Extérieur Intérieur Utilisation
Bounty ou Oreo  noir blanc Un "noir"  qui se comporte comme un "blanc"
Banane ou Twinkie jaune blanc Un "jaune" qui se comporte comme un "blanc"
Noix de coco (coconut) marron blanc Un "hispanique" (US)/indien(UK) qui se comporte comme un "blanc"
Oeuf (egg) blanc jaune Un "blanc" s'étant approprié une culture asiatique

Évidemment, ces termes sont nés et sont principalement utilisés aux Etat-Unis où la société est extrêmement attentive à la notion de race, et aux caractères plus ou moins stéréotypiques qui y sont associés. La problématique de ces termes est bien sûr très différente selon qu'il s'agisse d'insulte ou d'identité revendiquée, et qu'ils soient appliqués à des enfants d'immigrés (par ex. : Chinois aux États-Unis), d'anciens colonisés (Indiens en Grande-Bretagne), à une population autochtone depuis des siècles (Afro-Américains) ou encore à des enfants adoptés.

 

On trouve aussi des termes moins connus pour les Indiens d'Amérique acculturés :

apple: A person who is ethnically American Indian but culturally American.
In the Navajo language, the word bilasáana ‘apple’ is used.
Pomme : une personne ethniquement Indienne d'Amérique mais culturellement Américaine. Dans la langue navajo, le mot
bilasáana, «pomme», est utilisé.

et, comme on pouvait s'y attendre, pas mal d'appellation franchement plaisantes construites sur le même modèle, comme celle-ci :

One of my best friends in college was a Taiwanese fellow enamored with South Asia. He called himself a “Milano cookie.”
Un de mes meilleurs amis à la fac était un Taiwanais tombé amoureux du sous-continent indien. Il disait être un gâteau Milano. (jaune à l'extérieur et marron à l'intérieur).

La question que je me pose est la suivante : pourquoi diable toutes ces métaphores font-elle référence à des choses comestibles ?

Hypothèse 1 : Bounty a été le premier terme inventé, les autres ont conservé le même champ lexical.

Hypothèse 2 : Les fruits d'une part et les aliments manufacturés d'autre part présentent le double avantage d'avoir des contrastes de couleurs forts et d'être des référents familiers, stables et quasi-universels....

Hypothèse 3 : Le vocabulaire de l'alimentation permet des foultitudes de blagues d'un goût douteux dont le génie de la langue aurait tort de se priver...

Évidemment, elles sont loin d'être mutuellement exclusives...


Et les pastèques de Claude Allègre, me direz-vous ? Il reprend simplement l'expression américaine qui décrit les écologistes radicaux comme des watermelons : à l'extérieur, ce sont des Verts, mais à l'intérieur, ce sont des Rouges !

Mise à jour :  On me signale que dès la IIIe République, les radicaux étaient surnommés les radis, pour des raisons d'euphonie évidentes, mais surtout parce qu'ils étaient

 rouges à l'extérieur, blancs à l'intérieur et toujours près de l'assiette au beurre.

La politique a donc largement précédé les problématiques raciales dans la métaphore...

Pour aller plus loin :

- Les liens saupoudrés dans cet article.

- Une liste de termes extraite du Oxford Dictionary of American Political Slang (Oxford University Press, 2004).

- Un article sur le blog Racialicious : Bananas, Oreos and Coconuts: Would You Identify as White on the Inside?


Partager cet article

Repost 0

commentaires

chiara 31/05/2009 20:52

pour les écologistes, je connaissais aussi la tomate, je ne sais plus d'où ça vient : ils sont verts au départ mais ils finissent toujours par devenir rouges...

Cyril 27/05/2009 23:15

Très intéressant, comme recherche idiomatique. La blague idiote de la pastèque, je connaissais (comme quoi Allègre ne dit désormais plus que des idioties... mais sévit toujours dans son bel institut ), mais pas tout le reste... Je ne me savais pas des similitudes avec un oeuf...Par contre, le "la question que je me pause" , on va la mettre sur le compte d'un billet écrit très tard... 

Abie 28/05/2009 10:46


Oups... C'est corrigé !


Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao