Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 00:00
Comme vous devez le savoir depuis le temps, des fois, je me pose des questions à la con. Celle du jour (en fait, du mois dernier, l'article traînait dans un fond de tiroir numérique) est la suivante :
Les organisations scoutes liées à une religion donnée exigent-elles que leurs membres soient membres de cette religion?
Petit regard sur les pages ouèbes correspondantes...

Edit : Il y a eu un début de polémique dans les commentaires, les updates en vert en sont issues.

Pour les Scouts musulmans et les Eclaireurs israélites, je n'ai pas trouvé de déclaration d'intention sur la question. Quant au cas des Eclaireurs de France, la question ne se pose pas, vu qu'ils sont laïques (on peut  se reporter à leur Règle d'or)

Je me retrouve donc limitée aux organisations chrétiennes.
Ah non, je mens : je découvre grâce à l'article Scoutisme de Wikipedia les Eclaireurs Neutres de France, qui sont aussi laïcs, mais qui ont scissionné au motif que  :
Quels que soient les motifs qui ont fait venir à nous les filles et les garçons dont nous nous occupons, nous considérons que l'adhésion de chacun à un idéal spirituel ou religieux est indispensable .


Pour les Scouts de France (Catholiques) :
Indépendants de tout parti politique, les Scouts et Guides de France sont ouverts à tous, sans distinction d’origine, de culture ni de croyance.

Pour les Eclaireurs Unionistes (Protestants) : 
Les EEUdF ne sont pas un mouvement d’église et sont donc véritablement ouvert à tous.

Les Scouts d'Europe rigolent beaucoup beaucoup moins avec la question de l'appartenance religieuse : le baptême est obligatoire pour prononcer la promesse, et seules certaines confessions sont acceptées (catholique, orthodoxe, et certaines églises évangéliques). Soit.
Il est à noter que certaines meutes de louveteaux acceptent les non baptisés, mais je n'ai pas réussi à savoir si la catéchèse était obligatoire.
Au vu du peu que je connaissais des scouts d'Europe, le contraire m'aurais étonnée. Mais j'en ai profité pour jeter un coup d'oeil à leur site, et il y a tout de même des trucs marrants. Par exemple :

A l'âge de l'éducation, qui est celui de l'enfance et de l'adolescence, on ne peut, certes, mettre en contact habituel, sans nécessité, des jeunes de confessions différentes au risque de les mettre sur la voie du relativisme et du scepticisme. Aucun mélange intempestif ne doit donc se produire sous prétexte d’unité: il est indispensable, à cet âge, que chacun demeure, pleinement et totalement, dans la fidélité à son Église, rendant ainsi un témoignage véritable et sincère de la foi dont il est justement fier.

Ce que, dans ma grande mesquinerie, je traduis par :il faut attendre qu'ils soient suffisemment endoctrinés pour que la variété des religions ne les fassent pas trop réfléchir...
Et pour la dernière sonne d'une façon délicieusement surannée :

Au niveau des chefs, un tel dialogue est non seulement bienfaisant mais indispensable: face aux divers matérialismes ambiants qu'ils soient d'origine marxiste ou autre, au développement des sectes, à l'indifférence religieuse, ceux-ci ont le devoir de travailler activement à construire le réseau humain qui témoignera dans le monde de l'universalité de l'Eglise du Christ.

Tiens, un autre point qui me trouble ; on trouve sur la page de la fédération européenne le texte de la Promesse du scout d'Europe en fonction du pays.
Pour la Belgique on lit :
Je m'engage à servir de mon mieux Dieu, l'Eglise, le roi, ma patrie et l'Europe,

Alors que la version espagnole se contente de :

Prometo servir a Dios, a la Iglesia, a mi patria y a Europa,

Mais dîtes-moi, pourquoi mentionne-t-on le roi dans la promesse belge, mais pas dans la version espagnole? Les dynasties saxonnes auraient-elles plus de droit divin que celles des Bourbons? Encore un mystère insoluble...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

elsa 22/05/2006 18:44

Le but du scoutisme : aider chaque jeune à devenir un     homme ou une femme libre et responsable
Le but du scoutisme est d’aider chaque jeune à réussir sa vie et à être capable de jouer un rôle utile dans le monde qui l’entoure.
La vie scoute n’a de sens que si elle débouche sur le service des autres. C’est en ce sens qu’on a pu définir le scoutisme comme « le civisme à l’école des bois ». « Toujours prêt » : c’est la devise de tous les scouts du monde. Elle exprime bien cette volonté de servir.

Le développement harmonieux de la personnalité : cinq objectifs indissociables

La santé et le développement physique

Même au 21e siècle, il faut toujours apprendre à un enfant à se laver, à être propre, à s’approprier les règles d’hygiène. Si le sport s’est considérablement développé dans notre société, nombreux sont les enfants et les adolescents qui manquent de tonus, d’énergie, d’endurance, de souplesse. La vie au grand air permet de retrouver un équilibre de vie en harmonie avec la nature. Respecter son corps, c’est aussi le maîtriser, en apprenant aux jeunes à lutter non seulement contre l’usage du tabac, de l’alcool, mais aussi contre la banalisation de la toxicomanie ou celle des expériences sexuelles précoces.

La formation du caractère

Par les exigences de la vie communautaire, à l’école de la nature, le scoutisme développe les qualités nécessaires à la construction d’une personnalité solide : le courage, la volonté, la persévérance, le dépassement de soi. Il conduit chaque enfant à prendre progressivement confiance en lui. Il enseigne aussi la joie de vivre et invite chacun à une bonne humeur contagieuse. Il cherche aussi à apprendre à des jeunes surinformés à faire preuve de discernement, à développer le jugement et le sens critique. C’est là un des objectifs essentiels de la pédagogie des conseils.

Le sens du concret

À côté de la formation scolaire, intellectuelle et théorique, le scoutisme insiste sur le développement de la créativité, l’habileté manuelle, l’esprit pratique, le travail de ses mains. Loin du virtuel, le scout crée et construit.

Le don de soi

Le scoutisme est une école de service et de don de soi. Il vise à développer, à amplifier, à traduire en actes les capacités de générosité des jeunes. Il fait progressivement découvrir que le véritable bonheur, c’est le don de soi et le service.

Le sens de Dieu

Le scoutisme veut aider chaque jeune à savoir où il va, à trouver le sens de sa vie ; il veut être une occasion pour chacun de découvrir la présence de Dieu dans sa vie, en lui et dans les autres, de mieux le connaître, d’éclairer sa vie à la lumière des valeurs de l’Évangile.

Abie 23/05/2006 10:10

Quel est le sens de ce copié-coller? Un lien n'aurait-il pas suuffi?

elsa 22/05/2006 18:37

Bonjour, je suis tout à fait d'accord avec ce que dit CAMELEONOR.
je fais moi aussi partie des scouts d'europe et je suis CP (chef de patrouille) avec 5 jeunes filles à ma charge.
C'est une aventure passionnante et une école de la vie pour tous. je ne changerai en rien mon parcours et ça m'a bcp appris dans ma relation avec les autres et dans mon quotidien. Le scoutisme nous apprend le service envers les autres et la spiritualité est quelque chose de personnel et que chacun suit selon son cheminement... Et puis les gens en entrant aux europes savent à quoi ils s'attendent, il y a bien des scouts musulmans et israélites, pkoi pas la religion catholique?
de plus je pense connaitre personnelement Hélène et le l'approuve complètement! le scoutisme est quelque chose d'exeptionnel qui m'a beaucoup apporté. Maintenant c'est mon role de transmettre les valeurs du scoutisme à mes guides et croyez moi je ne les assome pas du tout avec la religion!car il est une chose qu'il ne faut pas oublier: la religion catholique est une des seules religions à laisser libre ses croyants dans leur choix et leur parcours dans la foi.
Enfin, la religion catholique et les valeurs du scoutisme mises en place par baden powell et le père sevin sont d'actualité et encore plus aujourd'hui qu'il y a 100 ans! grace à ces repères,(tant de jeunes manquent de repères et c'est ça la tristesse du monde), il est plus facile de vivre avec dicernement dans les sociétés actuelles!
je ne quitterai jamais les scouts et je suis extrèmement fiere de faire partie de cette grande famille qui n'attends que d'accueillir de nouveaux membres! alors vive les Europes!
FSS
elsa

Abie 23/05/2006 10:04

 Je ne cherchais pas à faire un réquisitoire contre le scoutiqme confessionnel! J'ai juste essayé de voir comment cet aspect des choses était géré par les différents types de scoouts...

cameleon or 26/04/2006 15:10

Je suis tomber au hazard de votre discussion et je compatit a u malheur d'Hélène....
Je suis chef scout d'europe et je constate qu'effectivement notre association et un peu pris en grippe.
Tout d'abord, il est vrai qu'il s'agit d'une association qui à subie le comportement inadmissible de certatain de leur propre membre !
des allumés
des fachos
des pseudo militaire...etc
Aujourd'hui encore il existe parmis nous de petits "cons" qu passent leur crise d'ado en prnant pour modèle des archétypes typé "droite politique"
Faut il pour autant condamner l'association ?
Moi je ne crois pas et si un seul d'entre vous arrive a me convaincre du contraire alors je quitte l'AGSE ! ( association des Guides et Scouts Europes)
Voila pourquoi
Nous avons fait des erreures et nos adhérents sont quand même généralement issus du même millieu ( je constate que les choses change ne serait ce que dans les jeunes dont j'ai la charge )
MAIS
Des meusures ont été prises et sont entré en vigueur afin de denoncer et condamner tout abus !
les formations donnés a l'encadrement sont plus cadrés a ce niveau là ! ( j'en ai fait les frais !!)
Une ouverture plus grande aux autres mouvements est d'actualités : pour nos grands rassemblements ( Vezelay pour les routiers par exemples ) viennent sont representés tous les mouvements scout des Francve et de Navarre !
En ce qui concerne la religion :
Le fondateur du scoutisme Baden Powel a dit je ne conçois pas de scoutisme sans religion ! L'AGSE a choisie la religion catholique pour continuer dans l'esprit du fondateur du scoutisme en France ( merci les Scouts de France et Fraternelle Salut Scout !) j'ai nommetr un prêtre de L'église catholique et romaine le Père Jacque Sevin !
La religion fait donc effectivement partie de la pédaogie de l'AGSE
pouquoi   ?  parceque tout simplement la religion est un facteur d'unité et de cohésion elle permet aux membre d'un groupe de vivre ensemble avec des bases communes et une même reference au code de vie collectif ( de même qu'il existe un code de la route pour tous les utilisateurs il existe chez les scouts une loie, morale pratique et religieuse qui permet de fixer un cadre d'action et des sécurités pour chacun ) si le code et transgressé on peut mettre sa propre sécurité sa propre vie etr la la "vie" des autres en dangé ! voila pourquoi, il existe un ensemble de règles qui sont là pour nous protéger chacun !
libre a qui veut d'y adherer ou de ne pas y adherer !
Il n'y pas de mal a se mettre en danger dans nos fondements !
voila purquoi l'AGSE se joint au comité de reflexion qui unie tous les mouvemenets éducatif association
 
Voila voila
Fraternel Salut scout       CAMELEONOR

Sarah 09/04/2006 12:33

D'autre part, Fabie, je te signale l'existence du site de l'AAEE , avec ce texte Spiritualité et laïcité des Éclaireurs de France qui reprend des documents intéressants.

Abie 10/04/2006 08:52

Merci, je linke, je linke...

Sarah 09/04/2006 12:29

Des leçons d'ouverture de la part d'une scoute (cheftaine, svp) d'Europe...ton blog devient politique, ma chère Fabie !Les scouts d'Europe que j'ai rencontrés, il y a :- les petits garçons qui jouent à la guéguerre et qui rêvent d'être grands (short en novembre pour faire comme les grands, alors qu'ils ont le droit au pantalons longs)- les allumés qui sont chefs et qui ne peuvent pas parler de certaines choses devant leur second de pat'- les gravos qui pensent qu'on est des lopettes de dormir par terre (ou des tapettes, je ne sais plus) et c'est vraiment être minable de ne pas construire des tentes surélevées à chaque fois qu'on campe- ceux qui sont maintenant militaires et qui se souviennent qu'aux Scouts on rigolait bien.Je ne dois pas en avoir rencontré assez, mais bon, je ne suis pas pressée.Alors, Hélène, c'est normal d'avoir des bons souvenirs d'une activité de jeunesse, avais-tu un uniforme ? Un drapeau à garder ? Des tentes surélevées ?

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao