Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 16:04
Je viens de tomber sur une brève de l'AFP, reprise par le portail Yahoo, qui annonce que le film Bienvenue chez les Ch'tis vient de dépasser le record historique de La Grande Vadrouille en nombre d'entrées, récupérant donc le titre de plus gros succès en France pour un film français, le record toutes catégories étant détenu par Titanic.

Je n'ai pas vu le film et je n'ai sincèrement aucune intention d'aller le voir (l'argument du mais-z'enfin- tout-le-monde-l'a-vu me touche assez peu). Je me fiche du tiers comme du quart des records de box office, mais ce genre de présentations chiffrées me chiffonnent toujours un peu. Pourquoi ? Parce qu'en règle générale, parler uniquement en valeur absolue est au mieux incomplet, au pire carrément trompeur.

Que je sache, La Grande Vadrouille a eu son succès en 1966, dans une France qui faisait bien moins
que 62 millions d'habitants. Donc il faudrait comparer le nombre de billets vendus pour 100 habitants, de cette façon :

Film Année Population Nombre d'entrées Pourcentage
La Grande Vadrouille 1966 48 953 792 17 270 676 35,3 %
Bienvenue chez les Ch'tis 2008 61 875 822 17 405 832 28,1 %

Un petit calcul nous montre donc que, malgré son retentissant succès, le film de Dany Boon n'a va encore battu l'invraisemblable tour de force de 1966, qu'on peut résumer un peu caricaturalement en disant que plus d'un tiers de la population avait acheté un billet...
En tenant compte de la croissance de la population, il aura effectivement dépassé La Grande Vadrouille s'il parvient à atteindre les 21 829 790 entrées, soit 5 millions et demi de plus qu'actuellement.

Pour ma part,
à la première occasion, je vais plutôt aller voir Le cahier au cinéma du Panthéon.


Sources : Dépêche AFP pour les nombres d'entrées, Wikipédia pour les données démographiques.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laurent 24/04/2008 15:48

L'article, n'en déplaise à son auteur, nuit inutilement à l'image et surtout à la validité du record des Chtis. C'est donc une approche biaisée particulierement désagréable pour qui est neutre dans l'affaire. A l'encontre des propos de l'article, je considere qu'il était bien plus facile de faire 17.5M d'entrées du temps de La Grande Vadrouille que du temps des Chtis, et les chiffres soutiennent cette affirmation. Donc au lieu de rabaisser la performance de ce film, il eut fallu, si on avait une once de bon sens, la mettre en valeur. Le record des chtis est incomparablement supérieur a celui de la Grande Vadrouille tout simplement car les Chtis laissent ses rivaux de la meme époque a des années lumieres la ou La Grande Vadrouille n'avait que des marges finalement bien moins comfortables sur ses suivants. Ceci un fait avéré, tres flatteur pour le film de Dany Boon, et pourtant ce n'est pas ce que ce mauvais article met en avant.

Laurent 22/04/2008 09:30

Effectivement, encore un autre parametre qui prouve que le contexte était tres différent et donc la comparaison des populations fondamentalement stupide. Quand on regarde de près les performances des autres films de l'époque de 1966 on s'apercoit, comme par hasard, que la performance de la Grande Vadrouille n'est pas vraiment isolé, d'autres films en bonne quantité culminant autour des 15 millions. Un gros moins pour cet article, donc.

Abie 22/04/2008 18:38


Manifestement, mon article a sans le vouloir déclenché une flamewar.
Ce qui est étrange c'est que je suis assez d'accord avec certains arguments de Laurent, bien qu'il m'insulte copieusement (un cas sèvère de syndrome SIWOTI,
j'imagine).

Reprenons : j'ai choisi cet exemple pour rappeller qu'il est incomplet de se focalisersur les valeurs absolues : les valeurs relatives sont souvent bien plus parlantes. Cette note rapide n'a jamais
prétendu expliquer toute l'histoire du cinéma français en un pourcentage, loin de là.

Là dessus, on me fait remarquer que la France d'il y a 40 ans n'est pas celle d'aujourd'hui. C'est vrai.
Que la télé a changé beaucoup de choses. En effet.
Qu'internet, les DVD et le téléchargement sont sûrement pour quelque chose dans la diminution dela fréquentation des cinémas. Tout à fait d'accord.
Et que les films des années 1960 faisaient, de façon générale, plus d'entrées qu'aujourd'hui. Ok, merci pour les détails et les liens. (Il serait d'ailleurs intéressant de prendre en compte le
nombre de films sortis chaque année)

Tout cela est bel et bon. Mais si jamais je voulais faire une étude détaillée de tous ces facteurs, j'aurais aussi à utiliser des pourcentages, non?

J'imagine que les attaques ad hominem (ou plutôt ad feminam en l'occurence) étaient motivées par l'impression que je disais du mal du film, ce qui n'était pas du tout mon objectif. Si quelque chose
dans cette dépêche m'a irrité, c'est sans doute le fait que les sites de "news" aient repris le communiqué de la boîte de prod' sans le mettre le moins du monde en perspective.

Sur ce, je m'en vais être "con", "stupide" et "insultante envers ceux qui ont un cerveau" ailleurs.


tizote 22/04/2008 01:49

n oubliez vous pas que le telechargement et internet "y en avo po"  pas en 1966 donc je pense qu il a pulverisé le recordamha

Laurent 21/04/2008 08:53

Non Cubilier tu n'as justement rien compris, que la population soit plus faible ne veut pas necessairement dire moins d'entrée.Je sais que ça te dépasse mais pense un peu, et SI les gens de 1966 allaient 2 fois plus au cinéma que maintenant par exemple? Qui serait avantagé au final?Il faut commencer à réaliser qu'il y a plein de parametres et que prendre simplement en compte la population c'est faire preuve d'une reflexion d'huitre savante.

cubilier 19/04/2008 18:20

Il faut comparere ce qui est comparable ! et il est logique de voir le nombre d'habitants qu'il y' avait a la sortie du film le grande vadrouille et le nombre en 2008 qui est beaucoup plus important pour la sortie du fim bienvenue chez les ch'tis. En pourcentage du nombre d'hatitants cela est different et montre que ce n'est pas le nombre d'entrée qui prevaut.

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao