Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 12:48
Je suis en générale assez circonspecte avec la notion de pétition, d'une part parce que  c'est souvent un moyen de se donner bonne conscience à peu de frais (sauvons les baleines !), d'autre part parce qu'on tend à les faire circuler pour tout et n'importe quoi.

Ces remarques liminaires énoncées, je m'apprête cependant à faire la publicité de deux d'entre elles. Pourquoi ? Parce que, punaise de nom de Dieu, les conneries dangereuses tombent comme à Gravelotte en ce moment.

Je me permets donc de suggérer aux personnes préoccupées par l'usage politique et judiciaire fait des techniques scientifiques tels de les empreintes ADN de signer la pétition lancée par Libé et  Charlie Hebdo contre le tristement célèbre, et désormais voté, amendement Mariani. Je m'adresse en particulier aux personnes de formation scientifique : nous ne somme pas responsables *en tant que scientifique* des mauvais usage politique de nos disciplines. Mais nous sommes responsables en tant que citoyens, et plus encore en tant que citoyens très informés dans le domaine.
Touche pas à mon ADN !

Le fait le plus frappant au vu de la liste des premiers signataires est leur diversité : on va bien au-delà des cercles habituels d'indignation gauchiste.


Au total, ce sont déjà 300 000 personnes, soit un demi pourcent de la population de France, qui ont signé cette pétition. Et si vous étiez le 300 001ème ?

La seconde pétition que je propose à vos stylos est plus récente, et pour l'instant plus confidentielle. Elle n'en est pas moins importante pour autant.
Il s'agit de l'Appel contre la statistique ethnique, à retrouver sur le site www.fichepasmonpote.com. Comme son nom le laisse entendre, la pétition a été lancée par SOS racisme contre le projet de mettre en place des statistiques prenant en compte l'origine ethnique des individus.
Je cite ici Samuel Thomas, vice-pésident de l'association, interviewé par Caroline Fourest dans le Charlie de cette semaine :
Comment des militants antiracistes pourraient-ils souhaiter le rétablissement de catégories ethno-raciales ? Comme dans l'Inde de l'époque des castes ou l'Afrique du Sud du temps de l'apartheid...
Je refuse d'avoir à décider, ou voir décider pour moi, si je suis blanche, noire ou entre les deux, arabo-caucasienne ou aux yeux suffisemment en amande pour être classé Asiate.
Le plus amusant est peut-être l'argument avancé en faveur de ces statistiques : qu'elles aideraient les sociologues à mieux mesurer la population. Et pourtant, regardez la liste des premiers signataires : il y a une dizaine de sociologues, démographes, statisticiens éminents qui refusent de cautionner cette façon de faire.
Rejoignez-les en signant cette pétition.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sieglind la dragonne 02/11/2007 13:29

De toute façon, ne sommes nous pas tous des métis ? Avec tous les brassages éthniques, les conquêtes militaires et autres, comment veux-tu adhérer à un conception de classement ethnique inscrit dans le marbre? N'imoorte quoi (et c'est la métisse dans l'âme qui parle là !)

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao