Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 00:00
Honte sur moi...
Je suis censée être une biologiste, peut-être pas une naturaliste forcenée,soit, certainement pas une botaniste invétérée, j'en conviens, mais tout de même!

Mais reprenons du début, sans quoi vous n'y comprendrez rien : suite à mon dernier article, j'ai commencé à étudier avec attention les noms que le calendrier républicain donne aux jours de l'année en lieu et place des saints, et j'ai pu les classer en grandes catégories : les animaux, les objets et outils, la nourriture -- Miel, Bouillon blanc (!)--, et surtout les végétaux.

Edit : Ah non, le Bouillon Blanc est en fait le nom d'une plante ! Merci Foster...

Parmi ces derniers, j'ai pu distinguer un quarteron d'arbres, un autre de fleurs, et autant de végétaux divers tels que le lierre, le roseau, la bruyère, le chanvre, la pulmonaire, et même (au moins partiellement... ) le lichen. Mais le gros de la troupe, bien sûr, est constitué de plantes comestibles, ou plutôt consommées, des fruits aux herbes aromatiques, de la plus courante (pomme de terre) à la plus démodée (mélisse).

Là où mon orgueuil en a pris un coup, c'est quand j'ai vu qu'après tous ces beaux classement il me restait tout de même plus d'une cinquantaine de mots sur les bras !
Ho, bien sûr, je sais que le sénévé et la valériane sont des plantes, mais quel genre ? des petites, des grandes ? Les mange-t-on ou les cultivait-on simplement pour leurs propriétés médicinales ? Font-elles des fleurs ? 1
Dans d'autres cas, comme celui de la Vesce, je connais la tête de la plante et même sa famille (ici, Fabacées), et je sais qu'on la trouve en prairie, mais est-elle sauvage? cultivée ? fourragère ? 2

Honte sur moi, vous dis-je !

Heureusement, je dispose de quelques indices...
Prenons par exemple la garance : même en ayant tout oublié de mes cours -- j'en ai eu -- sur la garance voyageuse (pélerine dit son nom latin), je sais que les soldats français portaient jusqu'au début du 20e siècle des pantalons garance, c'est-à-dire rouge vif. La garance (dite "des teinturiers") est en effet une plante tinctoriale qui était cultivée pour la capacité de sa racine à fournir une belle teinte rouge.

amarante.jpgDans le même ordre d'idée, je vois dans ma liste l'Amaranthe : le "h" me semble de trop, mais à part cela, la seule idée que ce nom m'évoque est un passage de des Femmes Savantes... Attendez voir que je mette la main dessus ... Ah, le voilà, ce poème hideux de Monsieur Trissotin :
L'amour si chèrement m'a vendu son lien,
Qu'il m'en coûte déjà la moitié de mon bien.
Et quand tu vois ce beau carrosse
Où tant d'or se relève en bosse,
Qu'il étonne tout le pays,
Et fait pompeusement triompher ma Laïs,
Ne dis plus qu'il est amarante :
Dis plutôt qu'il est de ma rente.
Manifestement, amarante est donc aussi une couleur, et rouge aussi, pour autant que je me souvienne. À défaut d'une plante tinctoriale, il faut donc s'attendre à une fleur ornementale : et hop, Bingo !

Autre énigme de peu de mystère : Turneps
Oui, oui avec un "s", moi aussi ça m'a étonnée. Ce mot ne vous rappelle-t-il rien ? Par exemple turnip, en anglais ? Exactement, turnep ou turneps est un nom tombé en désuétude pour le navet.
Et ça me donne un mot à ajouter à ma fameuse liste des mots en -eps !

epine.jpgMais pour certains mots, les indices sont minces : l'épine-vinette, par exemple. Avec un nom pareil, on s'attend à un arbuste, ou une plante grimpante avec des épines, mais qu'en dire de plus ?
Dans les vieux textes, elle est omniprésente, mais malgré mes nombreuses sorties de terrains botanisantes, je n'en ai jamais entendu parler... Where is the catch?
C'est un site horticole qui nous donne la réponse : entre 1894 et 1897 les moissions subirent dans une bonne partie de l'Europe des pertes terribles dues à la rouille noire du blé (champignon parasite Puccina graminis), qui se trouve avoir l'épine-vinette comme hôte intermédiaire. En France, en juillet 1912 , un arrêté ordonne son arrachage systématique...

Elle était surtout utilisée pour faire des haie et des clôtures, et à l'occasion de façon médicinale, mais même aujourd'hui sa population est contrôlée par les agriculteurs.

Bon bah, en voici quatre de résolus ! Il n'en reste plus que quelques dizaines...



1 : Réponse : le sénévé est un type de moutarde, la valériane une plante médicinale, et accessoirement, l'herbe à chat...)
2 :
Réponse : les trois sont vrais, selon l'espèce.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Foster 21/05/2007 20:21

Hello !Un peu de bota, ça sert à rien, mais c'est ça qui est bon !Juste une précision : le "bouillon blanc" aussi est à classer dans les végétaux (comestibles certes, mais végétaux). J'en bois d'ailleurs régulièrement en petites tisanes fort sympathiques.http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouillon_blancBizFoster

Abie 22/05/2007 00:49

Eh bien merci beaucoup, je n'aurais vraiment pas deviné toute seule!

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Ordo Ab Chao