Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 00:00
Dans la grande guerre du goût entre gourmets et gourmands, dégusteurs et dévoreurs, qualité et quantité, j'ai longtemps appartenu à la deuxième armée, et je suivais de bon appétit son étendard où l'on pouvais lire en lettres d'un beau jaune beurre : Le Gras, c'est la Vie.
Mais les atavismes familiaux ne sont pas (toujours) des fatalités et après tout, la gastronomie est l'acquired taste par excellence, sans quoi tout le monde se nourrirait de biberons de lait sucré.

Je me suis donc mise à apprécier réellement les choses subtiles, mais j'ai encore tendance à me tenir du côté de la fourchette plutôt que de la lèche-frite, et je laisse usuellement les discours et les démonstrations culinaires à ceux de mes amis qui en font leur passion,  voire leur métier.

Mais pour une fois, je vais vous donner une recette. Ne vous imaginez pas une seule seconde qu'elle est de moi : je l'ai trouvée dans une plaquette de chocolat Menier (Évitez les contrefaçons !), mais le rapport bonnitude sur complication est  tellement favorable que j'ai décidé de la mettre ici, en réponse à ceux qui me l'ont demandée...
Voici donc :

la Chococrème à la menthe

Et quand je dit crème, on est en fait à la limite le la ganache.

Il vous faut :
- 200g de bon chocolat dessert, pas trop amer
- 40 cl de crème liquide (deux briquettes, dont une mise au frais à l'avance)
- deux brins de menthe
- un sachet de sucre vanillé (ou simplement un peu de sucre)
- trois neurones en état de marche, pas plus

1) vous portez 20 cl (une briquette) de crème à ébullition dans une casserole avec les feuilles de menthe
2) Vous la retirez du feu dès qu'elle bout, et vous laissez infuser 5 minutes.
3) Retirez les feuilles de menthe, et cassez dans la crème encore chaude la plaquette de chocolat.
4) Pendant que le chocolat fond, prenez la briquette restante, fraîche, et montez une Chantilly avec le sucre*.
5) Incorporez ensuite la Chantilly au mélange crème-chocolat que vous avez homogénéisé en une ganache bien lisse.
6) Versez dans un moule à manqué (à démouler à l'eau chaude) d'après M. Menier, ou dans des petits raviers (pour ne pas tout manger d'un coup) d'après moi.
7) Et hop , au frigo pour au moins 3 heures, et c'est bon !
Je veux dire : vraiment bon...

* Pour les incultes comme moi, dont c'était la première Chantilly maison, ça veut dire battre la crème au batteur à oeufs, jusqu'à ce qu'elle soit épaissie au maximum. Le sucre s'ajoute vers la fin. S'il fait chaud, ou que vous la montez à la main, prenez un récipient froid : ça réduit le risque de baratter du beurre...

La recette est plus légère que certaines mousses très fortes en chocolat, peut s'adapter à d'autres parfums (mmm j'ai de la coriandre dans mon frigo....), et présente en outre l'avantage de convenir aux personnes qui supportent mal les oeufs.
Dites-moi si vous en faites et si le résultat vous plaît...

Partager cet article

Repost 0
Published by Abie - dans Enthousiasmes
commenter cet article

commentaires

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao