Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 00:08
Je ne sais pas s'il en est de même pour vous, mais voilà déjà un bon nombre d'années que je passe mon temps à tiquer en lisant les nouvelles et en suivant les journaux parlés, et pas seulement à causes des réclames. (Oui, j'ai eu mon père au téléphone dernièrement, pourquoi ?).

D'abord à cause des fautes de français, et je ne parle pas du lapsus ou du mot un peu avalé par nécessité d'aller vite. Je parle plutôt de contre-sens déprimants révélateurs d'une inculture crasse (quelques exemples). Je pense aussi à des tentatives désespérées pour écrire ou parler de façon soutenue, et qui aboutissent à des catastrophes sémantiques et grammaticales (encore des exemples blogués ici, il y en a tant... ).

Vous voulez des exemples plus frais? En voici.


Je commence par de l'anodin, pour ne pas m'énerver tout de suite.
J'ai regardé le journal télé vespéral de France 2 diffusé mercredi 29, pour la première fois depuis deux ou trois siècles parce qu'on m'a dit que j'y verrai ma tata. Je l'ai bien vue, mais j'ai aussi dû entrendre le présentateur parler de pays « frappés par le sceau du drame », qui est un horrible mélange d'os zé de chairs meurtries, c'est-à-dire plus précisément un gloubiboulga de trois expression distinctes :

Un pays peut être frappé par un drame, et malheureusement par plusieurs, sans que ça pose un problème de français.
Quand une chose est marquée du sceau de l'infamie, du génie etc, c'est qu'elle en porte la marque de façon indélébile
On dit aussi d'une chose logique et intelligente qu'elle est frappée au coin du bon sens, une vieille expression qui remonte au temps où battre monnaie était avant tout une affaire de métaux, et pas d'assignats.
Mais prendre un sceau (c'est lourd et contondant ces trucs-là) et frapper un pays avec, non, vraiment, c'est méchant.


Mais mon objet n'est pas d'accabler un speaker qui a peut-être tout bêtement eu la langue qui a fourché (il est plus probable que l'erreur soit dans le prompteur, mais je préfère donner au rédacteur des titres le bénéfice du doute).
Je vais plutôt accabler son confrère de la presse écrite qui avait la lourde tâche journalistique de compiler les dépêches AFP sur la mort de Jörg Haider pour le Nouvel Obs, et qui a réussi à se ramasser la gueule en beauté. Comment donc ?, me demanderez vous, incrédules.
En confondant le nom d'un homme politique et celui de son parti :

Vlaams Belang, chef de file du parti flamand d'extrême droite : a salué Jörg Haider comme "un modèle" pour sa famille politique nationaliste.

Ce qui revient à écrire : M. Front National a dit lors de sa conférence de presse... 
En effet, Vlaams belang (Intérêt flamand) est un parti politique belge, actuellement dirigé par Bruno Valkeniers, dont on peut supposer qu'il est l'auteur de la phrase citée dans l'article.
Ce n'est pas par le Nouvel Obs qu'on pourra en être sûr, cependant : l'erreur, signalée depuis trois semaines dans les commentaires, n'a toujours pas été corrigée.


Angry yet? Vous n'avez encore rien lu.
Libération a dernièrement laissé passé une dépêche AFP sur les progrès du dépistage de la trisomie 21 qui comparait le nouveau test à l'amniocentèse et qui expliquait sans ciller que cette dernière technique a 50% de risque d'entraîner une fausse couche spontanée. 50%. Cinquante putain de pourcents, si vous voulez bien excuser mon vocabulaire.
Vous imaginez le médecin qui utilise de façon routinière un test qui provoque la fin de la moitié des grossesses testées ? Le chiffre correct est plus petit de deux ordres de grandeur : le risque est de 0,5 %, ce qui est déjà beaucoup, et qui explique son utilisation restreinte aux grossesses à risque (mère de plus de 38 ans, tests sériques inquiétants, etc.) et l'intérêt pour un test sanguin efficace.

Eh bien à Libé, personne n'a cillé avant la mise en ligne, ce qui lui a valu de se faire incendier dans les commentaires et de corriger en vitesse. Comme dit l'un des lecteurs, sévère mais juste :
Chiffres au lance-pierre sans aucune vérif, article AFP, article non corrigé, photo Flickr... Il y a t-il un journaliste chez Libé où est-ce l'égo journalistique qui vous étrangle? (orthographe rectifiée)

Notez bien, la Libre Belgique non plus n'a pas relevé,  ça a été repris texto par tout le monde sur l'interweb...

Si vous voulez quelque chose de décent sur la question, lisez donc cet article du Nouvel Obs, écrit cette fois-ci par une vraie journaliste, avec une culture scientifique et un cerveau en état de marche. Ça console un peu...



La morale de l'histoire ? Hé bien, rien que de très banal, et de déjà dit au sujet d'une autre bourde, biologique celle-là : quand l'AFP merdoie, c'est toute la presse francophone qui prend l'eau et se ridiculise aux yeux du monde entier...
L'AFP devrait au moins émettre des errata, ne serait-ce que par  conscience professionnelle, et les journaux devraient s'assurer que *tout* ce qui est publié, ne serait-ce qu'électroniquement, est relu par au moins une paire d'yeux, connectée à un cerveau si possible vaguement humain, quoiqu'au point où on en est, un pigeon serait déjà une amélioration...

Partager cet article

Repost 0
Published by Abie - dans Diatribes
commenter cet article

commentaires

Sandra 03/11/2008 14:25

Pour apporter de l'eau à ton moulin, trouvé dans l'article nouvelobs.com mis en lien dans ton billet du 28 octobre sur le don de sang : "l'interdiction de principe du don de sang aux homosexuels". Donc, jusque là d'après eux, on n'avait pas le droit de donner du sang aux homosexuels. C'est c'la, oui.

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao