Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 16:42
Liquidation avant fermeture : je fais la chasse aux bribes et citations notées dans mon agenda 2007 attendu que je vais devoir le mettre à la retraite d'office bientôt...

Je vous épargne les citations scientifiquement approximatives tirées de l'Échelle de Darwin de Greg Bear. Au final, ce n'est pas si abominable que ça considérant les efforts qu'il a fourni pour donner un contexte scientifique à son argument de départ.
Gardez juste à l'esprit que quand quelqu'un prétend que l'homme est plus complexe que la drosophile, la réaction la plus saine est de lui rire au nez...

Dawkins Dans la foulée, au printemps dernier, j'avais lu le fameux Gène égoïste de ce cher Richard Dawkins. (pour ceux qui n'ont aucune idée de ce dont je parle, un petit résumé).
Le livre a déjà plus de trente ans, mais il a remarquablement bien vieilli, à l'exception prévisible des comparaisons sur le pouvoir de calcul des ordinateurs... La traduction est parfois frustrante (Odile Jacob pourtant, mince!), mais le message passe sans problème.
Ce n'est sans doute pas le plus accessible de
ses livres -- pour ceux qui lisent l'anglais mais qui n'y connaissent rien en biologie, je recommande Climbing Mount Improbable, sur l'évolution de l'œil-- mais il a indubitablement marqué l'histoire de la génétique.

Caveat
: Comme d'habitude, mes extraits ne sont absolument pas représentatifs de l'ensemble du livre...
[L]'un des aspects positifs de cette théorie [de Medewar et Wilson], c'est qu'elle nous conduit à faire des spéculations assez intéressantes. Par exemple il s'en suit que si nous voulions augmenter la durée de la vie humaine, il existe deux manières générales de le faire. Nous pourrions d'abord interdire la reproduction avant un certain âge, disons 40 ans. Au bout de quelques siècles de cet âge minimal, on pourrait placer la barre à 50 ans, etc.
Eh oui, techniquement, ça marcherait : même avec un âge maximal identique, on aurait effectivement à assez court terme une disparition de maladies graves, héréditaires et précoces (mettons l'anémie falciforme, par exemple), puisque les malades ne pourraient pas la transmettre.
Cela ne règle bien sûr pas le problème des porteurs sains de maladies récessives (hémophilie, par exemple), ni les maladies graves et héréditaires mais ne se déclarant que tardivement (parmi d'autres, la tristement célèbre chorée de Hungtigton, dite danse de Saint-Gui).
Et soyons bien clairs : Dawkins ne défend pas le moins du monde un telle politique, qui de toute façon, ne ferait sans doute que créer des comportement encore plus nocifs...
Génétiquement parlant, votre cousin germain est équivalent à un arrière-petit-enfant.
Du moins en terme de poximité génétique avec vous, bien sûr, ne lui faites pas dire ce qu'il n'a pas dit...
Il est une vérité d'une logique implacable selon laquelle , s'il n'y a pas d'émigration massive dans l'espace (...), les taux de naissance incontrôlés vont mener à des taux de mortalité effroyablement importants. Il est difficile de croire que cette simple vérité ne soit pas comprise par les responsables qui interdident à leurs semblables d'utiliser des méthodes de contraceptions efficaces. Ils expriment une préférences pour les méthodes "naturelles" de de limitation de population, et c'est ce qu'ils vont justement finir par obtenir. Le nom de cette méthode est la famine.
(Encore un exemple de traduction bizarre, non-idiomatique. Un français dirait "Cette méthode s'appelle la famine".)

Dawkins expose aussi dans ce livre une notion nouvelle : le mème. Cette idée (ce mème ? :-p) a eu beaucoup de succès depuis, et l'on parle aujourd'hui de mémétique, la discipline qui étudie les mèmes.
Dieu existe, même s'il n'a que la valeur d'un mème ayant une valeur de survie élevée ou un pouvoir infectieux très virulent dans l'environnement fourni par la culture humaine.

Quand nous mourons, nous laissons derrière nous des gènes et des mèmes. (...)
Un ou deux gènes de Socrate peuvent ou non être vivants aujourd'hui, mais comme G.C. Williams l'a fait remarquer, cela n'intéresse personne. Par contre, les complexes de mèmes de Socrate, Léonard de Vinci, Copernic et Marconi sont toujours bien présents.
Nous sommes construits pour être des machines à gènes et élevés pour être des machines à mèmes, mais nous avons le pouvoir de nous retourner contre nos créateurs. Nous sommes les seuls sur terre à pouvoir nous rebeller contre la tyrannie des réplicateurs égoïstes.
Voilà matière à réflexion...
Et pour les courageux qui ont lu jusqu'ici, ce bon mot de Sir Robert May, cité par Dawkins :
En première approximation toutes les espèces sont des insectes.
Mes hommages à Madame et à bientôt, donc !
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao