Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 00:00
Voici le tout premier paragraphe d'Étude sur l'argot français, de Marcel Schwob, datant de 1889 (in Études sur l'argot français, aux bien-aimées éditions Allia,1999).

M. Francisque Michel, dans ses Études philologiques sur l'argot, avoue avoir cédé, en choisissant ce sujet de travail, à un attrait mystérieux que  nous subissons tous plus ou moins pour les monstruosités. Il ne semble pas qu'il y a lien de s'excuser en dirigeant  ses travaux vers l'argot. La science du philologue ressemble beaucoup à celle du naturaliste. Les savants qui s'occupent de tératologie n'ont nul besoin de mettre en tête de leurs ouvrages une préface apologétique. Les mots sont des phénomènes et appartiennent tous, quelqu'ils soient, au domaine de la linguistique.

On pourrait discuter à l'envi de la pertinence du parallèle entre argot et monstruosités, mais la phrase que j'en retiendrai est celle-ci :
La science du philologue ressemble beaucoup à celle du naturaliste.
Je ne saurais pas l'expliquer, mais je trouve cette phrase très juste. Peut-être cela a-t-il à voir avec le caractère minutieux et parfois vaguement ridicule de l'étude des échantillons dans ces deux disciplines, ou avec l'immensité et l'impermanence de leur  objet respectif.

À visiter : le site officel consacré à Schwob.

Partager cet article

Repost 0
Published by Abie - dans Guillemets
commenter cet article

commentaires

bli 14/07/2007 15:26

L'étude de la nature et celle des langues s'intéressent à des objets qui sont le produit d'une longue histoire. Peut-être est-ce à rapprocher de ce que tu appelles "l'immensité et l'impermanence", mais j'ai parfois du mal avec certains mots difficiles.Dans les deux cas, on décrit un existant et cet existant est d'autant plus compréhensible qu'on s'intéresse à son passé.

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao