Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2005 1 19 /12 /décembre /2005 00:00
Et oui, il m'arrive même de lire des livres sérieux qui ne racontent même pas des histoires inventées...Un peu de non-fiction, donc.

Réflexions sur la question juive
, de Jean-Paul Sartre
couv
Ce bouquin, lu un peu par hasard (je ne traîne pas de mon propre chef devant le rayon philo de mes bibliothèques, trop à faire ailleurs), s'est révélé très éclairant sur la situation de l'antisémitisme en France au sortir de la guerre (1946), et d'une grande lucidité sur l'aspect sociologique, voire psychologique du phénomène.
Il complète de façon pertinente une (assez vieille) enquête journalistique lue l'an dernier sur la Cagoule, qui présentait l'antisémitisme français latent d'une façon qui faisait froid dans le dos.
Au-delà de l'intérêt historique, l'analyse de ce livre assez court et plutôt facile d'accès pour du Sartre est utilement généralisable à beaucoup de préjugés hélas répandus.

“Le Juif est un homme que les autres hommes tiennent pour Juif : voilà la vérité simple d’où il faut partir.
En ce sens, le démocrate a raison contre l’antisémite : c’est l’antisémite qui
fait le Juif.”


Et vos enfants ne saurons pas lire...ni compter! de Marc Le Bris

couvEncore une fois en pleine actualité! (Ne vous arrêtez pas au titre)
Lu il a trois-quatre semaines, ce pamphlet d'un instit' extrêmement remonté contre la pédagogique moderne (ou ce qu'elle a été), en particulier la mathématique Bourbakiste au primaire, et la méthode globale d'apprentissage de la lecture.
Évidemment biaisé (ça va souvent avec pamphlet), il n'en reste pas moins, intéressant, convaincant au moins sur les points les plus importants, intructif, et, ce qui ne gâche rien, agréable à lire.
Par ailleurs Gilles de Robien arrive tout de même longtemps après la bataille sur la question, mais il faut bien remplir ses conférences de presse, et puis le mettre en place avant le début de l'année scolaire, ce serait vraiment trop facile.
Chez Stock, 2004.
Une présentation du bouquin par ici, une interviou par là.

Digression (je préfère prévenir)
Un passage annexe du livre m'a marquée qui raconte les réponses des enfants lorsqu'on leur demande ce qu'il feraient si, un beau matin, tous les adultes avaient disparu. Pas de parents, pas de voisins, pas de maîtresse, plus que des gosses. Que feraient-ils?
Faire la grasse ma', manger des gâteaux, jouer? Non.
Réponse unanime et reproductible d'une classe à l'autre :
Casser des choses.
Au premier abord, ça paraît logique, vu que casser le vase de grand'maman est la bêtise ultime, mais ça prend vite des proportion délirantes : ils veulent tout casser, des fenêtres au mobilier de leur chambre.
Quand les autres pulsions se réveillent, ils foncent à la boulangerie, mais la saccagent soigneusement avant la vider, se jettent sur les ordis non pas pour jouer (ou pour télécharger du porno), mais pour les casser... C'est assez effrayant, mais pas si surprenant que ça.
Et je dois avouer que j'apprécie quand des gens autorisés, et a priori peu soupçonnable de détester les gosses cassent un peu le mythe des petites tête blondes pleines d'innocence.
Mais c'est mon côté cynique qui parle, ne faites pas attention.



Remarque bibliographique
    J'ai eu droit à un commentaire désagréble, mais contenant, sous une bonne couche de mépris, une certaine vérité : je ne donne pas toujours les références complètes des bouquins dont je parle.
Cela vous a-t-il posé des problèmes? En général, les liens de l'articles proposent tout le nécessaire pour se procurer l'ouvrage, mais je veux bien faire un effort, surtout si ça intéresse des gens.
    Par ailleurs, et de façon beaucoup plus civile, il m'a été suggéré que le hotlinking des images n'était pas une pratique très recommandable.
C'est vrai. Je bats ma coulpe. Promis j'arrête... au prochain post!

Partager cet article

Repost 0
Published by Abie - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao