Brèves du jour

Dimanche 7 août 7 07 /08 /Août 00:00
main de Dieu Entendu aujourd'hui, pas ailleurs que dans ma chambre :

Le corps humain, c'est comme un Macintosh :
Ça fonctionne plutôt bien

On sent qu'il y a un souci esthétique
Ça a l'air simple, mais c'est super compliqué
Et ça a été créé par un barbu tout seul dans son coin
Mais y'a pas moyen de le réparer soi-même, et les pièces de rechange sont introuvables...

Faut vraiment que je change de fréquentations...

Publié dans : Brèves du jour
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Jeudi 30 juin 4 30 /06 /Juin 00:00
J'avoue que je suis contente de moi : un mois de posts quotidiens, ça demande tout de même un peu d'organisation.
Comme vous l'avez pu remarquer, j'arrête là mon blog-athon, et je reprend un rythme de publication plus adapté à la période estivale et caniculaire (tout le monde n'est pas le Docteur Devo, ou le tenancier de La Cafetière...)
Sans compter que les grandes marées migratoires risquent de m'entraîner dans leur flux vers des contrées dépourvues de connection multimédiatique. Si, si, ça existe encore.

Notez bien, ce n'est pas que je manque de sujets desquels vous entretenir, c'est juste que la dactylographie est une activité des plus éprouvantes quand la température dépasse le seuil de liquéfaction de la colonne vertébrale.

Au programme : quelques lectures, un peu de cinéma, et pourquoi le film Batman begins est un drame pour les chauves-souris.

Chers lecteurs, je vous prie d'accepter l'expression de mes sentiments les meilleurs.
Bien à vous,

Abie
 

Publié dans : Brèves du jour
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Jeudi 23 juin 4 23 /06 /Juin 00:00
Parmi les petites légendes de la presse écrite, il y a celle des clavistes de Libération : elles étaient chargées de taper les articles à l'époque lointaine où les journalistes ne le faisaient pas directement (1).
Elles se rendirent célèbres par les commentaires acerbes dont elles assaisonnaient les articles et les petites annonces, sous forme de NDLC (Notes de la claviste) plus ou moins sauvages et humoristiques.

Vous allez me dire que je suis nostalgique d'une époque que je n'ai pas connue, et vous aurez sans doute raison, mais tout de même, à défaut de clavistes pleines d'ironie, Libération ferait bien d'embaucher deux ou trois correcteurs de texte avec les yeux en face des trous.
Pour une fois, je ne parle pas d'orthographe ni de grammaire, lesquels sont irréprochables dans cet article consacré aux tractations parlementaires de Villepin. Mais, pas de bol, ça se termine par cette note en bas de page :

(1) Lors d'un vote consultatif, les sénateurs l'ont approuvé hier par 174 voix sur 126. 25 sénateurs centristes sur 33 n'ont pas pris part au vote.

Plus de voix pour que de suffrages exprimés, c'est de l'enthousiasme ou je ne m'y connais pas....


(1) Bon, bien sûr, exception qui confirme la règle, il y a encore la zone que Siné sème dans Charlie Hebdo toutes les semaines, qui ne devrait pas être dactylographiée de sitôt, claviste ou pas...
Publié dans : Brèves du jour
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Dimanche 19 juin 7 19 /06 /Juin 00:00
Il y a des jours comme ça, où l'on se lève malgré soi, pas réveillé du tout, le chef délicatement implanté dans l'extrémité terminale du tractus digestif.

La minable loupiote de la salle de bains me carbonise la rétine de ce qui semble un impitoyable projecteur de cinéma, donnant au monde une glorieuse teinte de blanc éclatant avec des bords rouge sang (mes paupières).

Je suis déjà contente d'avoir localisé le problème à traiter : la veille il y eut soirée, donc maquillage maladroit, soigneusement étalé par une nuit trop courte. Bilan : je ressemble à Baba Yaga. Il s'agit d'agir, et vite.

Dans ces moments-là, on pense peu, par exemple aux couleurs des choses. Hé bien c'est un tort.
Si j'avais prêté attention à la différence qui existe entre le rose-clair-trop-lumineux et le bleu-clair-pareillement-trop-lumineux-aye-bobo-les-nyeux des contenus de deux bouteilles identiques par ailleurs, je me serais évité un démaquillage des yeux au dissolvant à ongles!

Et pour le coup, croyez moi, ça réveille.



Publié dans : Brèves du jour
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Dimanche 12 juin 7 12 /06 /Juin 00:00
Attention, ça a volé très très haut, dernièrement...

Anatomie pratique
C'est bien le monocycle, ça muscle les bras.
Ma~
Philosophie Punk
Ce qui distingue l'espèce humaine, c'est pas le langage, c'est l'autodestruction.
Joe
Zoologie morale
J'aime bien les saumons, y-z-ont un bon style, y-zont un air de maquereaux.
Pipo
Zoologie appliquée
Ouais, c'est comme vos mouche daubovores..
Joe,
qui veut dire drosophiles (!)

C'est tout pour aujourd'hui, mais c'est déjà pas mal...

Publié dans : Brèves du jour
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Vendredi 10 juin 5 10 /06 /Juin 00:00
L'autre jour, j'ai joué à un jeu très classique mais toujours très drôle : regarder les requêtes correspondants aux hits de Google et autres moteurs de recherche pour mon blog. La plupart du temps, ça n'a vraiment rien avoir, ce qui fait tout l'intérêt de la chose.
Résultats des courses : il y a le très couru "dessin technique", le très logique "blog abie", le très banal "j'aime les bites" (*), le très surprenant  "pluto en perles"...

Je suis encore consternée par le degré d'incompréhension du principe de moteur de recherche que montrent les internautes qui demandent "quand est ce qu'une femme est féconde", "pk voter pour le non" ou "la truffe comment en trouver avec qu'elle animaux?" (sic).

Et au milieu de tout ça, deux perles surréalistes : "cheval blanc referendum", suivie par le formidable "ma rate safin".


(*) Mange, Google, mange, comme dirait le bon docteur...
Publié dans : Brèves du jour
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Vendredi 27 mai 5 27 /05 /Mai 00:00
shadok Allez, je continue avec mes brèves radiophoniques...
Toujours sur France-Info, dans la rubrique qui nous présente de jeunes-entrepreneurs-dynamiques-et-créatifs, me voici une fois de plus confrontée au jargon commercial qui m'horripile au dernier degré. (Mais il faut dire que j'ai l'horripilateur facile).

Il cherchait des partenaires "en France et à l'international", en particulier pour "migrer nos technologies sur téléphone portable".

Mettons les choses au point : les pays qui ne sont pas la France, ça s'appelle l'étranger. International en tant que substantif, signifie

Joueur athlète sélectionné dans une équipe nationale pour les rencontres internationales. Un international de rugby. (Le Petit Robert)

Je ne pense vraiment pas que c'est ce à quoi pensait notre énergique chef d'entreprise....

Le deuxième abus est grammatical plutôt que lexical : sous quelqu'angle que vous le regardiez,
il n'y a pas à tortiller, migrer est un verbe intransitif.
Donc s'il tient à la métaphore, il aurait pû dire quelque chose comme "pour faire migrer nos technologies vers les téléphones portables".
Le plus simple restant bien sûr "pour adapter nos technologies aux téléphones portables".

Mais comme disent les Shadoks, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, et pourquoi faire compliqué quand on peut faire inextricable?



Publié dans : Brèves du jour
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Lundi 23 mai 1 23 /05 /Mai 00:00
Entendu aujourdhui à la radio, par un maire corse au sujet des poseurs de bombes :

Ils n'ont ni feu ni loi...

Petit rappel :

Sans foi ni loi : Bandit, qui ne respecte, ni l'honneur, ni la religion, ni la loi.
Sans feu ni lieu : Vagabond, n'ayant pas d'âtre pour se réchauffer ni d'endroit pour dormir.

Enfin, au moins ce n'était pas un journaliste....

 
Publié dans : Brèves du jour
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Dimanche 15 mai 7 15 /05 /Mai 00:00
Un moment de poésie interdisciplinaire?

tapir and baby
 
*** Physiciens, attention! ***
Détournez les yeux, ça pourrait vous faire du mal.

- Un atome c'est fait de quoi?
- De gènes?

(...)

- Et la masse de l'électron?
- Elle est nulle.

Pour prévenir les questions : oui, il le faisait exprès... Mais tout de même, où va-t-on?

 
Publié dans : Brèves du jour
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?
Mercredi 13 avril 3 13 /04 /Avr 00:00
L'autre jour, j'ai entendu à la radio (eh oui, encore, j'aime me faire du mal), dans un reportage, la description d'une association qui a pour ambition d'aider les jeunes à "pousser leur projet à bout".

Alors quand le projet est vraiment à bout, il plaque sa femme et part refaire sa vie dans le Larzac, le projet?

Sur le coup, ça n'a pas manqué de m'énerver (le matin, je suis très irascible, bien que dotée d'un électroencéphalogramme plat), mais avec le recul je trouverais ça amusant si ça n'apportait pas une pierre à ma théorie qui veut que l'échec au BEPC soit une condition d'entrée dans les écoles de journalisme...

Et pourtant, quand mon chef m'a parlé aujourd'hui d'un "problème qui restait jusqu'ici insolvable", j'ai trouvé ça presque poétique.
Et puis ça a l'excuse d'être un anglicisme...

Ah, on me dit dans mon oreillette que ce n'est pas une excuse. Mais mon oreillette est une pinailleuse.


Insoluble contre insolvable : le match!
Arbitre: le Trésor de la langue française informatisé ou TLFI
(rien à voir avec le Théatre international de langue française, ou TILF, je me fais avoir à chaque fois).

Publié dans : Brèves du jour
Insurgez-vous ! - Quèqu'y-z-ont dit ?

Edito

Soyez les bienvenus sur ce petit blog sans ligne éditoriale fixe, qui échoue à mourir depuis 2005.
La fréquence de mise à jour se veut quotidienne au mieux (par ce que je suis de nature optimiste), trimestrielle au pire (parce que je suis velléitaire bien plus encore).

Alea jacta est :


Aussi :



Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés