Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 19:48
Un ami me fait remarquer qu'un de mes articles comporte une erreur dont je devrais rougir : dans mon enquête sémantique sur le mot illécébrant, j'utilise le mot décade pour signifier dix ans, alors que tous les dictionnaires sont formels.
Prenons par exemple le TLFI :

décade, subst. fém. 1. « période de dix jours... »
2. « chacune des parties d'un ouvrage composée de dix livres ou chapitres »

Plus complet encore, le Littré précise :
Dizaine. Les racines grecques ont été divisées par décades, c'est-à-dire par groupes de dix vers.
Les Décades de Tite-Live, titre de l'histoire de Rome composée par Tite-Live, et ainsi nommées, parce qu'elles contenaient chacune dix livres.
Espace de dix jours. Les mois grecs étaient divisés en décades. La décade républicaine, période qui dans l'ancienne république française avait remplacé la semaine.
La Décade philosophique, journal politique et littéraire commencé le 10 floréal an Il, et continué jusqu'en 1807, ainsi nommé parce qu'il paraissait chaque décade.

Bien évidemment, je confondais décade avec le (bien plus courant, pourtant) décennie, et j'avoue ma grande faute : il s'agissait sans doute d'un calque inconscient sur l'anglais decade.
Mais je suis loin d'être la seule, m'apprennent nos amis québecois, toujours à l'affut des anglicismes :
Vers 1850, on constate que le mot est souvent utilisé dans le sens de « période de dix ans », probablement sous l’influence de l’anglais, où decade, ayant conservé les deux possibilités de la valeur étymologique, signifie à la fois « période de dix jours » et « période de dix ans ». Cet usage, observé chez bon nombre d’écrivains du XIXe siècle et – malgré la création du mot décennie en 1890 – du XXe siècle, est attesté dans certains ouvrages. Il est cependant critiqué et souvent considéré comme un anglicisme. La plupart des grammairiens recommandent de n’utiliser, par souci de clarté, que le terme décennie pour désigner une période de dix ans.
Je voudrais aussi appeller à la barre ce témoin de la défense, qui m'obtiendra, je l'espère, les circonstances atténuantes :
[O]n a tendance à confondre « décade » et « décennie »… en tout cas, à employer les deux mots à peu près indifféremment… Est-ce une erreur ? Pas vraiment : « Décennie » renvoie très clairement à une période de dix années. L’origine latine est très claire à ce sujet… Et « décade » renvoie à une période de dix… Mais de dix quoi ? Un peu ce qu’on veut… Dix ans… dix jours… Les deux sont possibles et l’étymologie du mot n’est nullement contraignante.
Donc, en bref, pas de problème.
Bon, j'ai corrigé quand même, mais je me sens moins bête...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

maurinier 06/10/2007 09:58

Comme illustration du titre de cet article, "Le piège des nombres", on peut voir aussi des clips tournés à l'initiative de TV5, une chaîne de télé francophone :http://tv5.org/TV5Site/lf/merci_professeur.php?id=3057ou encore 3488 et plein d'autres à choisir.C'est assez dans l'esprit de ce blog : riche et de haute tenue

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao