Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 19:16
Je suis tombée, un peu par hasard (en partant de cet article amusant, et en passant par cette liste intéressante) sur le texte d'une conférence de Philip K. Dick intitulé Comment construire un univers qui ne s'écroule pas deux jours après.
On y apprend entre autre que Dick apprécie peut d'être pris pour un bout de gréement par un nain avec des oreilles noires, mais aussi d'autres choses, plus pertinentes, par exemple que nous ne sommes pas en Judée, en l'an 50 après J.-C. Si, si.

Je vous en donne ici quelques extraits :

Science fiction writers, I am sorry to say, really do not know anything. We can't talk about science, because our knowledge of it is limited and unofficial, and usually our fiction is dreadful.

En réalité, les auteurs de science-fiction
cela me peine de le dire  ne savent rien. Nous ne pouvons pas parler de science, nos connaissances scientifiques sont limitées et officieuses, et en général notre fiction est très mauvaise.

I can't claim to be an authority on anything, but I can honestly say that certain matters absolutely fascinate me, and that I write about them all the time.

Je ne peux pas prétendre être une autorité sur quoi que ce soit, mais je peux dire honnêtement que certains sujets me fascinent complètement, et que j'écris  dessus tout le temps.


But the problem [of the definition of reality] is a real one, not a mere intellectual game. Because today we live in a society in which spurious realities are manufactured by the media, by governments, by big corporations, by religious groups, political groups—and the electronic hardware exists by which to deliver these pseudo-worlds right into the heads of the reader, the viewer, the listener.

Mais le problème de la définition de la réalité est un vrai problème, pas un simple jeu intellectuel. Car aujourd'hui nous vivons dans une société où des réalités fabriquées par les médias, les gouvernements, les grandes entreprises, les groupes religieux et politique - et il existe le matériel électronique pour diffuser les pseudo-mondes directement dans la tête du lecteur du spectateur, ou de l'auditeur.


The pre-Socratic Greek philosopher Parmenides taught that the only things that are real are things which never change... and the pre-Socratic Greek philosopher Heraclitus taught that everything changes. If you superimpose their two views, you get this result: Nothing is real. There is a fascinating next step to this line of thinking: Parmenides could never have existed because he grew old and died and disappeared, so, according to his own philosophy, he did not exist.

Le philosophe grec présocratique Parménide professait que les seules choses réelles étaient celles qui ne changent jamais.... et
le philosophe grec présocratique Héraclite professait que tout change. Si vous superposez leurs deux points de vue, vous obtenez ce résultat : rien n'est réel. Le stade suivant dans ce raisonnement fascinant est  que  Parménide ne pouvait pas exister puisqu'il est devenu vieux, qu'il est mort et qu'il a disparu, donc, selon a propre philophie, il n'existait pas.

I offer this merely to show that as soon as you begin to ask what is ultimately real, you right away begin talk nonsense.

Je vous présente ceci simplement pour monter qu'aussitôt que vous commencez à demander ce qui est réel en fin de compte, vous vous mettez à dire des absurdités.

It is an eerie experience to write something into a novel, believing it is pure fiction, and to learn later on—perhaps years later—that it is true.

C'est une expérience étrange d'écrire quelquechose dans un roman en croyant que c'est de la pure fiction, et d'apprendre plus tard
parfois des années plus tard que c'est vrai.

En pratique, il donne des exemples beaucoup trop vagues ou coïncidentiels pour être intéressants. Je pensais plus pour ma part, aux exemples frappants d'auteurs d'anticipation "visionnaires", mais cela n'a rien de troublant : sur les centaines d'hypothèses formulées sur le future proche de l'humanité, on ne s'ébaubit que de celles qui se sont, d'une façon ou d'une autre, réalisées...

Partager cet article

Repost 0
Published by Abie - dans Guillemets
commenter cet article

commentaires

sieglind la dragonne 20/03/2008 07:43

Comme pour les centuries de Michel de Nostre Dame... on ne garde que ce qu'on a cru décrypter et s'est réalisé... normal chez l'humain. Bonne journée (merci de la traduction)

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao