Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2006 3 11 /01 /janvier /2006 00:20
C'est, paraît-il, lorsqu'on parle du loup qu'on en voit la queue. Pour les loups, je ne sais pas - bien que je vive avec une truc poilu qui boulotte régulièrement 600 grammes de barbaque presque crue en un seul repas - mais pour les mèmes, pas de doute possible.
Je venais tout juste de finir de démêler les fils du quizz psycho-killer, qu'on me demande de broder ma part de Toile, sur un autre questionnaire alternatif (et les courants alternatifs se doivent d'être branchés, c'est bien connus).

Je dois cette injonction à l'amicale attention de Nacara, qui ne m'a apparemment pas encore rayée de son carnet d'adresse après que j'ai soumis son charmant bambin de frère au supplice euphémiquement intitulé "lui faire la conversation". Ce qui me connaissent frémiront, les autres se contenteront d'extrapoler à partir du contenu de ce blog.
À moins que ce ne soit une vengeance.

Or donc, me voici face à la tâche sisyphéenne de répondre au questionnaire déjà célèbre sous le nom des Sept Trucs qui, comme son nom l'indique, demande sept fois sept réponses.

Sept choses que vous voulez faire avant de mourir

Je me défilerais bien en citant le poète :

Quand j's'rais grande j'veux être heureuse,
Savoir dessiner un peu,
Savoir m'servir d'une perceuse,
Savoir allumer un feu,
Jouer peut-être du violoncelle,
Avoir une belle écriture...

Mais ça ne fais que six, et puis après, Naque va vraiment me rayer de son carnet d'adresses.

Je remarque toutefois avec satisfaction que, contre toute attente, je sais allumer un feu.
Non, pas de forêt! Bizarrement, ma poliotise tend à s'effacer en milieu sauvage (ou du moins tendait, voilà  longtemps que je n'ai pu la mettre à l'épreuve). Au bout de trois semaines à cuisiner exclusivement sur feu de bois, les gens nous appelaient Mowgli.
Pour les autres items, par contre, y'a  encore méchamment du boulot.

Alors voyons. Avant de mourir, je voudrais :
- vivre,
- lire tous les livres, (ne vous inquiétez donc pas pour la chair...),
- savoir jouer d'un instrument de musique, de préférence à vent, ou à cordes frottées. J'inclus, bien entendu, la voix dans la première catégorie. La difficulté vient du fait qu'il est compliqué d'arriver à la caser "savoir" sans passer par "apprendre". La vie est injuste.
- trouver ma voie (on ne rit pas au fond)
- ouvrir une librairie-salon de thé-bar.
- voyager un peu partout, avec des notions raisonnables de la langue locale. C'est vrai quoi, il n'y a pas que les paysages dans la vie! (Il y a aussi la gastronomie locale)

Décidément, l'inspiration m'abandonne déjà.
Je m'en vais donc voir chez d'autres plus compétents que moi :

Je voudrais pas crever
Avant d'avoir connu
Les chiens noirs du Mexique
Qui dorment sans rêver
Les singes à cul nu
Dévoreurs de tropiques
Les araignées d'argent
Au nid truffé de bulles
Je voudrais pas crever
Sans savoir si la lune
Sous son faux air de thune
A un coté pointu
Si le soleil est froid
Si les quatre saisons
Ne sont vraiment que quatre
...
Boris Vian Je voudrais pas crever

- Alors pour conclure, on va dire : venir à bout de ma lâcheté.

Sept choses que vous faites bien

- froid. Vous n'imaginez pas la quantité de gens à qui je fais froid. Le monde est rempli de chochottes frileuses, susceptible d'attrapper un rhume à la seule vue de mon nombril.
- gaver les gens. Au sens propre comme au figuré, bien sûr. Je soupçonne les lois de Mendel.
- rire. Bon d'accord, je ne le fais peut-être pas bien, mais au moins je le fais fort. Beaucoup. Souvent. Ça compense?
- dormir. Quinze heures d'affilée? Pas de problème. Et me recoucher trois heures après.
- les massages, d'après la moitié de la population mondiale
- l'imbécile quand je me sens bien, la morte quand je me sens trop minable pour voir qui que ce soit, la fête souvent, le bordel toujours.
- des vagues avec mon ventre, et autres prouesses interpellantes.

Sept choses que vous ne pouvez/savez pas faire

Extrait de la réponse de Nacara :
Arriver à l'heure (j'ai toujours douze minutes de retard, pas plus, pas moins), mentir (ça se voit tout de suite), parler russe (et pourtant j'y aurais passé du temps), cuisiner autre chose que le minimum vital (mais c'est en projet d'amélioration), [...] me coucher à une heure raisonnable (ce qui expliquerait ma fatigue)

À cette lecture, je ne vois qu'une alternative : ou elle a utilisé mes réponses à l'avance rien que pour m'embêter, ou, dans l'hypothèse délirante où tout le monde ne serait pas contre moi, nous sommes soeurs cosmiques, ce qui est fort bien mais qui ne remplit pas le questionnaire.
Je m'y mets donc.
Parmi les choses que je ne sais pas faire, il y a :

- bouger mes oreilles
- pisser debout (mais il paraît que c'est possible)
- me contrôler en présence de nourriture tout court si j'ai faim, de nourriture appétissante sinon.
- m'acheter une paire de chaussures. Ça se termine par un choix au pif entre les options les moins ridicules d'un magasin à prix raisonnables, payé sans regarder, sinon je n'en achèterais jamais. Si la mode est une aberration, la mode pédestre est une abomination à la face du bon sens et du bon goût réunis.
- me tenir correctement au pestacle. Je ris, je pleure, c'est tout juste si je ne crie pas "Guignol! Derrière toi!"
- les massages, d'après l'autre moitié de la population mondiale.
- construire un heptagone à la règle et au compas. Mais je ne suis pas la seule.

Sept choses qui vous attirent dans le sexe opposé

Wah. C'teu question.
Par principe, je m'associe à la protestation de Nacara sur le fait que l'énoncé est restrictif, mais bon, c'est aussi le principe de l'exercice.
Et pour tout dire, ce n'est pas évident du tout, vu que le seul critère de choix que je suis consciente d'appliquer dans la vie, c'est la présence de chocolat, et cela concerne plus les étalages de patisserie que les vendeurs de ladite patisserie.

Le problème, c'est la difficulté de faire des statistiques significatives sur un échantillon 1/ restreint 2/ assez méchamment dépareillé. J'irais jusqu'à "diamétralement opposé" s'il était possible de trouver plusieurs diamètres sur un cercle.
Et on va me dire que la réponse "je suis attirée uniquement par ceux qui me plaisent" est interdite par la convention de Geneviève. Damn.

Alors, on commence par le physique : en essayant de lancer une analyse de variance sur les mecs susceptibles de me faire me retourner dans la rue, j'obtiens, dans le désordre le plus complet :

- la pilosité céphalique (c'est-à-dire cuir chevelu + visage). A priori, plutôt plein (demandez-moi de vous parler du rasta blond, un jour), mais pas que, tous les extrêmes ayant leurs charmes.
Pour ce qui est de la pilosité extra-céphalique, par contre, on a essayer de rester raisonnables.
- les lèvres. J'en connais qui rendraient jaloux Liv Taylor, si elle savait. Sans dec'.
- l'ossature du visage. Les pommettes, c'est bien. Les arcades sourcilières, aussi.
- une charte graphique intéressante (très constrastée, ou au contraire en camaieu. Je peux faire un dessin si ce n'est pas clair.)
- les paupières. Hé oui, je suis comme qui dirait blépharophile.
Parce que quand les gens disent "les yeux", ils pensent rarement aux globes oculaires, petites choses gélatineuses assez peu glamour, quand on y pense vraiment. Et certains types de paupières donnent, à mon sens, un regard scotchant, mais sont assez compliqués à décrire sans tomber dans les détails techniques nécessitant diagrammes et numérotation des abattis. Mais si la paupière supérieure disparaît presque complètement sous l'arcade sourcillière quand les yeux sont ouverts, il y a de bonne chances pour que ce soit très, très bien, dans le genre de Takeshi Kaneshiro, par exemple (voir plus loin).
(Je laisse deux minutes à mon lectorat masculin pour aller se regarder dans la glace, tenter un regard à la Clint Eastwood, et revenir.)
- et dire que j'ai failli oublier : un Diplôme de l'École Internationale des Bouillotes, avec une température de surface garantie supérieure à 40°C at any time. Très rare.

(Mon colocataire suggère des réponses : Ce qui m'attire dans le sexes opposé? Ben d'abord la taille...
Et commente les items numéro 2 et 6 : En fait l'homme de ta vie, c'est un Néanderthal qui a la fièvre! )

Maintenant que j'ai bien couvert le domaine physique, mon plan machiavélique est révélé : il ne me reste plus qu'une seule caractéristique à mentionner pour tout le reste, j'ai bien fait de la jouer fine.
Les diverses idées qui me sont venues à l'esprit se sont immédiatement vues ridiculisées par des contre-exemples "blatants", parce que décidément j'ai des goûts éclectiques. La seule qui tienne à peu près la route :
- l'enthousiasme. Il ne s'agit pas d'hystérie permanente, ou de monomanie, bien au contraire, ni d'être enthousiamé par tout, ce qui doit être usant à la longue. Je parle de quelque chose qui se trouve aussi souvent chez les taciturne qu'ailleurs.  Regarder/écouter quelqu'un parler de quelquechose qui lui tient à coeur, c'est cool.
Surtout s'il a de belles lèvres (Damn it, démasquée).

Sept choses que vous dites souvent

- Et meeeerde. La dernière fois que je l'ai pensée très fort : quand mes jambes ont arrêté de fonctionner au milieu d'un escalier du métro aérien. Avec encore beaucoup de marches à descendre. Ça va faire deux semaines, mes bleus ont pris des colorations psychédéliques et mon tibia devrait passer au stade " douleur seulement à la palpation" d'ici quelques jours.   
- Dans la même série, le Mais quelle conne! proféré avec conviction dans les circonstances les plus variées, souvent accompagné d'une violente envie de me taper la tête contre les murs.
(dans le genre : je pars en camping sans mon duvet, en Islande sans mon manteau, à un anniversaire sans les cadeaux, je perd mon passeport à New-York en été 2001...)
- C'est pas vrai, quant à lui, accompagne quotidiennement la recherche désespérée de divers ustensiles utiles à la vie civilisée : portefeuille, carte bleue, clé... Notons que la recherche n'est pas systématiqueement infructueuse, sauf lorsqu'il s'agit d'un cerveau.
- (Nom de Dieu de) Putain de bordel de merde, et variantes. Les molles protestations de mon père face à mes chapelet de jurons quand j'avais une quinzaine d'années pâtissaient beaucoup de ce que je les tenais  de lui, et de la complète mauvaise foi qui lui est nécessaire pour dire des trucs comme "oh, dans la bouche d'une jeune fille de bonne famille..." Personne n'y croit.
- Nanméjeurève!, le plus souvent lors de la lecture de la presse.
- "...!!", quand le désespoir me rend muette. Souvent accompagné d'un mouvement en direction de la copie en cours de correction.
- Silence! face aux auteurs desdites copies.

Sept béguins pour des célébrités

- Kenneth Brannagh, comme je le répète (depuis 1993)
- Ewan McGregor, depuis Petits meurtres entre amis tout de même ; je ne tolèrerai donc pas de me faire traiter d'opportuniste moutonnière sous prétexte qu'il est entre-temps devenu Obiwan Kenobi.
- Takeshi Kaneshiro, dans l'espoir de le voler à Mittenacht
- Johnny Depp, malgré la banalité de la chose, parce qu'il a quand même une classe folle, (exception faite de ses apparitions dans les médias ces dernières années, avec lunettes à verres jaunes et autres horreurs).
- Simon MacCorkindale, parce que dans Mort sur le Nil il ressemble de façon terriblement frappante au tout premier garçon dont je sois tombée amoureuse.
Les photos qui trainent sur le Net sont affreuses, et je dois dire que j'ai vu le film il y a dix ans, mais bon.

- Orson Welles (jeune). Il n'est pas du tout mon type, mais bordel quel charisme!
- Bon je sèche.
Impossible de retrouver le nom du mannequin indien à barbe blond platine, alors je vais dire Romain-Duris-Tomasi-dans-Le-péril-jeune, mais j'étais jeune.
Ou alors Anthony Stewart Head, spécifiquement dans le rôle de Rupert Giles, et mon complexe d'Électre va très bien, merci.
Et je signale à Nacara que j'ai demandé Boulet en mariage avant elle (comment ça, ce n'est pas un argument?).
Sinon Shakespeare, je l'ai déjà dit Shakespeare?

Allez, j'arrête, ça vaut mieux...

Sept personnes dont vous aimeriez qu'elles répondent aussi à ce questionnaire

- Mogore,
- Siegling / Walsong
- la Juvéniste,
- Je dirais bien le Dr Dévo, mais il va me répondre que son blog n'est pas fait pour ce genre d'enfantillages ...
- Fab, qui vient de nous revenir
- Je ne connais pas tant de blogueurs que ça, en fait, donc malgré l'aversion naturelle des geeks envers les processus exponentiels, on va dire GroTsen, dans l'hypothèse où il me lit.
- J'ai vérifié trois fois : Boulet ne l'a pas encore fait, mais au vu du nombre de gens qui lui ont proposé, je suppose que c'est délibéré. Dommage, je l'aurais bien mis, juste pour crâner... Pour la peine, je réserve la dernière place à toute personne qui me demandera gentiment!

Voilà, c'est fini, et ce n'est pas plus mal. Attendez cinq minutes avant de m'envoyer un autre questionnaire, vous serez gentils!

Partager cet article

Repost 0
Published by Abie - dans Mèmes
commenter cet article

commentaires

Mogore 18/01/2006 11:48

Ayé c'est fait

Dém 14/01/2006 19:40

Tiens, je pensais justement mercredi dernier aux diverses façons de découper une galette (heu, ben quoi, c'est boooon la galette), et je comptais vérifier pour le pentagone. Pour l'heptagone, si je me souviens bien il y a une méthode approchée qui donne un résultat acceptable.Au passage, c'est beau d'appliquer des maths pour couper une délicieuse galette...

Sarah 13/01/2006 20:29

Ne t'inquiète pas, j'y travaille...Afin d'avoir des réponses meilleures que les tiennes.

Fab 13/01/2006 02:25

a y est
et j'apprécie encore mieux tes réponses après avoir fini le mien...

Fab 11/01/2006 20:48

ça y est j'ai le lobe frontal en ébullition
je rends ma copie au plus vite
fab
love
au fait  : mais t'es prof ?
j'aurais jamais cru ça de toi...

Abie 11/01/2006 21:03

Ben oui, on a beau essayer de le cacher, ça finit toujours par être révélé...Ils sont partout!

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao