Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 00:00
Cet article était prévu pour la fin du mois de juillet au plus tard. Mais vous me connaissez : je n'aime pas jeter des choses qui peuvent encore servir :-)

Pour ceux qui auraient  passé les derniers mois enfermés dans un placard, ou en visite chez des amis protées anguillards, un petit rappel : cet été a été celui de la culmination de l'hystérie, d'une intensité  rarement observée pour des événements de nature littéraire, au sujet d'un certain jeune magicien aux lunettes rondes.

Nous avons donc eu la sortie du film Harry Potter et l'Ordre du Phoenix début juillet, avec déluge publicitaire et saturation médiatique, que je suis presque encline à pardonner, parce que la jeune actrice qui joue Hermione (Emma Watson) me semble  avoir autant la tête sur les épaules que son personnage, s'il faut en croire cette interview, où elle se décrit comme "a bit of a feminist" et ajoute :
“People can’t understand why I don’t want to be a full-time actress,” she says, “but school life keeps me in touch with my friends. It keeps me in touch with reality. It makes me feel normal. Let’s be honest: I have enough money never to have to work again, but I would never want that. Learning keeps me motivated.”

Les gens ne comprennent pas pourquoi je ne veux pas devenir actrice à plein temps, dit-elle, mais l'école me permet de garder le contact avec mes amis, et avec la réalité. Ça me fait me sentir normale. Soyons honnête : j'ai assez d'argent pour ne plus jamais avoir à travailler, mais je ne voudrais pas ça. Apprendre me permet de rester motivée.

My kind o'gal.

Mais le film n'était bien sûr que le commencement : le vendredi 20 juin, à minuit pile à l'heure du méridien de Greenwich, débutait le lancement du septième et dernier tome de la série. Ce qui veut dire que, parce que je suis trop bonne, à minuit cinquante, heure de Paris, je prenais une place dans la monstrueuse queue pour permettre à un anglomane pervers de la récupérer un peu plus tard, et d'obtenir sa copie à 3h15 du matin. Autant vous dire qu'il n'a pas fait grand chose du week-end à part lire (beaucoup) et dormir (un peu).

Pendant un bon mois, une occupation de mon entourage donc été de faire de fort peu discrètes réunions entre deux portes et des messes basses pour discuter de leur lecture en évitant de spoiler,
c'est à dire gâcher le plaisir de la lecture en donnant aux autres trop d'information.
Personnellement, je trouve ça presque mignon toutes ces attentions, mais ça ne me touche pas trop, vu que
1/ Harry Potter, c'est sympa, mais bon, voilà quoi. Par contre Tiffany Aching, je veux bien faire un peu d'hystérie dessus...

2/ je suis rigoureusement inspoilable. C'est surement dû à ma capacité de concentration qui ferait rigoler une musaraigne sous cocaïne, mais vous pouvez me raconter une historie de A à Z, je tremblerai tout de même d'angoisse en la lisant.
Pour vous donner une mesure de l'ampleur du désastre, à chaque fois que je lis/vois Roméo et Juliette, je suis persuadée qu'ils vont sûrement trouver une solution à cette situation stupide, qu'elle va se réveiller à temps, que ça ne peut pas vraiment finir aussi mal... Je trouve le moyen d'espérer qu'ils vont s'en sortir.
Donc bon, savoir qui meurt à la fin, comme disait notre précédent président, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre (je parle de cellules gliales bien sûr).

J'avais déjà discuté des occurences de malicious spoilers (spoils délibérés) pour l'opus précédent, et il y a des pages et même des sites entiers consacrés à donner la fin des films.
Bien sûr, il y a des choses encore plus méchantes, comme le virus informatique qui se fait passer pour une info sur le livre... (bien fait pour ceux qui n'ont pas voulu attendre !)
NB : Il va vraiment falloir que je me fasse offrir cet extraordinaire tshirt... Via Niou Taiknologie

Mais là on atteint un nouveau niveau : le thème "spoil de la fin d'Harry Potter" est devenu un mème extrêmement populaire (du moins sur le net), voire un procédé dramatique à lui tout seul.

Un exemple tiré de l'inénarrable Dork Tower :

DorkTower576.gif
- Hé, c'est toi le con qui tapait les nerds comme moi au lycée ? - Et alors ?
- Et à la fac tu te moquais des geeks du haut de ton club de snobs ? -Et quoi, débile ?
- Et maintenant que les jeux, le Seigneur des anneaux et les films de superhéros sont devenus énormes et cool, tu suis le troupeau pour être à la mode ? D'ailleurs je remarque que tu as acheté Harry Potter et les reliques de la Mort  - Et alors?
- ****SPOILER*** - Haaaaaaaa!
- La vengeance est un plat qui se mange spoilé...

Pour les français, le problème est encore plus prononcé : si l'on a lu la version originale, il faut tenir sa langue jusqu'à la sortie de la traduction française, surtout à proximité de gamins... Mais que faire lorsqu'on voudrait s'adresser à un public varié, typiquement sur internet ?
Une des solutions est bien sûr de ne faire que des commentaires très généraux, un autre est de se tenir à des détails incompréhensibles hors de leur contexte, la dernière enfin étant de raconter n'importe quoi.
L'immmmmeeeeense dessinateur Boulet a ainsi eu des démêlés avec ceux de ces lecteurs qui avaient pris au sérieux ses faux spoilers. Il y répondit avec son humour habituel.
Et j'ai aussi beaucoup rigolé en lisant la note consacrée à Harry Potter sur le blog dessiné de Blessy, récemment découvert : elle combine les trois techniques avec bonheur et juste ce qu'il faut d'humour de maternelle...

Je suis sûre que j'avais d'autres liens funky, mais j'ai bien peur qu'ils aient été enfouis sous l'ammoncellement des jours et la poussière de temps. Je clos donc ici cet article thématique, qui réussit le tour de force d'être en retard pour la folie de juillet dernier, et en avance pour celle d'octobre prochain : je n'ai jamais été bonne pour le timing...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao