Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2005 1 24 /10 /octobre /2005 00:00
Si le plaidoyer de Clark Ashton Smith que j'ai cité ici m'a tant interpellée, c'est que je lis beaucoup de science-fiction / anticipation / fantastique / fantasy... enfin, en un mot : de littérature d'imagination. J'ai même poussé le vice jusqu'à lire des bouquins sur ce type de littérature, et la meilleure façon de la classifier, c'est dire !
Ces quelques notes de lecture me semblent une bonne illustration de la diversité des oeuvres qu'on y classe...

Excession, de Iain M. Banks

couv excession Or donc, je promettais il y a quelque temps d'approfondir une première impression sur Iain M. Banks, que j'avais découvert avec The Algebraist ; j'ai donc lu Excession.

Cette fois-ci, le "choc culturel" exploité par l'auteur pour obtenir une impression d'étrangeté et d'exotisme n'a pas lieu entre Lents et Rapides, mais plus classiquement entre humains et Intelligences Artificielles.
Bien évidemment, je ne peux donner que mon point de vue de francophone, c'est-à-dire que ma lecture est sensiblement plus laborieuse, et que je rate sûrement plein d'allusions subtiles, mais l'ensemble m'a paru, encore une fois, intéressant et dynamique, mais aussi un peu confus.
Parmi les petites inventions qui rendent un univers crédible, j'ai beaucoup apprécié les noms des vaisseaux spatiaux : ceux-ci étant des entités conscientes , ils choisissent eux-mêmes leur patronyme, et font montre en la matière d'un grande imagination.
Cela va du  fonctionnel pur : Sleeper's Service,
au belliqueux complet (pour les vaisseaux de combat) : Shoot Them First, Killing Time et Kiss the Blade,
en passant par le bucolique : Anticipation of a New Lover's Arrival (The),
avec une préférence marquée pour le métaphysique comme Ethics Gradient ou Fate Amenable To Change.
Il y en a encore quelques brouettes, à ajouter aux noms des vaisseaux des autres romans de la série "Culture" : un petit récapitulatif par là, ou par là.

Verdict final : Satisfaisant, mais pas enthousiasmant au point de me sentir obligée de lire le reste des oeuvres de Iain M. Banks.
Mais l'explication se trouve peut-être dans ce commentaire de lecteur sur Amazon :
Impossible de commencer le cycle de la Culture par cet ouvrage, toutefois, il est un élément incontournable de la série pour pouvoir comprendre le monde de l'Intelligence artificielle dévelloppé par Iain M. Banks.
Caramba, encore raté!

L'affaire Jane Eyre, de Jasper Fforde

couv'Au contraire, voici un bouquin qui me remplit d'une irrépressible envie de me jeter sur les autres tomes. D'ailleurs, dès que mes finances me le permettent, je me rue sur le Next Boxed Set, qui rassemble en v.o. toutes les aventures de notre atypique héroine : Thursday Next (c'est-à-dire Melle Prochain, Jeudi de son prénom).
L'Affaire Jane Eyre est un roman très particulier : on n'y parle que de littérature, et pourtant il ne fait pas de doute que c'est bien un polar. Mais un  livre dont la couverture porte une canette de dodo à cloner ne peut que nous réserver des surprises...
L'univers de Thursday Next est une sorte de monde parallèle, où, par exemple, la guerre de Crimée (1853-1856 chez nous) ne s'est jamais conclue, où l'on ne connaît pas le moteur à réaction, où les cartes banquaires s'appellent Pascal ou Babbage, et surtout où les chefs-d'oeuvre littéraires font l'objet d'un engouement populaire monumental.
upgradeIl faut dire que fiction et réalité y sont intimement liées : les manuscrits conservant une sorte de pouvoir sur les oeuvres, toute modification se répercute sur les autres versions, sans parler des protestations des personnages...
On se retrouve donc avec des kidnappeurs de manuscrits  de Dickens ou Brontë menaçant de détruire des passages entiers si on ne leur donne pas satisfaction!
Comme vous le voyez déjà à cette brève descrition, ce bouquin est inventif en diable, échevelé, érudit, plein de trouvailles et de poésie...
Premier roman de son auteur, il a eu un tel succès que vous trouverez sur ce site internet tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les migrations de mammouths laineux en Angleterre, ou comment upgrader votre version 1.2  du livre en version 2.1...

Pour conclure, cette lecture a été absolument délicieuse et rafraichissante, et je ne saurais trop la recommander, quels que soient vos goûts en littérature : c'est tellement varié qu'il y en a pour tout le monde! Mes seuls regrets sont au nombre de deux :  l'avoir lu en français, et ne pas connaître beaucoup des auteurs cités, mais je vais me dépêcher de combler ces deux lacunes.
Première étape : The man who was Thursday de G.K. Chesterton, qui a valu son nom à l'héroine.

Bon sang, pour un livre lu, j'en ajoute cinq à ma liste! En viendrais-je jamais à bout?



Et bientôt, de la medieval fantasy, et de l'authentique fantastique!

Partager cet article

Repost 0
Published by Abie - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Juls 22/03/2006 12:34

Salut !
J'adore ton blog, autant par tes articles que par le design. Si tu mets du médiéval fantasy je serai donc le premier à te lire !!! Continue sur cette voie que pourtant tu nommes "Ceci est un test"... C'est bien mieux !!! Par rapport à mon blog au style tout à fait basique et aux articles qui traitent plus de mes fêtes, de mes réflexions, de l'humour que de ma passion (la littérature). Mais le tien vaut vraiment la peine d'être lu. Bravo !!! Je te mets illico presto dans mes liens !!!

sieglind 24/10/2005 20:08

Sans y passer des heures, là également, je peux dire que le second livre a ma préférence (j'aime la SF, mais des études sérieuses ou des descriptions très "star wars", vaisseaux compris, ne m'enchantent guère, j'aime plutôt une fiction basée sur les mutations, les pouvoirs extra-sensoriels développés artificiellement, ou les mondes vraiment hors normes humaines et très dépaysants: (mon film culte, bêtement: Planète Interdite)
Bonne soirée (et les commentaires ont l'air de passer un peu mieux que dans la journée, j'en profite)

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao